Belle improvisation pour une soirée en club libertin

Inscription sur LeBisou

Nana Bala, membre de la communauté Lebisou, a eu la chance de retourner il y a quelques semaines dans un club libertin, en Belgique. Elle vous raconte sa soirée.

Sur recommandation d'amis, mon mari et moi sommes allés dans un club libertin à Bruxelles. Comme nous étions inconnus, on a voulu en jouer un peu. Soit en faisant semblant de ne pas se connaître, mon chéri et moi comme on le fait en vacances ou dans des bars le soir. Bien sûr pour rentrer on s'est présenté comme couple pour bénéficier du tarif réduit. Comme souvent la tenue sexy était exigée directement en début de soirée. Pour les hommes s'était boxer et tee short ou chemisette et pour les femmes jupe très courte avec ou sans string ou simplement en string et soutien. Les déshabillés transparents étaient aussi les bienvenus. Moi j'avais opté pour une jupe noire de 20 cm, string et bas et pour le haut un mini soutien (redresse seins) juste pour mettre mes seins en valeur en laissant mes tétons libres et par — dessus un chemisier blanc transparent à peine boutonné. Quand on s'est dirigé vers le bar je sentais déjà les regards des mecs sur moi alors on s'est installé à côté de 3 mecs debout et une femme installée sur un haut tabouret face à eux. On pouvait remarquer qu'elle n'avait pas de string vu ses cuisses écartées et sa jupe ultra courte, impossible de dire si elle était avec son mari et 2 copains étant donné que les 3 lui caressaient les cuisses à tour de rôle. On s'est commandé un verre puis on s'est approché pour faire connaissance et l'idée m'est venue de présenter mon chéri comme mon cousin qui m'accompagnait et à la limite me matait à l'occasion. Ça avait l'air de plaire à nos "amis " comme approche et donc se sont présenté à leur tour et effectivement il y avait le mari qui semblait très partageur au premier abord.

Comme la fille je me suis assise sur un tabouret entouré des 4 mecs, mon " cousin " compris. Déjà les compliments pleuvaient et aussi les gestes à propos de mes grandes jambes. Comme je n'étais pas hostile, les mecs ne se gênaient pas pour me caresser jusqu'au moment ou le mari me fit remarquer que sa femme, elle ne portait pas de string. Sans être déstabilisée, j'ai répondu que s'il y avait une âme charitable qui voulait bien me l'enlever je n'avais rien contre. C'est la femme qui s'en est chargé en me le faisant glisser lentement le long des jambes en dévoilant ainsi mon minou à mes " amis ". Durement par humour elle lança mon string à mon cousin en lui disant de le garder. Pour pigmenter la chose, mon mari (cousin) le porta à son nez pour le sentir et aussi toucher le fond bien humide. On ne peut pas dire que la soirée commençait mal, à peine le string enlevé que déjà on me caressait le minou et qu'on me roulait des pelles, la femme comprise. Ensuite on est allé s'installer dans le salon pour être plus à l'aise et mon " cousin " qui ne voulait pas être en reste caressait lui aussi l'autre femme. Soudain un des 3 mecs dits à "mon cousin " :  "et toi tu n'as pas envie aussi de caresser ta cousine avec nous et de te rendre compte à quel point elle mouille " mon chéri pour corser un peu répondit que non, pas sa cousine quand même.

Aussitôt tout le monde l'encourageait à le faire en insistant vraiment et moi je restais les cuisses écartées, comme si je m'offrais à lui. Alors mon chéri (soi-disant cousin) s'est approché et a fait semblant d'être intimidé est m'a caressé la chatte devant ses amis et aussi m'a fait un bisou sur la bouche à leur demande. Nos amis avaient l'air de s'exciter de voir qu'on se caressait entre cousin et cousine. Les attouchements prenaient de l'ampleur au gré du temps, les mecs sortaient leurs bites pour que je les branle ou les suce, ce que je faisais avec plaisir. Alors vient le moment ou ils me taquinèrent pour que je suce aussi mon soi-disant cousin et c'est là que m'est venue l'idée de dire que ce n'était pas mon cousin, mais en réalité mon frère et que j'avais dit ça, car ça paraissait plus convenable que de dire que je venais en club avec mon frère. Directement les amis changèrent de regard et s'excitait d'avantage d'avoir vu mon " frère " me caresser le minou et me rouler des pelles.

Là aussi ils se sont mis à m'encourager à sucer mon soi-disant frère en me disant qu'au point où l'on en était, ce n'était pas grave. Je ne voulais pas ou plutôt je faisais semblant de ne pas vouloir en disant que je n'allais quand même pas sucer mon frère. Alors suite à leur insistance, je me suis mise à lui tailler la pipe de sa vie en lui léchant bien le gland et les couilles, il faut dire que moi aussi ça m'excitait. À un moment j'ai senti la bite de mon chéri raidir de plus belle et de décharger son sperme dans ma bouche. J'ai bien montré que ma bouche était remplie avant de tout avaler. Après ça ils voulaient que je les suce aussi, mais je n'ai pas voulu en disant que je voulais qu'ils s'occupent de moi en les invitant à monter à l'étage dans une chambre avec un grand lit. Là je me suis mise à 4 pattes sur le lit pour leur montrer que je voulais qu'ils me baisent en levrette. Sans hésitation un premier est venu derrière moi et m'a pénétré d'un seul coup puis m'a défoncé la chatte avec vigueur. Comme j'étais très excitée, j'ai joui très vite et le mec aussi d'ailleurs. À peine qu'il eût sorti sa bite de mon minou qu'un autre suivait et pareil pour le troisième. Et j'entendais les autres dire à mon soi-disant frère : "regarde ta salope de soeur comme elle aime se faire baiser à la chaine". Une fois terminée je me suis étendue sur le lit les cuisses grandes ouvertes pour souffler un peu, mais la femme est venue me doigter la chatte qui était béante puis elle s'est mise à me la lécher en me faisant jouir une quatrième fois.

La question de mon frère est revenue sur le tapis, car il voulait qu'il me baise aussi, moi je ne disais rien donc semblait être consentante à leurs yeux. Alors mon soi-disant frère dit que bien sûr il allait en profiter aussi en me faisant remettre à 4 pattes et devant les autres émerveillés il me déglingua la chatte à son tour en disant même qu'il allait m'enculer en même temps. Pendant qu'il me limait bien la chatte il introduit son pouce dans mon petit cul pour me dilater la rondelle puis sorti sa bitte et enleva sa capote pour me sodomiser. Les autres n'en revenaient pas surtout qu'à aucun moment je n'ai contesté quand il m'a rempli le cul de son sperme, j'ai joui comme une malade.

Mon cul débordait de partout alors je suis allée me doucher puis je me suis rhabillée pour les rejoindre au bar. Ils étaient vraiment persuadés que l'on était vraiment frère et soeur et qu'ils nous avaient incités à baiser ensemble alors j'ai répondu qu'après tout c'était une bite comme une autre et mon soi-disant frère lui a dit que ça faisait longtemps qu'il avait envie de me baiser. Ensuite je suis allée danser sur la piste afin de faire d'autres connaissances et comme je n'avais pas remis mon string, les volontaires ne manquaient pas pour m'accompagner et me mettre des mains au cul ou à me serrer contre eux en frottant leurs bites contre mon minou ou mes fesses. Et comme ils m'avaient regardé me faire baiser plusieurs fois de suite ils avaient compris que j'en redemandais. Comme je voyais mon soi-disant frère intéressé par la femme de son "copain", je suis remontée avec 2 nouveaux partenaires qui eux voulaient me baiser en même temps étant donné qu'ils avaient constaté que je n'étais pas contre la sodomie. Ils ne savaient pas comment s’y prendre et on admit qu'ils ne l'avaient jamais fait, mais fantasmaient là-dessus.

J'ai pris les choses en main en faisant allonger le premier sur le lit les jambes pendantes sur le côté et je me suis allongée sur lui en m'introduisant sa bite dans mon minou puis l'autre est venu sur moi en me mettant sa bite dans mon cul sans difficulté. Il y avait pas mal de curieux qui regardaient par la porte restée ouverte et aussi les trous dans le mur prévu pour les voyeurs. Prise comme ça en sandwich le plaisir et bien plus fort et tous s'en sont rendu compte quand j'ai joui tellement j'ai crié. Il y avait des volontaires pour refaire la scène alors j'ai choisi ceux qui me paraissaient les mieux montés pour le refaire une deuxième fois et ensuite je me suis arrêtée là, car j'avais été un peu gourmande, car vu la taille de sa bite, j'avais le cul en feu tellement il me l'avait défoncé.

En redescendant, j'ai aperçu mon chéri (soi-disant frère) en train de baiser la femme de l'autre alors je me suis allongée à côté pour le stimuler un peu plus et directement le mari qui regardait sa femme se faire baiser m'a baisée à son tour. J'ai trouvé très sympa de baiser ainsi côte à côte. Ensuite je suis retournée danser et là encore j'étais très sollicitée vu que tous avaient remarqué que je n'étais pas farouche et que j'acceptais de baiser avec le premier venu. Alors la soirée a continué ainsi et je suis encore remontée quelques fois avec d'autres partenaires. Je ne sais pas avec combien au total dans la soirée, mais surement plus de dix, d'ailleurs en partant le gérant du club qui avait eu vent de mes performances m'a dit que pour moi et mon mari la porte était grande ouverte avec entrée gratuite à vie. Si toutefois on revient dans ce club et que nos amis sont là, il faudra encore continuer à jouer les frère et soeur ou inventer un nouveau stratagème.

Quand on s'est retrouvé seul, mon mari et moi on était très content de notre soirée. Il faut dire que jouer la soeur qui se fait baiser par son frère n'était pas un rôle difficile pour moi, car dans la vraie vie je l'ai fait très souvent et pas ado comme certaines de mes copines, non nous à 40 ans et plus, mais ça c'est une autre histoire.
Voilà ce que l'on s'amuse à faire pour égayer nos soirées et les rendre moins monotones.

Lire la suite


Les commentaires


Découvrez notre défi photo : Une serviette

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo