L'agression

Seule chez moi

Je viens de sortir de mon bain. Mon petit chat ne va pas tarder à arriver. Je me suis faite douce et fraîche pour son retour. A l'idée de le retrouver, mon cœur s'affole déjà et mon ventre s'embrase doucement. Je suis nue, à peine sèche.

 

La porte s'ouvre. Un inconnu masqué se jette sur moi, me maitrise, une de ses mains immobilise mes bras derrière mon dos. Je sens une paire de menottes se refermer sur mes poignets. Mon cœur se met à battre la chamade ! L'agresseur m'entraine vers la chambre et m'attache au lit (mais pourquoi ai-je pris un lit à barreaux ?!)

 cambrioleur avec un masque noir

Il se met à fouiller la chambre. Je me dis qu'il ne va rien me faire, qu'il est venu cambrioler la maison. Il trouve une écharpe et la positionne sur mes yeux. Je ne vois plus rien, mes oreilles se dressent, j'essaye de deviner ses mouvements, ses intentions. Je le sens s'approcher de nouveau. Il est en train d'insérer quelque chose dans ma bouche, me forçant au silence.

 

Nue sur le lit

Me voilà maintenant totalement à sa merci, nue sur ce lit. Il me reste juste mes jambes et mes pieds pour me débattre. Comme s'il avait deviné mes pensées, je sens un geste brusque écarter mes jambes, de chaque côté du lit. Il attache alors fermement mes chevilles. Me voilà écartelée, mon intimité livrée, offerte à la vue et à l'utilisation de cet inconnu masqué !

 

J'entends des bruits métalliques, de frottement. Je ne sais ce qui va m'arriver, ce qu'il va me faire. Je sens des mains qui me touchent : mes seins, mes hanches, mon ventre... Il caresse mon sexe, s'insère dans mon intimité doucement, profondément... Je sens une sensation chaude et humide sur mon clitoris, surement sa langue. Je crois bien qu'il est en train de me bouffer la chatte !

 

Je lutte pour ne rien ressentir, bouge mon corps dans tous les sens. Mais ses mains, immenses et fortes m'immobilisent et sa langue se fait plus ferme, plus pénétrante. Mon clitoris, mes petites lèvres, mon vagin, mon petit trou... ses doigts s'insèrent partout ! Mais combien de mains a t-il ? Combien de doigts ? 

 

Non ! Ce ne sont plus ses doigts. Il a trouvé notre coffre à jouets intimes et il prend tout son temps pour tous les essayer ! De tous les côtés, dans tous les sens. Il me fait subir les pires humiliations en forçant toutes mes intimités, en violant mon cul, mon sexe. Je sens sa verge, dressée, énorme qui me pénètre doucement, pour bien me faire sentir son excitation, sa domination !

 

Je lui appartiens. Je ne peux me défendre. Je ne peux crier mon désarroi et mon désaccord. Et cela dure, encore et encore, devant, derrière, fort, doucement... Il éjacule une 1ère fois sur mon ventre puis une 2nde fois dans mon vagin et une dernière fois dans mon cul. Mon agresseur me laisse ensuite pantelante, sans force.

 

Lorsqu'il retire le voile devant mes yeux... ce que mon cœur avait déjà deviné se trouve confirmé : mon gros matou est bien là, masque relevé, un sourire de contentement radieux sur son visage !

 

Sacré agresseur !!!

 

Nouvelle érotique publiée par Scamp, membre de la communauté LeBisou. Un grand merci à elle pour sa participation. Vous aussi créer un compte gratuitement en cliquant ici.

Le film Elle avec Isabelle Huppert, adaptation du roman français "Oh..." de Philippe Djian, ressemble fortement à ce récit, vous ne trouvez pas ?

#menottes

 Ce récit osé vous a plu ? D'autres pourraient vous intéresser : 


Les commentaires