Episode 3 - Terre de glace, peuple de feu

Inscription sur LeBisou

3ème et dernier épisode de la saga "Terre de glace, peuple de feu" écrite par Tombessien, membre de la communauté Lebisou.

Le feu d’artifice

Deux petites minutes leurs ont suffit pour se nettoyer. Lorsqu’elles reviennent, je suis toujours au milieu du salon, sidéré par ce qu’il vient de se passer. Les filles me fixent à quelques pas. Leurs yeux descendent sur mon entrejambe. Je ne m’en suis pas aperçu, mais je n’ai pas encore débandé. J’ai toujours un bel afflux de sang dans mon membre. Ça doit être pour ça que j’ai des difficultés à réagir... A moins que l’alcool fasse toujours effet ou que ça ne soit la situation. Je n’en sais rien, la seule chose que je vois c’est que mes tentatrices ne regardent que ça et que ça leur plaît. Pas sûr que dans leur programme elles aient prévu ça, mais elles ont l’air de savoir improviser. Je ne suis d’ailleurs pas déçu de la suite.

Kristjana attrape ma queue tendue et me traine vers sa chambre. Anna nous suit. Elle ferme la porte pendant que la première retire mon tee-shirt. Cette fois je suis nu. Elles ne tardent pas à se mettre aussi en tenue d’Ève. Anna est incroyablement canon. Ses formes sont plus marquées, surtout au niveau de la poitrine. Ses seins sont taillés pour mes mains... Ils forment de belles poires et des petits tétons viennent se poser comme la cerise sur le gâteau. Je sens que je vais les adorer. Je continue de la détailler. Un ventre plat et gainé, comme j’aime. Plus bas une petite toison d’or vient camoufler sa fleur.

Ses jambes fuselées sont légèrement croisées, elle ne veut pas se dévoiler tout de suite, je vais devoir la convaincre. Kristjana, elle, a commencé à se caresser la poitrine. La situation à l’air de faire monter en elle un brûlant désir. Sa main droite glisse le long de son ventre et comme hier, elle commence à se toucher. Elle ne cache rien. Ses doigts virevolte sur son clitoris et je vois son visage commencer à s’égarer.

Anna la rejoint sur le lit... Je ne peux me retenir d’y aller aussi et je me glisse entre les cuisses de Kristjana. Elle mouille beaucoup déjà... Plus que hier j’ai l’impression. J’adore la voir comme ça. Je vais boire à sa fontaine. Cette fois c’est bien moi qui la lèche en prenant mon temps, je reprends le contrôle. J’ai envie de l’entendre crier. Son bouton est déjà dégagé, bien accessible à mes coups de langue. Chacun de mes passages lui déclenche un soupir. Je me régale de ce fruit si juteux... Continuant ma caresse buccale, mes yeux se relève pour voir dans quel état elle est. Surprise... Les filles s’embrassent et se caressent les seins. La vision est si excitante... Je suce, lèche, aspire le clitoris de ma première conquête. Je veux lui décrocher la bouche de celle d’Anna pour entendre sa voix se supplier d’arrêter.

J’arrive à mes fins... Anna me regarde, ses jambes se sont ouvertes... Ce petit triangle d’or m’appelle, il n’est que sur son sommet, le reste est parfaitement lisse. J’agrippe une de ses jambes, remonte vers sa cuisse, arrive à son sexe. C’est déjà très humide. Pas autant que Kristjana, qui mouille énormément. Je commence à la caresser... Elle relève sa tête de la poitrine de Kristjana, avec laquelle elle jouait. Dans un concert, leurs deux voix chantent leurs plaisir. Je n’arrive pas à le croire, je bande encore plus que tout à l’heure. J’ai très envie de les prendre. C’est ma première fois avec deux femmes.

Je me redresse, arrête toutes caresses. Kristjana a compris ce que je voulait d’elle. Elle sort de sa table de nuit un petit coffret en bois, me le tends et me dit de prendre ce dont j’ai envie. Quand je l’ouvre, je vois qu’il n’y a pas que pour mes besoins. Je sors des préservatifs, elles sont deux et je risque de ne pas en avoir besoin que d’un. Avec cette réserve, il y a du lubrifiant, pas sûr que ça nous soit utile vu leur excitation, mais gardons le au cas où. Il y a aussi deux godes, un vibromasseur et un plug. Kristjana a l’air d’aimer s’amuser seule. Finalement, je garde tout. Nous aurons plus de possibilités...

Anna a l’air un peu gênée avec tous ces jouets posés sur le lit. Kristjana lui tend un gode réaliste avec un large sourire. Elle est toujours sur le dos ouverte pour moi. Je n’ai pas envie d’attendre plus. Je m’approche pour la pénétrer. Penché au dessus d’elle, ma verge à l’entrée de sa grotte, je sens la chaleur de son corps. J’entre en elle. Comme la veille, le passage est facile. Nous nous fendons un long soupir chacun. J’aime la baiser. J’effectue quelques petits mouvements lents pour ne pas lui faire mal, accompagnant le tout de quelques baisers dans le cou, avant d’y aller plus fort.

Je varie le rythme, la puissance de mes coups. Mes mains s’égarent sur ses seins, son ventre, ses fesses, ses cuisses, tout son corps... Kristjana aime ça. Sa respiration est haletante, sa voix monte dans les aiguës. Anna ne perds pas une miette de ce spectacle. Elle a même commencé à se masturber. Son excitation monte de plus en plus. Ses gémissements s’allongent. Quand j’entreprends de monter les jambes de Kristjana sur mes épaules pour pouvoir être au plus profond d’elle, Anna attrape le jouet et l’introduit dans son antre. De profonds va et vient. Elle suit mes coups de rein. Je ne regarde plus qu’elle, en train de se donner du plaisir. Elle m’excite terriblement avec ses fines lèvres qui s’écarte à chaque fois qu’elle se gode. Je me rends presque plus compte que je suis en train de baiser Kristjana avec une vigueur dont je ne croyais pas capable. J’ai envie de goûter à son corps. Kristjana l’a bien vu et me fait signe de m’occuper de sa copine. Je ne me fais pas prier. J’attrape son poignet pour lui faire comprendre que je vais prendre le relais du sextoy. Je me glisse à sa place... Anna est plus étroite, mon sexe est plus étriqué en elle. Que c’est bon... à elle de subir mes assauts maintenant. Il me faut peu de temps pour lui arracher ses premiers vrais cris. Elle me demande de continuer, d’y aller plus fort, plus vite... Kristjana lui caresse les seins. Sa bouche se pose sur un de ses tétons alors que sa main descend à la conquête de son clitoris.

Anna est dans un état second. Mais elle ne veut pas jouir tout de suite. Elle s’extirpe de notre prise à deux, me poussent sur le dos et s’assoit sur ma queue tendue. Elle me chevauche avec envie, ses seins rebondissant à chaque fois qu’elle s’empale sur moi. Kristjana veut aussi se sentir remplie... Elle saisie le deuxième gode, le met dans ma main, et s’accroupie au dessus de mon visage. Sa chatte est ouverte, prête à recevoir le phallus en verre. Je lui enfonce sans détour. Elles peuvent toutes les deux se regarder en prenant leurs pieds... de temps en temps je lèche Kristjana entre deux passages du sextoy au fond d’elle. La position n’est pas pratique pour moi, ma langue dérape et arrive sur son petit trou. Un petit cri de surprise s’échappe. Cependant ce n’est pas du mécontentement. Elle écarte à l’aide d’une main sa fesse, pour me donner un plus large accès. La cyprine a coulé jusque là. Son anus s’ouvre de plus en plus. Anna s’est relevée, et s’est mise à me sucer. Elle déploie tout son talent pour le rendre fou. Et ça marche...

Je veux le cul de Kristjana. Elle aussi a cette envie. Nous nous relevons pour changer de position. Elle se met en levrette, la poitrine collée au lit, son petit trou bien en vue et à ma merci. Un peu de lubrifiant au cas où et je glisse ma queue sur sa rondelle. Le frottement est très agréable pour nous deux. Ça y est je rentre en elle. Centimètres par centimètres. Elle est très serrée. Mon chibre est comprimé dans son cul. Cela ne m’empêche pas de continuer à avancer. Bientôt elle aura ma queue jusqu’à la garde.

Anna en profite pour lui mettre quelques fessés, sûrement pour l’encourager à me prendre un peu plus en elle. Le passage est fait, je suis au fond de son cul sans bouger. Anna apprécie le spectacle. Elle se touche. Le nectar coule de sa vulve... J’ai envie de la goûter. Anna se met debout devant moi, colle son sexe sur ma bouche, pendant que Kristjana s’habitue à mon chibre dans son anus. Le con d’Anna est délicieux. Ma langue navigue entres ses lèvres jusqu’à son bouton de plaisir. Elle m’inonde de son jus. Ses jambes tremblent presque. Avant de s’écrouler, elle se retire.

Anna attrape le plug, l’enduit de gel, se met à quatre pattes et se l’introduit délicatement. Cette vision me rends dingue. Mes coups de reins deviennent plus bestiaux. Kristjana hurle de plaisir et moi aussi. Mes mains s’abattent sur leurs fesses, les faisant rougir... Comme mes mains, mon sexe ne tarde pas à passer d’une partenaire à l’autre. Leurs culs me sont offerts, attendant simplement que je les prennes. Je suis au bord d’une nouvelle explosion, les filles proches d’un puissant orgasme. C’est Kristjana qui vient la première. Son corps entier est pris de spasmes. Elle s’effondre sur le côté pour voir son amie subir le même sort. Il faut peu de temps à Anna pour se retrouver dans le même état. Je sens encore sa main serré mon poignet au moment de son extase. Les filles me regardent, elles savent que je n’ai pas encore joui. Pour me remercier, elles me sucent de nouveau à deux. Leurs langues se frayent un chemin sur la longueur de mon membre. Leur désir n’ai pas encore redescendu. Cette fois je peux les masturber en même temps. Je glissent même deux doigts en elles. Chacun essaie de faire perdre le contrôle à l’autre en premier. Leurs bouches me font vibrer, mes doigts les font se crisper. C’est moi qui craque le premier. Elles me suivent peu de temps après, leurs arrachant même de petites éjaculations. Nous sommes tous les trois épuisés. Nous nous couchons nus blottis les uns contre les autres. Ce premier trio aura dépassé mes fantasmes.

Le réveil

La nuit a bien avancé, nous sommes presque au petit matin. Je suis sorti de mes rêves par Anna qui gesticule. Je ne sais pas de quoi elle rêve mais elle bouge son bassin contre le mien. Encore à moitié endormi, ma main se dirige seule vers sa poitrine que j’empaume. Ces stimulations nous font nous réveiller. Elle se retourne face à moi, malgré la pénombre je distingue ses grands yeux bleus ouverts, sa bouche pulpeuse. Nous sommes collés ensemble, je sens son souffle humide et chaud sur la peau de mon cou. J’ai toujours la main sur son sein. Je ne peux m’empêcher de le caresser. Je peux sentir un frisson qui la parcoure.

Sa peau est douce. Je sens les moindres relief de son épiderme. Son téton pointe, il est dur. J’ai envie de l’embrasser tendrement. Sa main sur mon torse m’encourage. Un long baiser délicat commence. Nous essayons de ne pas faire trop de bruit, Kristjana dort toujours à côté. Nous nous caressons ensemble comme pour se souvenir a jamais des courbes de nos corps enlacés. Anna trouve une courbure qu’elle connaît déjà bien. Elle saisit ce relief à pleine main. J’hallucine, elle me branle alors que sa copine dort à côté... Mon sang ne fait qu’un tour et vient gonfler mon sexe. Si elle veut jouer... Je descends une main entre ses cuisses. On dirait qu’elle m’attend, elle est déjà entrouverte. Sans faire de bruit, nous nous masturbons mutuellement... Nous ne pouvons pas vraiment bouger, pourtant l’excitation et l’envie montent.

Les draps ne couvrent que le bas de nos corps. Sans que je ne sache comment elle a fait, elle s’est contorsionnée pour sortir des draps et passer tête bêche. Elle engloutit ma queue. Mon dieu que c’est bon... je n’arrive pas à retenir un gémissement. Anna y va plus fort. Son minou est juste devant moi, son odeur m’appelle. Elle me rend dingue. Je passe de trois quart sur le ventre obligeant Anna à me prendre en entier. Ça n’a pas l’air de la gêner. Elle mouille déjà un peu. Je m’emploie à la nettoyer avec ma langue. Ses cris sont étouffés par ma queue. Elle a du mal à continuer sa pipe. Je m’attelle à lui faire perdre pied.

Ma langue qui ne cesse de jouer avec son bouton, quand un doigt s’enfonce en elle. Ses cris sont plus marqués, nos mouvements plus rudes... ce qui devait arriver arriva. Kristjana se réveille. Elle allume la lampe de chevet, et nous découvrit en plein 69, ma queue au fond de la gorge de sa copine. Pour la discrétion on repassera... Kristjana n’est pas surprise pour autant. Elle me griffe les fesses, le dos. Elle attrape un préservatif et le tend à Anna, qui déroule ce bout de plastique sur ma verge. Elle veut que je la prenne. Kristjana nous demande de nous mettre sur le côté. Je ne sais pas ce qu’elle a en tête. Elle guide ma queue jusqu’à l’entrée de la fleur d’Anna. Du miel coule d’elle. Kristjana m’aide à m’introduire. Elle me claque même les fesses pour me dire d’y aller plus fort. Anna s’abandonne complètement... Mais ce n’est pas assez pour sa collègue. Elle se permet de la masturber en même temps. Son clitoris lui donne envie. Elle n’arrive pas à se retenir... Lentement elle descend sa bouche jusqu’à lui. Anna ne va pas résister longtemps... Kristjana lape avec application la chatte d’Anna. Elle descend même sur ma tige, jusqu’aux boules. Je ne pensais pas les voir faire ce genre de chose. Je bande si fort... j’en ai presque mal. Kristjana me sort pour me sucer. Elle se régale de mon membre raidi au goût de la cyprine d’Anna. Un peu de répit pour cette dernière. Cela ne dure pas bien longtemps. Kristjana s’occupe maintenant de sa rondelle. Elle lui lubrifie grâce à sa mouille et il y a de quoi faire. Pas la peine d’autres lubrifiants. Toujours en train de me pomper, elle glisse un puis deux doigts dans l’anus d’Anna. Wahhh qu’elles sont salopes toutes les deux... Je vais me rendre compte que je rêve depuis le début. Mais non, les sensations sont trop réelles. Kristjana emmène ma queue jusqu’aux fesses de sa copine.

_ Fuck her ass!!!

Pas besoin d’insister. J’embroche Anna. Je suis au paradis avec deux déesses du sexe. Anna s’agrippe aux draps, elle va les arracher si ça continue. Elle mouille de plus en plus... Kristjana l’a vu et retourne la lécher. Anna hurle de plaisir. Elle nous supplie de ne pas s’arrêter. Je n’en ai pas envie de toute façon. Nous sommes deux à vouloir la faire jouir. Kristjana cherche à tâtons et saisi le gode en verre, me stoppe au fond d’elle. Elle l’insère doucement, aucune résistance ne s’offre à elle... Anna est trempée, le jus coule sur ses cuisses. Je reprend mes mouvements de bassin. La voix d’Anna n’est plus rugissement. Elle vient, enfin sa délivrance. Un puissant orgasme l’électrise, suivi de deux plus faibles. Elle éjacule abondamment. Nous nous retirons... Elle gît là sur le lit épuisée par ses deux bourreaux.

Il lui faut quelques temps pour se remettre de ses émotions. Kristjana est fière d’elle. A son tour maintenant. Son côté dominante m’a surpris. J’aime qu’elle se soit servis de moi comme d’un jouet pour l’extase de sa partenaire. Je veux qu’elle se serve de moi pour son propre plaisir maintenant. Elle m’enfourche dos à moi. Elle est brutale. A chaque mouvement, elle me serre en elle. Chaque millimètre de nos intimités sont en contact. Les frottements sont intenses, le plaisir que nous prenons aussi. Anna est enfin revenue parmi nous. Elle veut remercier Kristjana de ce moment.

Elle la bascule en arrière, en faisant attention que je ne sorte pas de son vagin. Les mains de Kristjana sont sur mes pectoraux, ses cuisses relevées et bien ouvertes. Anna lui prodigue alors un cunnilingus endiablé. Elle n’hésite pas à me lécher en même temps. C’est si bon. Je ne peux que m’imaginer la scène. Il me faudrait un miroir, les reflets de la fenêtre ne me suffise pas... Ma prière est exhaussée. A ma demande Anna le place de manière à ce que j’ai la vue idéale. Elle profite pour prendre le lubrifiant, en mettre largement sur mon sexe, elle le glissait dans l’anus de Kristjana. Elle n’en demandait pas tant. Je vois son petit trou s’ouvrir sur mon passage. Ses lèvres sont bien écartées, libérant son jus... Anna reprend sa gâterie. Les ongles de Kristjana se plantent dans mon torse... J’ai mal, mais je suis trop bien au fond d’elle pour arrêter. Sa respiration s’accélère, est saccadée. Elle n’en peux plus... L’extase est proche. Anna choisi ce moment précis pour lui enfoncer un gode en entier. Ses grognements rauques s’intensifient... Nous la baisons férocement. Je sens le gode frotter ma queue. Kristjana fini par jouir. Le gode est expulsé par l’ejaculation. Comme la première fois je finis avec quelques coup de reins puissants lui déclenchants des spasmes violents. Anna me sort retire la protection. A ma respiration elle sait que vais venir. Quelques mouvements de sa main le long de mon pénis suffisent. Je crache mon sperme sur le bas ventre de Kristjana... Anna vient la nettoyer avec sa langue... Je n’ai plus de force. La journée va être courte.

Elle m’ont invité à passer le réveillon avec elle et leurs amis... Le début de la nouvelle année va être exceptionnel. Quel peuple de feu...


Fin

Auteur : Tombessien


Les commentaires

Matel à 10:45, le 14 janvier 2020


J’ai également hâte de voir ton récit de la Saint Sylvestre! Très beau récit, tu fais certainement des jaloux et jalouses ;-)

laurent55 à 22:28, le 14 janvier 2020


Délicieux récit, très bien écrit, et très chaud qui donne envie ... un énorme merci pour ce partage


Découvrez notre défi photo : Photo risquée

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo