Le dictionnaire du BDSM

Inscription sur LeBisou

Définition du BDSM

Le BDSM signifie : Bondage, Domination et Soumission et Masochisme.

Le BDSM est un ensemble de pratiques sexuelles faisant intervenir le bondage, les punitions, le sadisme et le masochisme, ou encore la domination et la soumission.

En aparté

Présentation de l'auteur

Ecrivaine et cinéaste basée à Paris, Gala Fur a déjà de nombreux flèches à son arc. Après avoir dépeint avec humour l'ambiance des grandes fêtes fétichistes européennes des années 1990 dans Les Soirées de Gala, magnifié la diversité des pratiques SM dans Séances et capté de l'intérieur les basculements d'un rôle à l'autre dans Gala Strip, elle a publiée aux éditions La Musardine plusieurs livres, dont son Dictionnaire du BDSM.

 
Ses manuels "Osez tout savoir sur le SM" et "Osez les jeux de domination et de soumission" sont 2 autres romans dont elle est l'auteur. Ils sont destinés en particulier aux débutants, souhaitant rentrer dans le milieu coquin(et parfois fermé) du BDSM.
Gala Fur a aussi réalisé depuis plusieurs annés des courts métrages :
  • "L'écrivain et son chien"
  • et "Baud'laire promène Médor", avec l'écrivain Pierre Bourgeade. 

Le livre

Dictionnaire BDSM
315 pages
Les Editions La Musardine
Le Dictionnaire du BDSM comprend des courts articles, des citations d’auteurs, des témoignages écrits et des images et illustrations (dessins, affiches, photographies, extrait de roman photo, de BD…)

Inscription sur LeBisou

Résumé

Le masochisme est " la seule forme d'amour qui se soit développée depuis Sade " écrivait Robert Desnos à propos des Onze mille verges de Guillaume Apollinaire. Sorti de la clandestinité dans les années 1990, voir même 2000, le " SM " a, d'un coup, incité cent millions de personnes à lire le roman Cinquante nuances de Grey. Ce coup d'éclat a permis de faire sortir cette pratique sexuelle au grand jour.
Devenu BDSM (Bondage, Discipline, Domination, Soumission), le SM inclut désormais les fétichismes, le bondage (Shibari) et le body-activisme.
 

Extraits du dictionnaire BDSM

Abattage

Aux antipodes de la torture par l’espérance qui consiste à empêcher un-e soumis-e d’atteindre l’extase promise, ce fantasme, rarement acté, suffit à ravir les quelques masochistes qui rêvent d’être violé-e-s. Ainsi un travesti implore sa maîtresse : « Vous me livrerez à des camionneurs, Madame ? » Aux frissons de l’anticipation s’ajoute la perspective émoustillante d’être filmé-e pendant des flagellations et des pénétrations sauvages perpétrés dans un endroit isolé et sordide, une cave ou une friche industrielle. Pendant la rédaction d’un contrat entre deux femmes, Tsarine dicte à son esclave Anaïs « les punitions particulières que les maîtres mettront en œuvre à sa demande et précisera le type, le style aussi des mortifications exemplaires et des abjections à prescrire. Pénétrée en tous ses orifices, insultée, giflée, fessée, sanglée, bâillonnée, travestie, fouettée, bâtée, camisolée, suspendue, langée, l’esclave devra obtempérer à tous les plans prévus [1]. »

Si l’abattage devient réalité, la personne qui domine jouit par procuration des sévices sexuels infligés à son esclave et les vit avec une intensité teintée d’un sentiment de puissance. La violence des avanies subies risque cependant d’entrer dans le registre du sadisme, voire de l’avilissement mortifère. Dans nos sociétés, des proxénètes imposent l’abattage à leurs protégées pour briser leurs résistances et affirmer leur pouvoir, comme dans le film ukrainien The Tribe (2014).

Amour

Dans un couple qui acte ses fantasmes, la théâtralisation sexuelle permet d’exprimer les petits conflits larvés à travers des jeux fantaisistes. Ainsi l’interaction BDSM permet-elle de désamorcer la violence contenue chez chacun des partenaires. Lorsque l’amour qui les unit est teinté d’empathie, l’envie d’accorder à l’autre la concrétisation de ses rêves tout en réalisant les siens génère en général une grande tolérance. Pour Jean-Paul Sartre, au contraire, la relation sadomasochiste serait l’idéal inverse de l’amour conjugal : « au lieu de projeter l’autre en lui en conservant son altérité, je projetterai de me faire absorber par l’autre et de me perdre en sa subjectivité en me débarrassant de la mienne.[2]» C’est le cas des masochistes dont la volonté est faible et qui, sous couvert d’amour, s’en remettent totalement à la personne qui leur donne la réplique, tandis que d’autres entraînent leur partenaire vers le bas en s’y accrochant sans répit.

Inscription sur LeBisou

Au lieu de donner des ailes, l’amour inhibe parfois l’expression d’un fantasme S&M au sein d’un couple. Dès lors la pulsion, cyclique et tenace, conduit certains partenaires frustrés à faire de nouvelles expériences en dehors du couple et à mener une vie secrète en parallèle. Fouettée à coups de ceinturon par un habitué d’une maison de passe, la jeune bourgeoise incarnée par Catherine Deneuve dans Belle de Jour cherche ailleurs le plaisir qu’elle ne réussit pas à éprouver auprès de son mari. Les clients des dominatrices professionnelles sont souvent des hommes mariés qui n’ont pas senti d’ouverture possible chez leur compagne, à moins qu’ils soient trop clivés pour se confier à elle, reproduisant le sempiternel schéma de la maman et la putain.

 [1] L’Être et le Néant, Sartre.

 [2] Revue Edwarda n° 8.

Connaissez-vous tous les termes utilisés dans le milieu BDSM ? Savez-vous ce qu'est un Donjon

Seriez-vous donner une définition au mot Acrotomophilie ?

 

D'autres mots appartenant à l'univers BDSM sont aussi détaillés dans le livre, comme femdom, gynarchie, morts-de-faim, souminatrice, switch, powerplay, topspace, toyboy, rubber doll, zentai, zombies,...

Inscription sur LeBisou

J'achète le livre


Les commentaires


Découvrez notre défi photo : Liste au Père Noël

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo