Le parcours initiatique de Vega apprentie soumise

Inscription sur LeBisou

Le parcours initiatique de Vega apprentie soumise, nouvelle écrite par leo49.

Épisode 1 - La rencontre

Ce jour-là, je déambule dans une grande galerie commerciale en cherchant un magasin de vêtements. J'en repère un rapidement pour hommes et femmes et j'y entre à la suite d'une femme en hauts talons. Sa démarche féline et élégante attire mon attention et mon regard se porte sur ses hauts talons et bas noirs ajourés qui mettent en valeur des jambes fines et galbées.

Une petite chaîne en argent entoure aussi sa cheville gauche et sa peau mate se devine au travers de quelques espaces qui dévoilent ses jambes en traçant un dessin complexe. Elle porte un manteau court à mi-cuisse et cherche du regard le rayon qui peut l'intéresser.

Je vais de mon côté et commence aussi à chercher. Je l'aperçois à quelques mètres de moi et je peux contempler à loisir sa silhouette.
Nous sommes seuls dans le magasin avec une vendeuse et il fait assez chaud. L'inconnue enlève son manteau. Je peux de suite admirer son maintien très cambré. Sa chevelure longue jusqu'aux épaules oscille de part et d'autre et je remarque de suite sa tenue originale et sexy.

Elle porte une jupe courte en cuir, à mi-cuisses, ouverte sur le côté. Une sorte de fermeture zip en argent court sur l'arrière et l'ouverture sur sa jupe dévoile de temps en temps le haut de sa cuisse et de son bas noir. Son chemisier argenté est assez déconcertant, car il ressemble à une cotte de mailles en métal, mais les mailles sont assez larges pour laisser entrevoir parfois la peau. De larges ouvertures sous les aisselles laissent aussi deviner parfois la rondeur de seins fermes. Elle aime visiblement ce frottement sur sa poitrine et quand elle me fait face, j'ai aussi l'impression qu'elle cambre ses seins vers moi comme pour me provoquer. Mais l'instant est fugace et j'aperçois son visage et ses yeux gris vert. Elle dégage un charme indéniable, même si son visage semble un peu plus banal que sa tenue. Elle semble plongée dans le choix d'un chemisier, hésitant entre deux modèles assez différents.

Soudain, elle se retourne vers moi en me montrant les deux vêtements, elle m'interroge du regard sans prononcer un mot.
Je lui montre le chemisier en cuir souple qui me plaît le plus, il est à la fois moulant avec un beau décolleté sexy et je suis certain que cela lui ira parfaitement. Elle me regarde et je vois ses yeux pétiller, son regard semble s'éclaircir et cela change tout sur son visage.

Elle continue de déambuler dans le magasin et s'arrête maintenant devant des leggings. À nouveau, elle semble hésiter entre plusieurs modèles, et se tourne vers moi avec la même interrogation. Je lui désigne sans hésiter le modèle le plus osé avec des ouvertures tout le long des jambes et des cuisses en forme d'ovales, qui cache et dévoile en même temps le corps.

Je remarque qu'elle est aussi fascinée par cette tenue et sa joue gauche se crispe très légèrement. Serait-ce un signe d'excitation ? Toujours est-il qu'elle se dirige au fond du magasin pour l'essayage.

Je l'aperçois rentrant dans la cabine et fermant les rideaux tout en laissant une petite ouverture qui me renvoie son image par le miroir du fond de la cabine. L’a-t-elle fait exprès ? Je me doute de la réponse, car je sens comme une attirance pour une forme d'exhibition chez cette femme.

Tout en regardant les rayons, je jette un coup d'œil vers l'ouverture et le miroir me renvoie quelques images troublantes.
Elle a enlevé son chemisier en cotte de mailles, elle est seins nus et je peux voir la chaîne qu'elle porte autour du cou et qui plonge entre ses seins superbes, l’image est fugace, mais je sens qu'elle sait que je l'observe. Elle prend ses seins à pleine main en me regardant et les faisant saillir en avant. Cela semble l'exciter grandement, puis elle saisit la chaîne qui est glissée autour de son cou et qui passe entre ses seins. Celle-ci se divise en 3 minces chaînes, elle laisse une des chaînes glisser entre ses seins vers son pubis masqué par sa jupe. Puis très rapidement, je la vois saisir ses tétons. Elle semble les exciter en les pinçant comme pour les faire grossir et elle fixe l'extrémité des deux chaînes autour de chacun de ses tétons. La poitrine cambrée, offerte à pleine main, elle se regarde dans le miroir tout en cherchant mon regard.

Ce petit jeu complice nous excite tous les deux et j'apprécie comme elle la scène. Puis elle met le chemisier en cuir et semble satisfaite. Elle enlève alors sa jupe et je peux apercevoir le galbe de ses jambes et la cambrure de ses fesses.

Un string rouge souligne la rondeur et fermeté de ses fesses. Puis comme si elle regardait son maquillage, elle approche son visage du miroir en ouvrant son chemisier, et en cambrant sa poitrine jusqu'à toucher le miroir avec ses tétons saillants.

Elle écarte aussi ses cuisses et ses hauts talons accentuent la cambrure. La pose est très provocante et je peux constater que cela l'excite terriblement, car elle me regarde et place une de ses mains sur la courbe de ses fesses et descend dans le sillon comme pour se caresser le sexe qu'on aperçoit maintenant très nettement.

Sa chatte bombée est bien visible et sa main l'écarte pour le caresser et glisser un doigt tout du long. L'exhibe est très rapide et elle place ses deux mains sur ces fesses qu'elle écarte de façon très provocante tout en me regardant et me lançant comme une invitation à la prendre.

Soudain d'autres clients entrent dans le magasin, elle referme rapidement les rideaux...
N'ai-je pas rêvé ?...
Après quelques minutes, elle ressort et se dirige vers la caisse. Elle règle ses achats et sort sans me regarder. Je la suis à quelques pas.
Elle se dirige vers la librairie et juste avant d'entrer, elle me jette un regard, comme si elle m'invitait à la suivre.
Elle se dirige vers le rayon des policiers et regarde plusieurs romans. Je suis à quelques pas d'elle dans le rayon science-fiction et elle me montre tout à coup deux bouquins en me demandant si je les ai lus.

Entendre sa voix après nos jeux discrets et silencieux s'avère troublant.
Elle aussi semble troublée : mais que suis-je en train de faire, se dit-elle ? Je suis folle de jouer avec cet homme.
Je lui réponds que je n'ai lu ni l'un ni l'autre. Elle continue de déambuler et prend en main un gros roman dont elle parcourt le résumé et qui semble l'intéresser. Elle me montre la couverture. Il s'agit du fameux "Cinquante nuances de Grey".

— Qu'en pensez-vous, me dit-elle ?
— Le style n'est pas fantastique, dis-je, et bien loin de représenter ce que la réalité de ces jeux peut apporter, mais ça a le mérite de faire découvrir certaines choses.

Elle me regarde et réalise soudain ce que cachent mes propos. Il connaît ces pratiques, se dit-elle. Cela l'intrigue, l'attire et lui fait un peu peur à la fois, mais cela la trouble et sa joue gauche se crispe à nouveau légèrement.

— J'enchaîne rapidement avec un air complice : si cela vous intéresse, je peux vous expliquer et tenter de vous démystifier ces relations épanouissantes.

Bizarrement, elle sent qu'elle peut lui faire confiance, car elle le sent sincère et dénué de toute hypocrisie.
— Pourquoi pas, dit-elle ? Je me penche vers elle en lui proposant de prendre un café à côté : ils font un délicieux café latte épice sud-africaine.


Les commentaires

Sim camille à 20:13, le 24 août 2021


Superbe description. "On s'y croirait"! Vivement la suite. Je veux savoir si le café est bon ! Lol

Stephoune143 à 06:51, le 27 août 2021


Superbe texte, à quand la suite


Découvrez notre défi photo : Je montre mes muscles

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo