Mon premier massage

Inscription sur LeBisou

Si Monsieur est assurément libertin, je suis plutôt dans l'exaltation sensorielle, dans la stimulation cérébrale, la provocation virtuelle, etc. Disons, que je me sens plutôt coquine, si vous ne l'aviez pas déjà remarqué.

 

D'ailleurs, je me lance, en espérant pour votre plus grand plaisir, vous faire découvrir mes petits récits entre fantasme et réalité dont vous serez le personnage principal... À moins que vous ne soyez peut-être l'objet de mon inspiration, vous, Monsieur ?

 

Voici donc, la première histoire, d'une longue série. Bonne lecture...

 

Depuis quelques semaines, mon mari parle de son envie de m'offrir un massage plutôt coquin avec un autre homme. Quelques semaines que je contourne déjà soigneusement le sujet, n'étant pas forcément dans la même démarche que lui.

 

Devant son insistance et après avoir rapidement parcouru les trois profils sélectionnés par ses soins, lu les différents échanges de SMS entre eux, je cède enfin, pour te choisir... Toi ! Intriguée par ta façon de présenter la prestation, ton approche au niveau du couple, ton respect pour le corps d'une femme. Tes mots sont tellement rassurants et engageants à la fois...

 

Rendez-vous pris pour début mars, en début de soirée.

 

L’heure approche, je termine de me préparer au premier étage, quand résonne la sonnerie si particulière du Smartphone de mon conjoint, à l’annonce d’un message. Tu es là !

 

Je reste un instant immobile devant le miroir de la salle-de-bain, scrutant un éclat de courage dans mon reflet. Il est trop tard pour reculer, même si je sais, grâce aux quelques SMS entre nous, que je peux à tout moment utiliser le mot « STOP », dès que cela sera trop pour moi.

 

Je me répète inlassablement : « ce n’est qu’un massage, je peux stopper à tout moment », pour tenter de calmer le flot de pensées qui m'envahit… La porte claque, je distingue clairement le son de vos deux voix, puis le bruit métallique d'une table que l’on déplie certainement !?...

 

Je décide de conserver le bas de mon sous-vêtement, celui de mon ensemble favori et de passer un kimono en soie jaune, paré de fleurs dans les tons orangés et rouges. Il est temps de descendre !

 

Je suis dans ton dos, tu termines d'installer la table de massage, j’ai un bref mouvement de recul, à l'idée de t'imaginer complètement nu, quand tu demandes où te changer. Mais, je constate du coin de l’œil que tu enfiles juste quelque chose de plus confortable.

 

Je comprends à demi-mots que tu m'invites à choisir le parfum de mon huile de massage parmi les deux flacons que tu me présentes. J’évite minutieusement ton regard, pendant que j'opte pour la senteur la plus sobre, aux légères notes marines, afin de ne pas être distraite par les effluves d'huile pendant le massage.

 

Loin d'être détendue, je tourne rapidement les talons pour me réfugier face contre table et être suffisamment en sécurité pour retirer mon kimono. Mon mari baisse l'intensité des lumières et lance la playlist de mon téléphone. La voix d'Adèle s'élève de l'enceinte connectée dans la pièce plongée maintenant dans l'obscurité. Je ferme les yeux, puis je cale mon esprit parfois si indomptable sur le tempo du seul bruit capable de l'apaiser.

 

Je te sens à côté de moi, tu sembles calme et impassible, l’attente de tes mains me parait interminable ! J’ai déjà plusieurs fois prononcé le mot « STOP » dans ma tête, mais à ce stade, la curiosité l’emporte.

 

Au premier contact de tes doigts sur ma peau, je ressens une douce onde de choc se propager dans la moindre cellule de mon corps. Je note que tu prends le temps de chauffer l’huile entre tes mains, avant de l’appliquer, et je t'en suis reconnaissante. Le frottement de tes paumes, l'une contre l'autre, me procure une nouvelle vague d'émotions.

 

Je peux à présent sentir la chaleur de tes mains dans mon dos, au niveau de mes épaules, et de ma nuque. Tu descends le long de mon corps, de mes hanches, de mes cuisses, de mes genoux, de mes chevilles. Au fur et à mesure que tu parcours lentement mon corps, je me détends peu à peu, et même si je veux garder le contrôle encore un peu, je sens que je commence à m'abandonner doucement, tout doucement à tes caresses.

 

Tu t’arrêtes un instant sur mes pieds que tu emprisonnes avec tes mains chaudes, tu poses ta serviette sur mes pieds gelés. En effet, je frissonne, depuis quelques minutes déjà, mais est-ce vraiment dû au froid?!...

 

Je me laisse curieusement faire, quand tu écartes légèrement mes jambes, pour délicatement remonter par l'intérieur de mes cuisses, jusqu’à mes fesses, tu déposes quelques gouttes d'huile avant de reprendre tes caresses. Tes doigts effleurent légèrement mon sexe, comme pour répondre à ce geste mon corps vibre, je sais que tu l’as senti, toi aussi…

 

Tu me pries de passer sur le dos, et je m’exécute sans hésitation. Tes mains explorent à présent ma poitrine, mon ventre, mon pubis, etc. Tu reproduis le même geste plusieurs fois sur chaque partie de mon corps, tu sembles t’attarder sur certains points, en effectuant de légères pressions, peut-être sur mes chakras ?… Mais je n’en suis pas sûre.

 

Tu continues de descendre le long de mon entre-jambe jusqu'à ma plante de pieds, pour ensuite faire le chemin inverse, jusqu'à la naissance de mon pubis. Je frissonne une nouvelle fois, lorsque ta main empoigne fermement la mienne. Une première lame de fond m'emporte à l’approche de tes doigts sur mon clitoris. Je cherche à contrôler ma respiration, sans trop parvenir à dissimuler les vibrations de mon corps. À nouveau, la seconde lame, me fait presque chavirer, quand tes doigts sont à l'entrée de mon intimité. Et je suis littéralement renversée par la troisième lame, alors que ta bouche se pose sur mon bouton déjà bien gorgé de plaisir.

 

Je suis submergée par un flot de désir, que j’essaye de faire taire en mordant profondément mes lèvres. Ta main toujours dans la mienne semble me guider, m’inviter à lâcher prise. Je monte très rapidement en intensité pour redescendre aussi vite au rythme de tes coups de langue tour à tour lents et rapides, c'est simultanément divin et insupportable. Je me cambre pour faciliter les mouvements profonds de ton autre main glissée dans mon antre. Comme si tu comprenais ma détresse, tu me libères enfin de ta délicieuse emprise. Mes doigts toujours agrippés fortement à ta main, je capitule, essayant de contenir mes cris, pour cacher mon trouble et mon désir pour toi.

 

Je reprends lentement mes esprits, le souffle encore coupé, jusqu’à être totalement calmée. À cet instant, je comprends que je ne te laisse pas indifférent. Tu as lâché ma main pour appuyer légèrement ton sexe gonflé et dur contre le dos de celle-ci, que je laisse délibérément plaquée pour ne pas rompre le moment…

 

Sans un mot, je m'assois face à toi, te défiant du regard, ce qui semble te déconcerter. Je saute de la table pour me retrouver tout contre toi. Je sens ta respiration s’accélérer alors que je pose mes mains sur tes hanches pour descendre progressivement, de façon à être bouche contre ton sexe.

 

Je dépose quelques baisers sur ton short, pendant que d’un regard amusé, je glisse ma main sous l’étoffe pour effleurer du bout des doigts chaque partie dissimulées par ce bout de tissu sur lequel je tire d’un coup sec afin qu’il tombe à tes pieds.

 

Je prends ton sexe dressé devant moi en bouche, je fais courir mes doigts entre tes cuisses, puis je remonte jusqu’à tes bourses, je commence par de petits va-et-vient, puis après quelques minutes, j'appuie mes lèvres de façon plus prononcée, avant de sortir et entrer plus profondément. J’entends ta respiration s'emballer accompagné de quelques grognements, ce qui m'amuse encore plus. Je continue à jouer avec ta verge en variant accélération et pression.

 

Tu lâches un cri de plaisir en m’agrippant par les épaules pour me relever et me basculer sur le canapé, ta peau contre la mienne, j’enroule mes jambes dans ton dos. Tu entres doucement en moi, tes premiers mouvements me font lâcher de légers soupirs. Ton sexe entre finalement entièrement, nous sommes désormais corps contre corps. Tes va-et-vient sont de plus en plus intenses, de plus en plus profonds. Ton regard planté dans le mien m'excite d’autant plus, il semblerait que cela soit à ton tour de me défier?!

 

Tu te retires et tu m'attrapes par le bras, pour me hisser au-dessus de toi pendant que tu t'allonges sur le dos. Je bouge lentement d'avant en arrière, mes mains plaquées sur ton torse, je sens le moindre de tes centimètres entrer en moi, tes mains sur ma taille, sur ma poitrine, etc.

 

J'accélère en ondulant mon bassin, je me tiens fort à toi, j'ai besoin de m'ancrer en toi pour ne pas sombrer complètement. Je n'entends plus que le son de nos deux respirations parfaitement synchronisées, et dans un dernier coup de reins, nous partons ensemble, accrochés l'un à l'autre. Je pose mes lèvres sur les tiennes, tu réponds à mon baiser langoureusement.

 

Après quelques minutes, il est temps pour toi de ranger ton matériel...

Alors, qu'en pensez-vous ? Et, si vous le voulez bien, Monsieur, je vous conterai prochainement, comment je pense à vous en utilisant mon sextoy favori ?

Manureva1971


Les commentaires

Bill1000 à 10:05, le 20 octobre 2022


Pour un premier récit excellent . Sensuel chaud et terriblement excitant . On s y croirait et je me verrais tout à fait prendre la place du masseur . Félicitation ,vite un autre

Jujumcs31 à 12:15, le 20 octobre 2022


Très sympa, ça m’a donné envie d’être avec vous

Sebmor à 15:27, le 20 octobre 2022


Bravo pour ce joli texte, très efficace!

Defendu à 18:37, le 20 octobre 2022


Un scénario intriguant... un texte bien écrit... une description des sensations terriblement efficace.... un ressenti partagé... Bravo pour ce texte, on en redemande! ...

Guillaume7662 à 23:14, le 20 octobre 2022


Oh oui,ça donne envie de te faire découvrir mes douces mains et mes huiles de massage ^^

Casanova13 à 08:34, le 21 octobre 2022


j'en reste bouche bée,magnifique experience

Pilou38 à 14:35, le 21 octobre 2022


Superbe .... ah si seulement ma fictionéalité pouvan.

Pilou38 à 14:38, le 21 octobre 2022


Ah si seulement ma fiction pouvait rejoindre ta réalité ...

Pilou38 à 16:21, le 21 octobre 2022


Ah si seulement ma fiction pouvait rejoindre ta réalité ...

PetitePlume à 18:07, le 28 octobre 2022


Je suis une femme mais j’ai adoré lire ce récit et je le suis mise à la place du masseur….


Découvrez notre défi photo : J'ai froid

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo