Vacances coquines aux bahamas

Inscription sur LeBisou

Témoignage érotique de Matel, membre de la communauté coquine Lebisou.

Vacances aux Caraïbes

Au mois de mai, nous avons l’opportunité de nous passer des vacances sur une île dans les Caraïbes dans une superbe villa non loin de la plage. Comme elle est grande, nous proposons à un couple de nous accompagner. Nous ne les connaissons pas très bien, mais le contact passait bien entre Nicolas et moi ainsi que Oriane et Stéphanie. De plus nous savons que 2 semaines de vacances passent beaucoup trop rapidement. Si ça devait mal se passer avec nos invités, on arriverait à gérer.

Nous arrivons quelques jours avant Nicolas et Stéphanie et tombons amoureux de la maison. Celle-ci est en forme de U et composée de différents bâtiments typiques de l’île. Les fenêtres n’ont pas de vitres, mais elles se ferment grâce à des stores vénitiens en bois qui laissent passer l’air et les sons de l’océan. La cuisine donne directement sur une salle à manger extérieure qui relie les deux pointes du « U ». Dans chaque pointe du « U » se trouvent les chambres et un salon extérieur. Nous avons pris la plus belle chambre elle est composée d’une salle de bain avec bain, douche à l’italienne et douche extérieure privative, air conditionné et surtout lit king size. Nos amis dorment dans la chambre opposée à la nôtre, celle-ci donne sur salon extérieur idéalement orienté pour passer de longues soirées à l’abri du vent.

 

Oriane et moi sortons d‘une période professionnelle très chargée. Nous sommes crevés et ravis de commencer les vacances. Je m’imagine déjà aller courir avec Nicolas pendant que les filles feront bronzette au bord de la piscine ou à la plage. Heureusement que Nicolas et Stéphanie arrivent un jour après nous. Ça nous laisse le temps de récupérer du décalage horaire et de nous reposer de nos dernières semaines de dur labeur. Nicolas est très sportif, il fait beaucoup de trails et parfais des marathons, corps bien fait et aime l’entretenir. Stéphanie est à l’opposée, plutôt bimbo, blonde, pas sportive, petite de taille, seins refaits taille D et surtout adepte du bronzage.

 

Après une bonne nuit de repos, Oriane et moi allons chercher nos copains à l’aéroport.  Ils sont heureux d’être arrivés, mais quand même fatigués du voyage. À peine arrivés à la villa, ils ne regrettent déjà pas d’avoir accepté l’invitation! On décharge les bagages et on Oriane fait le tour du propriétaire. Nicolas et Stéphanie se voient déjà dans la piscine et se reposer sur les transats. Ni une ni deux, nous nous retrouvons tous en maillot de bain au bord de la piscine. Nos convives s’endorment au soleil. Je regarde le corps de Stéphanie. Ses jambes sont soigneusement épilées, ses fesses déjà brunes semblent bien ferme, et en remontant, remarque que son téton est sorti de son bikini. Mignon petit mamelon, je me rince bien l’œil d’autant que personne ne me regarde. Les vacances s’annoncent bien.

 

Le soir venu, comme tous les soirs d’ailleurs, nous prenons notre petit apéritif en maillot dans notre petit salon extérieur. Vin blanc pour les filles, mojito ou petite bière pour les hommes. Les filles parlent mode et nous sport, nous jouons à quelques jeux de société; la bonne humeur est vraiment au rendez-vous, tout le monde est détendu!

Comme souvent, ce sont Nicolas et Stéphanie qui décident d’aller s’apprêter pour la soirée. Leur chambre donnant directement sur le petit salon, Oriane et moi entendons leur conversation et, comme ils laissaient les stores vénitiens de leur porte ouverte, on pouvait les voir... Après quelques soirs, j’avais repéré le meilleur endroit pour les observer et les écouter. Lorsque Nicolas parlait d’Oriane, je comprends directement qu’il la trouve à son goût. Il aime la regarder dans son petit maillot, voir ses petits seins dans son bikini. Il avoua même avoir bandé en la regardant bronzer. Stéphanie n’est pas choquée elle comprend Nicolas, car elle aussi la trouvait attrayante. Elle ne sait pas trop que penser de moi, elle aimerait que je la regarde de la même façon que Nicolas mange Oriane du regard. Elle ne sait pas comment faire et se demande si en faisant du monokini elle attirerait plus mon regard. Nicolas la conforte dans son idée, car il l’adore voir en topless, mais surtout avec l’espoir qu’Oriane la suive...

 

Le lendemain, Oriane et Stéphanie ont pris place sur les transats. Le soleil du matin n’est pas encore trop fort, c’est le moment idéal pour se relaxer. Comme convenu la veille avec Nicolas, Stéphanie décide de bronzer en monokini. Oriane s’en étonne au début, mais n’est pas du tout choquée. L’objectif fixé par Stéphanie est atteint... Elle a réussi à attirer mon attention. Ses seins refaits sont tout ronds, fermes et je rêve de les toucher...

Malheureusement je ne peux me lever et aller la caresser sans raison. J’en profite donc à distance. Voir les seins de cette femme que je connais si peu est une délectation. Au début, j’essayais d’être discret, mais mon stratagème n’a pas tenu très longtemps... Stéphanie a réussi son coup! Elle abuse de sa position en prenant des positions très suggestives. Elle demande même à Nicolas de lui passer de la crème solaire sur TOUT le corps sous prétexte qu’elle ne voulait pas avoir les mains huileuses. Si un seul morceau de sa peau a été oublié, Stéphanie le lui fait remarquer à voix haute - surtout lorsqu’il s’agissait de ses seins. Quant à Nicolas, même s’il aime caresser sa femme devant d’autres, il est clairement déçu de voir qu’Oriane ne suit pas le mouvement...

Fin de journée

La fin de journée approche, Nicolas et Stéphanie s’éclipsent. Que vont-ils manigancer maintenant? Oriane en profite aussi pour elle prendre sa douche. Je reprends donc ma place favorite au salon. Stéphanie remarque que je peux la voir d’où je suis. Le sait-elle depuis longtemps? Je ne sais pas. Contrairement aux autres jours, elle décide de se déshabiller langoureusement dans la chambre et non dans la salle de bain tout en regardant dans ma direction. La voilà nue à présent, elle m’a clairement repéré, mais ne semble pas s’en offusquer. Debout dans la chambre, elle appelle Nicolas juste avant qu’il n’entre dans la douche. Je sens mon rythme cardiaque monter, va-t-elle me dénoncer? Je m’inquiète, car je ne veux pas que mon voyeurisme gâche les vacances...

Heureusement, il n’en est rien! Tout en regardant discrètement dans ma direction, elle s’agenouille devant son homme nu comme un ver, elle lui prend son membre et le glisse dans la bouche. Elle lui fait une superbe fellation. Je la vois avancer et reculer sa tête, le sexe de Nicolas rentre tout entier dans la bouche de Stéphanie. Elle lui lèche les testicules, en aspire un puis en gobe un autre.

Je n’ose pas bouger de peur qu’ils arrêtent. Je suis réellement surpris par cette belle blonde, de prime abord, elle ne paraît pas si gourmande. J’entends le râle de Nicolas lorsqu’il jouit dans la bouche de Stéphanie. Elle se délecte de sa semence, Nicolas l’embrasse et s’enfuit sous la douche. Stéphanie se lèche les babines et se couche sur le lit, jambes bien écartées, regard toujours fixé vers moi. Je distingue son sexe rose, ses mains qui caressent ses seins puis qui descendent plus bas. Elle se masturbe... pour moi? Pour m’exciter? Je ne sais pas quoi faire. Je suis sous le charme, j’aimerais m’allonger à ses côtés pour la caresser et la goûter, mais c’est impossible... Je laisse Stéphanie terminer seule et retourne dans ma chambre pour être prêt à temps.

 

Oriane sort de sa douche, je la trouve si belle. Elle a les gouttes d’eau qui coulent le long du corps, l’eau perlée sur sa peau la rend encore plus désirable. Elle me regarde avec un grand sourire et me demande pourquoi je la regarde de cette façon. Je lui dis que je suis excité, que Stéphanie m’a fait un show inhabituel...  je lui explique en détail ce qui est arrivé ainsi que mes impressions sur nos invités depuis leur arrivée. Amusée, elle décide de s’habiller avec une belle robe légère, dos nu et beau décolleté. J’aurais aimé que son dos nu soit encore plus plongeant pour qu’on puisse voir la raie de ses fesses, mais bon, nous ne sommes pas à deux et elle est superbe comme ça.

 

Tout le monde m’attend pour partir au restaurant, j’ai évidemment pris du retard... Je m’en excuse et saute dans la voiture. Direction centre-ville. Les filles flânent, font du lèche-vitrine, rigolent, font quelques achats et nous rejoignent à notre terrasse. Les filles semblent de très bonne humeur. Je suis heureux de voir qu’Oriane n’à pas l’air pas fâchée sur Stéphanie. Elle vient m’embrasser goulûment sans retenue devant nos amis comme si nous ne nous étions plus vus depuis plusieurs semaines. Son baiser soutenu me donne l’impression qu’elle marque son territoire: je lui appartiens et rien ne changera ça !

Stéphanie a mis un décolleté super plongeant, le préféré de Nicolas nous dit-elle. Son décolleté ne m’est pas indifférent. Je profite de chaque occasion pour y glisser un coup d’œil. Ses seins m’attirent depuis que je les ai vus. Je suis immédiatement repéré par Stéphanie qui en profite pour tirer sur le bas de son décolleté pour le rendre encore plus plongeant. Je ne sais pas si Oriane s’en est rendu compte, mais c’est à ce moment-là qu’Oriane me demande de mettre son mouchoir en poche, sa robe n’en ayant pas. Je glisse le mouchoir dans ma poche sans me poser de question même si je trouve la texture du mouchoir étrange.

Arrivés à notre table nous prenons une bouteille de champagne. Nous trinquons à ces superbes vacances et à nos superbes femmes. Nous passons un moment exceptionnel, nous nous charrions un peu, nous partageons nos pires expériences tout comme les meilleures. Le pied de Stéphanie touche le mien. Je n’y prête pas attention, mais ça devient plus insistant. Je n’ai pas l’impression de répondre, mais je sens le pied de Steph monter le long de ma jambe. Tout en regardant amoureusement Nicolas, elle se met à me caresser le mollet.

Elle remonte le pan de mon pantalon pour avoir le contact avec ma peau. Je ne sais pas quoi faire... c’est tellement agréable. Son regard vers Nicolas est sans équivoque, elle l’aime, elle l’admire. Que cherchent-elles? Que veut-elle ?

Oriane me chuchote d’aller vérifier son mouchoir un peu à l’écart. Je trouve sa demande très étrange, je ne vois pas ce qu’il y a à vérifier... Mais sous son insistance discrète, je fais mine de recevoir un appel et m’éclipse pour vérifier. La coquine, lors de ses essayages, elle en a profité pour retirer sa culotte et me la donner en toute simplicité aux yeux de tous! Mon excitation est à un niveau indescriptible ! Ma femme se promène sans culotte dans la ville et une autre femme me fait du pied sans que je lui fasse la moindre avance...

En revenant à table, je les retrouve tous grand sourire. Oriane leur a-t-elle dit quelque chose? Sont-ils au courant pour la culotte et qu’Oriane est nue sous sa robe? Stéphanie a-t-elle dit qu’elle me faisait du pied? Suis-je le dernier à ne rien comprendre? Étrangement, la situation m’amuse. Si nous n’étions pas au restaurant, mais à quatre à la maison autour de cette table, les choses seraient plus simples. Mais ici, tout n’y est pas permis. Heureusement, le dîner se termine.... Nous quittons le restaurant de bonne humeur. Les filles jouent avec nous. Elles se prennent dans les bras, s’embrassent fugitivement et se blottissent dans les bras de l’un puis de l’autre.

Quand Steph vient se blottir contre moi, la sensation est très agréable, elle colle sa généreuse poitrine contre mon torse, je sens son parfum, sa respiration et surtout sa main droite qui descend me pincer délicatement les fesses. Elle s’attarde plus longtemps dans mes bras qu’Oriane dans les bras de Nicolas. En quittant cette étreinte, sa main termine son mouvement en me touchant le bas du ventre. Je ne sais pas si c’est intentionnel ou non, mais en tant qu’homme c’est toujours très agréable de savoir qu’on plait.

Retour en voiture

Arrivé à la voiture et je laisse le volant à Nicolas. Oriane et moi avons plusieurs choses à discuter et décidons de nous installons à l’arrière. Comme je n’ai pas de secrets pour Oriane, je lui raconte ce qui s’est passé au restaurant. Elle n’est pas étonnée, car elle a vu le manège de Stéphanie. Elle se demandait simplement si j’allais tout lui raconter... Elle me remercie de ma sincérité et confirme qu’elle a toute confiance en moi. Cet épisode avec Stéphanie n’a pas calmé mon désir, j’en profite pour passer ma main sur les cuisses de ma femme puis de remonter le plus haut possible pour vérifier qu’elle ne portait pas de culotte et qu’elle me joue pas une mauvaise blague. Elle me chuchote à l’oreille qu’elle ne porte plus rien, ce que je cherche est bien au fond de la poche de mon pantalon. Pour me le prouver, elle prend ma main et la glisse entre ses cuisses. Je sens immédiatement la chaleur et l’humidité de sa chatte. Elle me fait comprendre de laisser ma main là où elle est, peu importe si Stéphanie se retourne, « ça lui fera les pieds » me dit-elle à l’oreille. J’accepte de laisser ma main, mais je refuse de rester inactif. Mes doigts lui caressent les lèvres de manière délicate. Je sais que c’est comme ça qu’il faut la chauffer même si elle est déjà fort mouillée.

Oriane me glisse à l’oreille qu’elle veut sentir quelque chose de dur en elle, mes doigts sur ses lèvres ne lui suffisent plus! Comme je n’ai pas la possibilité de facilement lui caresser sa petite rondelle, je m’applique à lui mettre un puis deux doigts dans la chatte. Le deuxième doigt lui soutire un petit cri qui fait retourner Stéphanie. Heureusement (ou pas) Steph ne remarque pas ma main sous la robe d’Oriane. Elle demande ce qui nous fait rire et entame une conversation avec Oriane.

De mon côté, je fais le rêveur et continue à m’occuper du petit trou de ma femme. Un peu gênée tout de même, Oriane place ses mains au-dessus de sa robe pour cacher les mouvements de ma main. À chaque fois que Steph a le regard tourné vers la route, Oriane accentue la pression de ma main pour que j’enfonce mes doigts encore plus profondément en elle. Sa main gauche se pose sur mon sexe et elle commence à me caresser à travers le pantalon. Mon pénis est en pleine érection, je n’attendais plus que ça, qu’elle s’occupe de moi! Ses ongles qui griffent mon gland à travers mon pantalon sont un vrai régal. Si elle continue comme ça, je ne tiendrai pas longtemps! L’île n’étant pas grande, on arrive rapidement à la maison, ce qui me donne un peu de répit. J’étais tellement excité par cette soirée que si le trajet avait été plus long, je n’aurais pas réussi à me retenir.

 

Pour la première fois du séjour, Nicolas n’est pas fatigué et nous propose un dernier vers au salon. J’hésite, mais Oriane veut encore prolonger la soirée et comme nous avons été raisonnables au restaurant, on peut se permettre quelques coupes de champagne. Nicolas prend les choses en main, champagne et flutes arrivent sur la table plus vite que d’habitude. Les places que nous occupons d’habitude ont changé... Stéphanie a pris la place d’Oriane ce qui fait que je suis assis à ses côtés et que Nicolas se retrouve à côté d’Oriane... le tout sous prétexte qu’ils n’avaient pas beaucoup eu l’occasion de discuter à deux. Ce n’est pas sans curiosité que je m’assieds à ses côtés.

C’est à ce moment-là qu’Oriane décide de rendre la monnaie de sa pièce à Stéphanie. Je la vois jouer de son corps et de sa superbe robe. Elle se penche en arrière pour créer un espace entre sa robe et ses fesses pour que Nicolas se rende compte qu’elle est nue sous sa robe. Son objectif est réussi. Le regard de Nicolas change, ses gestes aussi. Alors qu’il n’était pas tactile, les mains se posent un peu partout sur les jambes d’Oriane. Quand il se fait trop entreprenant, Oriane me regarde puis change de position, ce qui ne lui laisse aucune chance...

Je regarde le petit jeu de mon amour, elle arrive à faire croire que quelque chose est possible puis change radicalement d’avis. C’est terriblement excitant! La situation m’amuse, de mon côté, je suis vraiment prêt à craquer, mais uniquement si ELLE le décide, si ELLE me fait un signe. De son côté, Stéphanie ne reste pas inactive. Elle se couche en mettant ses jambes sur les miennes à hauteur de ma braguette. Elle s’amuse à bouger se jambes, à les croiser puis à les décroiser. Elle doit forcément sentir mon sexe se durcir. Pour essayer de limiter ses mouvements, je dépose mes mains sur ses mollets. C’est la première fois que j’ai un contact avec sa peau. Elle est très douce. Elle semble apprécier, car elle bouge moins. Ma verge est toujours tendue sous ses jambes, mais j’arrive à me relaxer. Comme je ne bouge pas les mains, je remarque que Stéphanie est un peu déçue. Elle aimerait certainement que mes mains la caressent, que j’écarte ses jambes croisées pour voir sa culotte et que je monte mes caresses jusqu’aux cuisses voir plus haut... mais comme Oriane ne me fait aucun signe et qu’elle ne réagit pas aux avances de Nicolas, je reste impassible.

Stéphanie n’a pas dit son dernier mot, elle replie ses jambes et dépose ses pieds sur ma bite qui commençait enfin à se détendre. Ses orteils aux ongles joliment vernis me caressent discrètement. C’est délicieux! Elle me sourit tout en me parlant du merveilleux séjour qu’elle passe dans la villa grâce à nous. Elle ne sait vraiment pas comment nous remercier d’avoir pensé à eux. Avec les jambes pliées de cette façon, je plonge sur son entre-jambes? Je vois son intimité malgré la corde de son mini string.

Nicolas semble avoir abandonné, je le vois bâiller et il propose à Stéphanie d’aller se coucher, car pour profiter à fond des activités prévues le lendemain nous devrons nous lever tôt. Il embrasse Oriane et me salue de loin. Stéphanie acquiesce, m’embrasse en me glissant un « dommage » à l’oreille puis va embrasser Oriane en lui souhaitant une excellente nuit. Oriane vient s’asseoir à côté de moi. Nous n’avons pas droit au strip-tease de Stéphanie ce soir, elle se déshabille à l’arrière dans la salle de bain. C’est en effet dommage...

Oriane n’a pas l’air aussi fatiguée que nos amis, mais me dit qu’elle préfère être dans la chambre que dehors. Je lui dis que je la rejoins dès que j’aurai terminé de ranger les quelques verres et bouteilles. Elle m’embrasse amoureusement et se dirige vers la chambre. Ma femme est superbe, j’ai beaucoup de chance! En chemin, elle remonte sa robe, me montre ses fesses, je la dévore des yeux! Elle le sent et se retourne vers moi pour retirer sa robe entièrement !

Dommage que les amis soient partis se coucher, ma femme est dehors, nue comme un ver et danse devant moi, pour moi. Elle est tellement belle et heureuse. Elle lit sur mon visage que je ne vais pas la laisser seule longtemps et qu’elle va se faire croquer... Je ne pense plus qu’à une chose, rejoindre ma belle. Tant pis, je débarrasserai demain! J’enlace Oriane, je l’embrasse, lui caresse le corps tout entier. Elle m’entraîne vers notre chambre et .... court vers la salle de bain pour se rafraîchir. Je la suis espérant pouvoir continuer mes caresses, mais elle me repousse gentiment. Je me lave les dents puis saute dans ma douche pour faire descendre la tension, Oriane me rejoint.

Elle décide de prendre les choses en main. Elle m’embrasse fougueusement, m’embrasse dans le cou, puis, malgré l’eau de la douche qui coule sur mon corps, sur le torse, le ventre et prend ma verge en main. Elle le lèche délicatement le gland gonflé par le désir. Elle en fait le tour plusieurs fois avant de le mettre en bouche. Ses dents me grattent un peu le gland pour ensuite la tourner tout autour. Lorsqu’elle sort le gland de sa bouche, la différence de température rend cet acte encore plus sensuel. Elle décide alors de lécher ma verge sur toute sa longueur et de mettre un de mes testicules en bouche, elle le suce puis le relâche plusieurs fois avant de recommencer l’opération. Je suis en extase, je n’ai vraiment pas envie que ça s’arrête. Oriane s’en rend bien compte, mais toujours avec ce petit sourire coquin, elle décide tout d’un coup de sortir de la douche. Ni une ni deux, je suis sur ses talons.

Elle a assez joué avec moi, c’est à mon tour de jouer avec elle et de lui donner du plaisir.  Une fois sec, je prends Oriane par la taille et la dirige vers le lit. Je la pousse pour qu’elle ait le buste sur le lit et les jambes au sol. J’ai une vue imprenable sur son intimité. Je m’abaisse pour lui embrasser les fesses, je lui caresse les mollets et remonte vers les cuisses. Je lui mordille les fesses à présent, elle émet un petit cri, sans doute ai-je mordu un peu trop fort. Je lui écarte un peu les jambes, elle se laisse faire. Je remonte les mains et sens ses petits poils pubiens, mes doigts se faufilent le long de ses grandes lèvres.

Je sens l’humidité de sa chatte augmenter. Elle abaisse un peu le bassin pour que j’accélère, que j’aille plus rapidement caresser ses petites lèvres et son clitoris. Malgré mon excitation, je veux prendre ma revanche. Je vais prendre mon temps, elle va subir le même sort que moi: être au bord de l’extase puis plus rien, avant de recommencer. Elle bouge ses hanches de plus en plus. Je la retourne sur le dos. Elle me dévoile son petit minou et ses quelques poils en « ticket de métro ». Je décide de le manger délicatement. Son odeur m’enivre, ma langue lui lèche l’intérieur des cuisses. Oriane prend ma tête et la dirige plus au centre, mais je résiste et continue de m’occuper de ses grandes lèvres. Je sens la respiration d’Oriane s’accélérer lorsque ma langue passe délicatement sur son clitoris. La pression de ses mains sur la tête montre qu’elle apprécie mes petits mouvements. Cette situation m’excite très fort et décide de la pénétrer avec la langue. Le goût de son jus, légèrement amère me donne envie de continuer.

Je rentre puis sors ma langue de sa petite chatte ce qui l’a fait gémir. Ce soir, Oriane est tout à moi, je peux lui faire ce que je veux. Je relève ses jambes un peu plus pour que je puisse glisser ma langue sur son cul. Elle est surprise que j’aille lui lécher la rondelle, mais elle se laisse faire. J’écarte un peu ses fesses pour insérer ma langue dans son trou. Ça l’excite de me savoir à cet endroit si particulier. Nous n’en pouvons plus tous les deux, nous avons envie l’un de l’autre. Je relâche ses jambes lui lèche une dernière fois la chatte avant de lui caresses les seins et de l’embrasser. Nous nous étreignons, roulons sur le lit pour voir qui prendra le dessus. Ce soir, c’est Oriane qui gagne.

Elle me regarde langoureusement dans les yeux, me souris et me dit de la laisser faire. Elle est à cheval sur moi. Plus besoin de préliminaires, elle prend mon sexe raide et l’introduit délicatement en elle. Sa tête bascule en arrière, je vois son menton et ses petits seins qui pointent devant moi. Elle est douce, le rythme est lent, elle et moi profitons de chaque centimètre carré de nos sexes qui s’emboîtent. La chaleur de sa chatte m’excite tellement. Je lui caresse les fesses et les seins. L’extase n’est plus loin...

J’ai le temps de lui caresser une dernière fois sa rondelle avant de jouir en elle comme jamais. Elle se couche sur moi et jouit dans les instants qui suivent. On reste emboîtés un instant puis elle roule sur le côté. Je la serre dans mes bras lui dit combien je l’aime et, exténués, nous nous endormons dans les bras l’un de l’autre.


Les commentaires

L@ur à 22:40, le 5 janvier 2021


j'adore encore et toujours

Playou à 10:44, le 6 janvier 2021


Tres beau récit ! Et la suite est vivement attendue ;)

Vince3469 à 12:27, le 6 janvier 2021


Très beau récit, qui donne envie de partir en vacances... bien accompagné !

Sim camille à 08:17, le 9 janvier 2021


Magnifique histoire. Ça donne envie... Vivement la suite

AudreyS182 à 16:13, le 12 janvier 2021


Wow. En lisant j'ai très envie de partir en vacances avec mon conjoint et je mettrai mes lingeries sexy pendant ce séjour que j'ai acheté chez SuXulus.fr

Pitou1979 à 04:46, le 13 janvier 2021


Trop excitant pour qu'il n'y ait pas de suite, ça prend une suite

Matel à 09:05, le 17 janvier 2021


@AudreyS182 merci de ton retour. Dommage que tu en profites pour faire du placement de produit. Pourquoi ne pas voir avec Lucile comment le faire de façon plus visible. Je suis certain que LB accepterait avec plaisir un partenariat car tout soutient est le bienvenu!

doudou1982 à 18:12, le 28 janvier 2021


Très belle histoire, très exitante, bientôt une suite?


Découvrez notre défi photo : J'aime le cuir

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo