Comment j'ai initié ma belle-sœur

Inscription sur LeBisou

Suite de la bibliographie d'Annie, femme coquine.

Dans le jacuzzi

Ma belle soeur ( la femme du frère de Marc) qui habite Bruxelles que je vois de temps en temps mais qui est un peu bobo vu qu'elle est ingénieur dans la chimie mais qui est sympa quand même. Le frère de Marc (Robert) lui par contre est un peu casanier, en dehors de son travail et ses parties de chasse, il ne fait pas grand-chose d'autre, ha si j'oubliais les restos.
Marie à 45 ans, mignonne mais avec quelques kilos en trop qu'elle porte bien surtout au niveau des seins, au moins du 95 c. Comparé à moi c'est des montagnes alors que moi de petites collines.
Une fois ils étaient passé nous rendre visite, les 2 frangins entre toujours dans des conversations qui n'ont jamais de fin alors j'ai proposé à Marie d'aller au spa a 10km de chez nous. Marc m'a fait un peu les gros yeux vus qu'il connait l'endroit pour y être venu quelques fois avec moi mais j'y vais plus souvent seule ou avec une copine.
C'est vrai que ce n'est pas un endroit complètement innocent. Arrivée là-bas on est passé au vestiaire puis à la douche qui sont juste devant le jacuzzi.  Marie a été surprise de voir que les femmes étaient seins nus dans le jacuzzi mais la surprise été plus grande Quand elle m'a vu enlever le haut puis le bas de mon maillot avant de passer sous la douche. Elle connait un peu mes excentricités en m'ayant vu plusieurs fois bronzer nue chez moi sans aucune gêne alors qu'ils me surprenaient ainsi. Elle a compris que les femmes et surement les hommes dans le jacuzzi étaient nus aussi. Marie a voulu garder son maillot, chose qui est toléré pour les novices. Moi je me suis bien frottée sous la douche devant tout ce beau monde. Une fois dans le bain, je lui ai suggérée d'enlever au moins son soutien, nos voisins l'ont encouragée à le faire en disant qu'avec les remous on ne verrait rien. Ce trouvant un peu gênée elle l'a enlevé puis c'est enfoncé dans l'eau jusqu'au cou.
Personne ne l'a importunée et ils ont engagé la conversation pour détendre l'atmosphère. Moi, j'avais les seins bien en évidence, hors de l'eau et même parfois je me levais pour changer de place en ayant la foufoune à la hauteur des yeux de nos accompagnants. Marie c'est relevé petit à petit, laissant apparaître 2 gros melons bien ferme de toute évidence. Elle a eu les compliments du jury en disant qu'elle devrait être fière de s'exposer avec de pareils joyaux. Après on est allé à la piscine, je lui ai vanté la joie d'être nue pour nager mais rien n'y fait, elle n'a pas quitté sa culotte en disant que de montré ses seins avait déjà été très dur mais que maintenant elle se sentait bien. Par la suite on est retourné au jacuzzi puis dans le hammam. On a repris une douche et 2 mecs sont venus nous proposer de nous frotter le dos. J'ai accepté en disant que c'était sympa de leurs parts. C'est vrai qu'ils ont commencé vraiment par le dos puis j'ai levé là-bas donc mon aidant a pris ça pour une invitation donc s'est aventuré vers mes seins en me les caressant énergiquement sous le regard de Marie. Son acolyte a voulu faire la même chose mais elle s'est offusquée donc ce qui a jeté un froid. Je lui ai conseillée de se détendre un peu et qu'il n'y avait pas mort d'hommes. Pendant ce temps-là mon partenaire était descendu à ma foufoune en me massant bien l'entre cuisses au point que je sentais ses doigts entre mes lèvres. Puis je me suis approchée d'elle pour lui caresser les seins, elle n'a pas bronché surement surprise de mon geste. J'ai dit à son partenaire qu'il pouvait continuer à la frotter mais d'y aller doucement. Elle s'est laissé faire mais était très angoissée malgré que je la rassurais en lui disant d'être cool.

Massage érotique

Quand on s'est séché elle croyait que c'était terminé mais je lui ai dit que j'avais prévu un massage. On est passé dans la salle prévue à cet effet, moi je suis une habituée et parfois j'ai même droit à un traitement de faveur. Il y avait 2 tables en parallèles et 2 beaux masseurs qui nous attendaient. J'ai enlevé ma serviette et je me suis présenté nue devant le premier puis Marie a fait de même sauf qu'elle avait remis sa culotte.
On s'est allongée sur le ventre et le massage a commencé, c'était un véritable délice pour nous 2 mais petit à petit le massage était descendu sur les fesses alors le masseur de Marie lui a baissé légèrement le slip tout en continuant de bien la palper. Petit à petit son slip était à la hauteur de ses genoux sans qu'elle ne se révolte. Une fois les fesses à point ils ont commencés à masser notre entre jambes alors Marie m'a regardée étonnée, je lui ai précisé que j'avais pris la formule complète. Elle n'a pas osé se plaindre, faut dire qu'ils étaient très professionnels car ils ne touchaient pas nos parties intimes mais se contentaient de tourner autour. Faut reconnaître que c'est très excitant puis ils sont passés aux cuisses puis nous ont fait nous retourner. Marie était très gênée d'être le minou à l'air devant moi et les 2 masseurs mais elle s'est laissé guider en me regardant souvent pour voir si j'avais droit au même traitement. Bien sûr que j'avais la même chose et même souvent avec un tour d'avance. Pendant qu'il lui massait les seins, je l'ai taquiné en disant qu'elle avait l'air d'apprécier, elle n'a pas nié. Faut dire que quand ils te titillent les tétons, on ne peut pas rester insensible. Puis ils sont descendus vers son minou en la massant bien entre les cuisses et en rapprochant leurs mains comme pour refermer ses lèvres, je la regardais, elle se pinçait les lèvres (du haut) pour ne pas gémir de plaisir.
C'est à ce moment-là que j'ai joui sans me retenir et en commentant mes réactions, du genre : "ouiiiiiiii" ou encore ou "plus fort"). Après ça je l'ai encouragée à ne pas se retenir ce qui a eu pour effet de la voir se tortiller sur la table mais sans pousser un seul gémissement. Je me suis permis de la taquiner en disant qu'elle avait eu l'air d'avoir pris son pied. Puis mon masseur m'a écartée les cuisses, pour cette fois me caresser la chatte, ce n'était plus un massage mais carrément de la masturbation en me demandant si je voulais bien la totale. Je lui ai répondu que oui comme d'habitude alors il a continué de plus belle en jouant avec mon clito et en me doigtant bien à fond. Annie a subi le même sort sans oser se défendre en me regardant alors que je lui disais de se détendre et de profiter du moment. Après ce bon moment, il m'a fait asseoir sur le bord de la table puis l'a fait descendre au bon niveau et a sorti sa bite pour enfiler un préservatif puis m'a pénétré doucement jusque-là garde puis a entrepris un va et viens bien régulier pour que je m'adapte à son gros calibre. Par contre Marie qui s'apprêtait au même soin n'a pas voulu continuer elle ne pouvait pas et c'est levé pour aller prendre sa douche. Moi par contre j'ai profité jusque la fin en jouissant de plus belle.
Quand je suis allée rejoindre Marie, elle était un peu fâchée en disant que je n'aurais pas dû l'emmener dans mes délires sans l'avoir prévenu avant. J'ai pris ça avec le sourire en lui disant que malgré tout elle avait dû apprécier le début et que j'avais remarqué qu'elle avait joui.
Puis sa colère s'est atténuée et même qu'elle est devenue un peu curieuse en me demandant si je faisais souvent ça. J'ai répondu oui en disant qu'il fallait bien se faire plaisir et que c'était la seule fois que je payais pour me faire baiser mais que j'aimais bien le principe car c'était une prestation comme une autre.
Quand on est rentré retrouver nos maris, Marc a demandé si ça c'était bien passé on a répondu en coeur que oui sans commentaire. Marie a avoué à son chéri qu'elle s'était baignée les seins nus car c'était obligatoire dans cet établissement. Il fut très surpris mais sans plus. Marc nous a un peu questionné sur le massage mais j'ai simplement dit que c'était très bien. Je voyais bien qu'il voulait savoir dans quoi j'avais pu entrainer sa belle soeur.
Quelques fois au téléphone, Marie et moi on reparlait de ce qui c'était passé et moi pour la taquiner je l'appelais : " Marie salope " en ajoutant qu'elle devrait revenir pour le refaire mais cette fois jusqu'au bout. Elle a reconnu qu'elle avait déjà eu quelques aventures mais que là elle avait été prise au dépourvu mais qu'elle regrettait de ne pas avoir continué jusque la fin . Une autre fois elle est revenu et nous y sommes retournées puis comme c'était l'automne elle a dit devant son mari qu'elle allait souvent passer des weekend seule vu qu'il allait à la chasse. Je lui ai proposé alors que dans ce cas elle pouvait venir à la maison et qu'on irait faire du shopping.

Week-end entre filles dans un club libertin

Un vendredi soir elle est arrivée en disant qu'elle venait passer 2 jours avec nous. Le samedi après-midi on est allée dans les magasins mais le soir je lui ai proposé de sortir entre fille en demandant l'approbation de Marc. Je l'ai prévenu que ce n'était pas une sortie en discothèque mais en club privé. Elle ne savait pas en quoi ça consistait, je lui ai expliqué que c'était libertin et que chacun faisait ce que bon lui semble, sans plus de détail mais en ajoutant qu'il n'y avait aucune contrainte. Quand j'ai regardé ses tenues, il y avait un problème car elle n'avait rien de vraiment sexy disons pour le genre de la maison et là pas question de lui refiler mes fringues car elle ne rentrait pas dedans. Question sous-vêtements ça allait et aussi pour le haut car elle avait un joli corsage boutonné sur le devant mais pour la jupe il fallait improviser, elle en avait une très moulante mais bien trop longue. Je l'ai roulé à sa taille pour la faire remonter mais ça faisait un trop gros bourrelais. Marie était quand même inquiète vue la hauteur ou j'avais fait remonter sa jupe. En cherchant bien j'ai trouvé une jupe noire, croisée sur le devant qui faisait l'affaire mais qui réduisait fort le croisement et qui lui arrivait à mi-cuisses. Elle la trouvait trop courte alors je lui ai montré celle que j'allais porter et qui couvrait à peine mes fesses. Elle a été rassurée quand je lui ai dit que l'on allait s'habiller sur place. Quand nous sommes partis, Marc n'a rien dit mais je le sentais contrarié alors je lui ai fait un gros bisou.
En club on est allée directement au vestiaire pour se changer, Marie a déjà tiqué quand il a fallu qu'elle se mette en sous-vêtements devant les autres. Une fois habillé, j'ai ouvert un peu son corsage pour laisser apparaître le début de ses gros seins puis nous sommes allées au bar ou nous avons été accueillis chaleureusement étant donné que je les connais quasiment tous. Déjà des mains parcourraient mon corps comme pour me souhaiter la bienvenue. Marie après 2 cocktails se sentait déjà mieux puis on est allée danser, les copains qui ne me savaient pas farouche me pelotaient les fesses et même la chatte en dansant, Marie restait craintive mais personne ne l'a brusquée, c'est le principe même des clubs pour les nouveaux ou nouvelles. Ensuite on est allé s'asseoir dans le petit salon suivi de 4 mecs. A peine les jambes allongées qu'un ami glissait ses mains sous ma jupe pour enlever mon string en disant que d'habitude je n'en portais pas. Puis c'est au tour de mon chemisier de s'ouvrir pour laisser respirer mes seins à peine cachés par mon mini soutien qui laissait mes tétons libres. Mes 2 partenaires me caressaient en coeur pendant que les 2 autres tentaient une approche vers Marie qui devenait moins rebelle. Moi j'étais partie on m'avait allongée pour m'embrasser pendant que l'autre me mettait 2 doigts dans la chatte. Comme j'étais déjà très excitée j'ai dit à Marie que je montais avec mes amis et qu'elle pouvait venir sans pour ça participer. Donc on est monté tous les 6 et je me suis installée dans un lit immense avec mes amis qui m'ont déshabillée entièrement Puis ils m'ont bouffé la chatte à tour de rôle puis m'ont baisée comme une chienne en chaleur sous le regard de Marie qui n'en perdait pas une miette. Retour en bas après une douche, on est retourné danser, on faisait les folles toutes les 2 et je lui enlevé son corsage et son soutien, elle n'a rien dit mais a quand remis son corsage mais sans le reboutonner. Comme ça marchait bien je me suis mise à ses genoux pour lui baisser son string et de le jeter en l'air pour que tout le monde en profite. Il faut dire qu'à cette heure si je pense qu'aucune femme n'en portait encore. Je la sentais plus détendue et plus accessible. De retour dans le salon on s'est mis avec d'autres mecs pour changer un peu. Et cette fois 2 seulement dont l'un avait l'air de plaire à Marie qui s'est laissé embrasser et caresser. Pour moi pas de problème tous les beaux mâles font l'affaire. On est monté tous les 4 puis on a baisé l'un à côté de l'autre, je ne pouvais pas m'empêcher de regarder ses gros nichons se balader pendant qu'elle se faisait baiser en levrette, d'ailleurs je me suis rapprochée pour les palper à pleines mains. Là elle ne se retenait plus, elle le remuait bien son gros cul puis après l'extase on s'est blottie l'une contre l'autre pour se caresser devant plusieurs mecs qui se léchaient les babines. Elle avait une chatte pulpeuse, pas aussi développée que la mienne mais très accueillante Puis 2 autres mecs se sont approchés pour nous baiser à leur tour. C'était parti, la belle soeur était des nôtres faut dire que l'alcool y était peut-être pour quelque chose car on est encore remonté se faire baiser par 2 mecs chacun. Sur le retour j'ai expliqué à Marie que l'on venait souvent Marc et moi mais elle avait compris car plusieurs personnes ont demandé de ses nouvelles.
On est rentré à 4 h du mat, Marc ne dormait pas car il voulait des nouvelles mais je lui ai dit que ça c'était bien passé sans trop de détail mais en le rassurant que Marie n'était pas traumatisée bien au contraire. Le lendemain, à 11 h elle dormait encore alors je suis allée la retrouver dans son lit pour la taquiner en lui pinçant les tétons et en lui tapant sur les fesses. Elle avait un peu mal au crane mais ne semblait pas avoir de remords quand je l'ai appelé Marie salope. Devant Marc elle était gênée mais on n'en a pas parlé, bien qu'elle savait qu'il n'ignorait pas ce que l'on avait fait. On a plaisanté pour détendre l'atmosphère en buvant l'apéro.
2 semaines après elle est revenue passé le weekend avec nous et cette fois elle avait pris une panoplie de tenues aussi osées que les miennes. Je voulais que Marc vienne avec nous mais il ne voulait pas par rapport à son frère mais moi quand je veux quelque chose, je suis tenace et il a fini par céder par contre il n'a pas voulu baiser sa belle soeur. Mais il est allé baiser dans son coin avec d'autres sans rester avec moi comme il le fait normalement mais de temps en temps, je l'apercevais en train de nous mâter, il était intéressé par ses gros nichons et moi j'en jouais en les palpant devant lui. Il mâtait aussi sa chatte quand elle était en face de lui dans le salon.
Le lendemain matin je suis allée rejoindre Marie dans son lit et je lui ai bouffé la chatte et sucé ses tétons, elle a reconnu qu'elle avait eu plusieurs relations sexuelles avec des filles avant son mariage et qu'elle aimait bien. J'avais laissé la porte ouverte pour que Marc nous voit à son passage.
Dans la journée, on a parlé ouvertement de nos pratiques en disant que ça devait rester entre nous. Marc a ajouté que Marie était très jolie et qu'il était en admiration devant ses seins alors j'en ai profité pour déballer ceux de Marie en lui demandant de les toucher. Marie est resté sans rien dire pendant que Marc lui pelotait les nichons et puis ça s'est arrêté là.
Après ça on y est retourné quelques fois et Marc à finir par baiser sa belle soeur qui ne demandait que ça car depuis qu'elle s'était libérée, elle avait prouvé qu'elle avait un sacré tempérament.
Elle a pris goût aux clubs et à finir par y aller seule les après-midis à Bruxelles. Fin de compte, ce n'est pas moi qui l'ai dévergondée mais je lui ai fait simplement baisser son masque. Peut-être qu'il y a une salope qui sommeille en chacune de nous.
On dit que les hommes ne pensent qu'à ça alors peut-être les femmes aussi…

 

Lire la suite


Les commentaires

EricK78 à 20:16, le 15 octobre 2020


Merci pour ces quelques lignes anonymes.

Annie la blonde à 06:27, le 16 octobre 2020


anonymes mais vécues. Bisou

Cliff à 20:46, le 16 octobre 2020


Très belle initiation

Annie la blonde à 04:38, le 17 octobre 2020


merci Cliff mais elle avait des prédispositions pout ça

Sim camille à 04:26, le 24 octobre 2020


Tres joli récit, très bien écrit

Annie la blonde à 06:14, le 26 octobre 2020


merci Slim Camille et en plus c'est du vécu


Découvrez notre défi photo : Halloween

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo