Première expérience de masturbation anale

Inscription sur LeBisou

Ce matin j’ai pris la décision de tester la masturbation anale. En fait, ça faisait un moment que cela me trottait dans la tête.

Après tout, j'impose cette pratique à ma douce. Elle a toujours, au début, une petite appréhension, mais finit par se déchaîner et jouir comme jamais elle ne le ferait par le vagin.
Mais quel est cet orgasme et surtout est-ce que les hommes aussi peuvent avoir une telle jouissance ?

J’ai décidé alors de me renseigner sur le plaisir anal masculin.
Après quelques lectures, j’apprends que les hommes aussi peuvent avoir un orgasme en se masturbant l’anus. Que même sans se toucher le pénis, l’orgasme anal pouvait nous faire jouir. J’ai du mal à y croire, jouir sans se masturber…

Pour m’en persuader, je vais sur mon site de streaming porno préféré et je tape « mmf threesome bi » et « strapon guy ». Je regarde plusieurs vidéos d’hommes qui se font prendre par leur femme avec de grosse bite en plastique. Ça m'excite énormément de découvrir cette pratique et savoir qu’il est possible de jouir autrement. Ça me trotte dans la tête, il faut que j’essaie, je dois essayer.

Pour le moment, pas question d'investir ma douce dans cette nouvelle expérience. Je suis plutôt le dominant dans nos relations sexuelles et quel sentiment étrange ce serait de lui avouer que j’ai envie que l’on explore mon petit trou encore vierge.

Ce matin, je me suis retrouvé seul à la maison, ma douce étant partie pour deux heures à son cours de yoga. Je me suis lancé.

J’ai commencé par un petit lavage anal avec la douchette des toilettes. J’ai lu que d’être propre de l’intérieur permettait de mieux se lâcher et de ne pas craindre de débordement.

La sensation était étrangement agréable.
La douchette des toilettes collé sur mon anus je sentais mon cul se remplir de l’eau que je lui injectais. Je la gardais quelques instants, ressentant du plaisir d’être remplis et aussi excité à l’idée de ce qui m'attendait après.

J’expulse l’eau en jet. Je souris, surpris de découvrir que j’aime ça. Je recommence l’opération peut-être 3 ou 4 fois. À chaque fois je prends du plaisir, oui j’aime ça.

Après être sûr d’être totalement propre, je fouille dans les affaires de ma femme pour lui subtiliser son gode. Il est gros, et impressionnant. Je réalise tout à coup que ce n’est peut-être pas une bonne idée.
Que pour une première fois c’est sûrement bien trop gros pour mon petit cul qui n’a encore jamais été exploré, mais je n’ai que ça et plus que tout je suis déterminé à me masturber l’anus.

Je m'étends sur le lit, face à moi mon ordinateur avec un film de Gang Bang pour me mettre dans l’ambiance. Très timidement, sans passer par la case masturbation de mon sexe qui est déjà bien tendu, je commence à me caresser mon petit trou avec l’index.

Sur le dos, les jambes bien relevées, je me trouve assez ridicule. Un problème de virilité sûrement. Quel homme se tiendrait dans cette position en se caressant l’anus ?
La question est posée, mais après tout si ça me fait du bien qu’importe et ce moment n’appartient qu'à moi. Je suis seul, il n’y a personne pour me juger.

Je continue à me caresser mon petit trou du cul. J'exerce quelques petites pressions comme pour faire rentrer mon doigt, mais sans le laisser me pénétrer. Pas encore.

La sensation est agréable, à chacune des pressions je m’évade un peu plus, j’oublie les préjugés pour m'abandonner à mon plaisir solitaire. Mon autre main est posée sur mon sexe. Je ne le masturbe pas, bizarrement je n’en ai pas envie, mais je le caresse doucement avec le dos de main. La faisant aller et venir avec douceur.

À force de pression, mon doigt s’enfonce pour la première fois dans mon intérieur le plus intime. Je le laisse là sans bouger pour apprécier cette première fois. J’aime ça et mon doigt est en moi. Des petits frissons me parcourent l’entrejambe, mon sexe fait des petits soubresauts de plaisirs.

Je commence à me masturber. Je m’applique à faire de petits gestes de va-et-vient. Du bout de la phalange, je me masturbe et je caresse pour la toute première fois mon intérieur.

Face à moi, cette actrice qui suce des queues et qui je le sais se fera aussi bientôt prendre, comme moi, par le cul.

Je suis complètement dedans, prêt me donner du plaisir sans complexe ni honte. Mes mouvements se font de plus en plus sûrs. Mon doigt a pris de l’assurance. Il s’enfonce de plus en plus. Je fais des gestes circulaires à la recherche des zones les plus sensibles. Je commence à avoir chaud. J’ai envie de plus. J’ai envie de plus gros et de plus long.

Ma compagne du moment, l’actrice sur mon écran va se faire prendre par le cul. C’est le moment pour moi aussi. Je saisis le gode de ma belle, et l’enduit d’huile de coco pour faciliter ma première pénétration.

Je place l’engin contre mon anus.

C’est le moment. Je vais m’enculer et je vais me faire jouir par le cul.

J'appuie sur mon trou et je finis par rentrer l’engin de quelques centimètres. J’ai un peu mal et je ressens une gêne, une sensation que ce n’est pas le sens normal. D’habitude ça sort, mais là c’est rentré, c’est en moi. Mélanger à ça une nouvelle forme de plaisir m'envahit, ce n’est pas intense, mais c’est bon et nouveau.

Le gode est introduit en moi et je me masturbe. Je fais de tout petits mouvements, pas profonds. La douleur s’estompe et est remplacée par ce nouveau plaisir, ce nouveau désir anal. Je continue à regarder le film, je suis très excité et sans m’en rendre compte le sex-toy va de plus en plus vite. J’allume le mode vibration et c’est l’explosion. Tout ce que je pensais savoir s’envole. C’est terriblement bon, je veux encore, j’aime ça !

Submergé par ce plaisir nouveau d’être enculé, le gode s’enfonce de plus en plus profond. Il va de plus en plus vite. Il joue avec mon cul et moi j’ai les jambes relevées pour subir cet instrument de plaisirs.

Je suis comme cette chienne sur mon écran, je me fais défoncer par le gode sans retenue. Le plaisir monte et est très intense, totalement différent de ce que je peux ressentir quand c’est moi qui encule ma douce. C’est long et ça dure comme si je jouissais en continu. Un orgasme sans être un orgasme, mais un orgasme qui dure et ne s’arrête pas. Je suis comme ma belle, quand elle prend plaisir, ma bite bien au fond de son cul. Elle en veut plus et toujours plus fort. Je suis dans le même état, le gode s’enfonce avec fermeté, me défonce. Je suis sous son emprise, le cul bien dilaté du plaisir qu’il me procure.

Ma queue toujours au garde à vous. Je la saisis de ma main gauche pour la branler violemment. La scène est bestiale, je pousse des râles, je ne me contrôle plus et le plaisir monte toujours en intensité. Jusqu'où ça va aller. J’ai mal et c’est bon, c’est merveilleux. Encore je n’en peux plus tellement c’est bon.

Je jouis !!! Je jouis par le cul et ça ne s’arrête pas. Une nouvelle jouissance interminable suivit par une éjaculation d’une rare intensité. Mon foutre sort de ma queue pour s’étaler sur mon corps. Au même moment, mon actrice se prend une giclée en plein visage.

Je suis vidé, littéralement vidé et heureux. Je reste étendu sur le dos quelques instants pour reprendre mes esprits. Du sperme sur tout le corps et le gode de ma douce posé à côté moi. Ce gode qui lui servait à se donner du plaisir m’en avait donné à moi aussi.

Auteur : Damien


Les commentaires

damien.ardent à 09:58, le 14 octobre 2022


Un petit commentaire sur ce que vous en avez pensé. Ça fait toujours plaisir. À vos critiques, prêt, feu, partez !

Guillaume7662 à 13:26, le 14 octobre 2022


C'est bien écrit,et très réaliste,pratiquant de temps en temps aussi ce plaisir,et c'est vrai qu'en général, l'éjaculation est intense!!

Sunnyside14 à 18:55, le 14 octobre 2022


Il y a quelques temps j'ai acheté un nouveau sextoy pour moi et pour la première fois j'ai eu une éjaculation par stimulation anale sans me masturber. Honnêtement je ne pensé pas que ca pouvait être possible. je pense qu'il faut trouver le sextoy qui nous convient.

damien.ardent à 06:43, le 17 octobre 2022


Comme toi je ne pensais pas que c'était possible... Et pourtant, c'est tellement bon, ca ne devrait plus être un taboo.

gala à 22:51, le 26 octobre 2022


Quel plaisir de lire un homme parler de son plaisir ....ceci dit c'est très bon aussi de se

gala à 22:52, le 26 octobre 2022


Se laisser initier messieurs ....

damien.ardent à 06:18, le 28 octobre 2022


C'est la prochaine étape me faire initier par ma tendre épouse. ;-)

damien.ardent à 08:08, le 28 octobre 2022


C'est la prochaine étape me faire initier par ma tendre épouse. ;-)

Sunnyside14 à 18:04, le 31 octobre 2022


Oui puis c'est bon pour la prostate. J'aimerais bien aller plus moins comme le gode-ceinture ca me donne envie d'essayer.

Sunnyside14 à 18:06, le 31 octobre 2022


Je suis adepte de la masturbation anale depuis longtemps, de temps en temps ca fait du bien


Découvrez notre défi photo : J'ai froid

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo