Rencontres en club libertin

Inscription sur LeBisou

Retrouvez la suite des aventures de ce membre Lebisou très coquin, nous racontant sa vie de libertin partagée avec sa femme, une vraie coquine !

Soirée entre amis

Comme je vous disais, après qu'elle s'est faite déglinguer la chatte dans la cuisine par son frère. Elle n'avait aucun remords alors le samedi suivant j'ai invité son frère et sa femme à manger pour voir si leur comportement changeait mais ils cachaient bien leurs jeux tous les 2. Pour pigmenter un peu, je lui ai demandé d'aller aider sa soeur en cuisine comme il en avait l'habitude et que moi je ferais la conversation à sa femme. Ma chérie m'a fait un peu les gros yeux ne sachant pas ou je voulais en venir.
Là encore ma salope chérie était cul nu sous sa jupe courte donc son entre-cuisse à la portée du frangin qui en a profité. Une fois la soirée terminée, elle m'a avoué avoir mouille sa chatte. Par la suite ils se sont mis à baiser une à 2 fois par semaine et se faisait une joie de lui apprendre toute les positions et la sodomie qu''il n'avait jamais pratiqué. Il a adoré défoncer le cul de sa salope de soeur comme il se faisait un plaisir de la nommer ainsi. Elle poussa le vice en me demandant de me cacher pour assister à leurs ébats. Bien que pas chaud, j'ai accepté pour lui faire plaisir mais je dois reconnaître que ça m'a excité surtout d'entendre ses commentaires les plus crus comme par exemple quand il lui a déchargé plein la chatte, elle a dit : " vas-y, rempli bien la chatte de ta soeur ". A peine qu'il était reparti, elle a voulu que je la baise dans le sperme de son frère et après que je lui bouffe la chatte. Avec son frère elle trouvait ça naturel, la seule étape ou ils ont eu plus de mal, c'est de se rouler la première pelle mais maintenant ils s'embrassent à pleine bouche comme des amants classiques.
A ce stade là on était à environ 4 ou 5 ans de vie commune sans la moindre dispute et autant de désire que les premières fois. Plus elle dérivait plus je l'adorais.

Partouzes et échanges

En club on a fait connaissance de plusieurs couples donc on s'invitait de temps en temps pour des partouzes et échanges. On avait sympathisé plus particulièrement avec un dont la femme était plus jeune que ma chérie, elle 38 et ma chérie 46 mais aussi salope qu'elle. Elles se bouffaient parfois la chatte mais plus pour nous faire plaisir à mon ami et moi. Elle, ce qu'elles aimaient c'était la bite et si possible en format xxxxxl. Parfois elles sortaient que toutes les 2 avec notre probation. Une fois qu'on avait partouzé un après-midi, le soir elles voulurent sortir mais on n'y tenait pas donc elles ont choisi d'y aller sans nous mais j'ai posé les conditions. D'abord c'était nous qui choisissaient leurs tenues sans qu'elles ne trouvent à redire. Mon copain et moi sommes allé dans sa chambre pour choisir et comme elles sont de la même taille, pas de problème. J'ai choisi deux jupes ultra-courtes des bas, 2 chemisiers transparents à boutons et des talons aiguilles ainsi que des bas-résilles. Direct elles ont fait la remarque qu'il n'y avait ni string ni soutien en demandant s'ils on avait oublié ou pas. En coeur mon copain et moi leurs ont demandé si ça posait un problème et bien-sur que ça ne les dérangeait pas ces salopes. Je leurs ai accordées une petite veste qu'elles avaient obligation d'enlever dès qu'elles rentraient dans le bar. J'ai dit que comme ça elles devraient choisir un endroit bien précis, vue qu'elles étaient habillées en pute.
Elles nous racontèrent en rentrant à 4 h du mat qu'elles étaient allées dans un bar de nuit Marocain dans les bas fond de Charleroi ou j'avais un jour emmené ma chérie boire un verre.

Femmes entre elles

Quand elles sont entrées et enlevées leur veste tout le monde c'est retourné sur elles. Et pire encore quand elles se sont assises au bar sur de hauts tabourets. Le barman et le patron les ont regardées en leur demandant si elles travaillaient dans le coin. Elles ont précisé qu'elles ne faisaient la pute mais étaient de sortie avec la permission de leurs maris. Le barman leurs dit que leurs maris n'étaient pas prudents de les laisser sortir dans cette tenue et dans un quartier pareil. Elles rigolèrent en ajoutant qu'en plus ils leurs avaient enlevé leurs culottes avant de partir. Le barman répéta au patron qu'elles n'avaient pas de culotte en se penchant au-dessus du bar pour voir. Pour bien le montrer qu'elles ne mentaient pas nos chéries ont relevé leur jupe. Donc en plus des seins elles offraient leurs chattes et pour faire aussi profiter les clients se tournèrent vers eux et comme il n'y avait que des hommes elles eurent du succès. Le patron est venu s'asseoir entre eux deux pour leurs passer la main entre les cuisses et palper leurs nichons puis au bout d'un moment, il a pris ma chérie par la main pour l'emmener dans la salle de billard pour qu'elle le suce et qu'il l'a baise en levrette. Elle avait mal la mâchoire en lui taillant une pipe tellement il avait une grosse bite et un gland décalotté énorme. Pour la levrette pas de problème sa chatte à bien tout englouti. Quand il est retourné au bar, il a envoyé le barman avec la copine qui en a pris plein le chatte aussi. Après elles ont dansé comme des folles en ouvrant leurs chemisiers au plaisir des clients.
Elles étaient toutes contentes de nous raconter le moindre détail et nous demandèrent si elles pouvaient y retourner le samedi suivant. On a accepté mais en les accompagnant sans le faire voir.

Bar à champagne

On est rentré 5 minutes avant elles et on s'est installé à une table pas très loin du bar puis nos chéries ont fait leur apparition en tenue de pute comme la fois d'avant et sont allées s'installer au bar sans nous regarder. Ma chérie adore se donner en spectacle quand elle sait que je la regarde. On voyait leurs seins nus sous leurs chemisiers et le début de leurs fesses comme tous les clients qui étaient tourné vers elle. 2 blondes en pute devant une dizaine de maghrébins en ruts. Quand elles se sont assises elles se sont tournées vers nous pour nous montrer leurs chattes ainsi qu'à tous les autres. Le patron est venu directement les voir et leur faire la bise en leur pelotant le cul, elles écartaient bien leurs cuisses pour bien faire voir qu'elles n'avaient pas de culotte cette fois encore. Il a mis sa main entre les cuisses de ma chérie qui a eu pour seul réflexe, c'est de me regarder avec son sourire vicieux. La copine a eu droit au même traitement. Après moins d'un quart d'heure elles passaient dans la salle de billard pour se faire baiser toutes les 2. Quand elles sont revenues en salle le patron leur a dit de faire profiter les clients du spectacle en soulevant leurs jupes. Pas gêné du tout, elles sont allées de table en table se faire doigter leurs chattes et se faire offrir des verres qu'elles ne buvaient pas. Nous sommes les derniers à avoir eu le même privilège que les autres. Leurs chattes étaient trempées et ouvertes à souhait. Elles sont retournées au bar sur leurs tabourets pour continuer à se faire caresser leur chatte par le patron et quelques clients habitués puis sont repassées dans l'arrière salle avec le patron et un client pour se faire baiser de nouveau. Quand elles sont sorties, on les a suivies pour repartir ensemble. Les deux salopes étaient contentes de leur prestation en nous racontant en détail comment elles s'étaient faites baiser 2 fois par de belles grosses bites en ajoutant qu'il leur avait promis que la prochaine fois si elles revenaient sans culotte qu'il les enculerait sans ménagement. J'ai tout de suite compris ce que voulait ma chérie la semaine suivante, par contre le copain n'était pas chaud car il n'aime pas trop voir sa femme aux mains de maghrébins alors qu'elle adore tout comme ma chérie. C'est vrai qu'avec eux elles se font démonter la chatte par des gros calibres et nous rendent nos chéries dans un drôle d'état avec une chatte béante ou l'on peut y plonger la main entière.


Donc la semaine d'après on y est allé tous les 2 et main dans la main, le patron nous a regardé entrer mais sans plus, ma chérie lui a fait un petit coucou avec son beau sourire. On s'est installé à une table et pris un verre et ma chérie est allé au bar saluer le patron, cette fois il ne lui a pas mis la main à la chatte alors qu'elle lui était offerte au même titre que les fois précédentes. Elle s'est tournée vers moi donc en étant face à lui et a écarté les cuisses pour lui montrer sa chatte et surtout de s'arranger pour que je vois bien ce qu'elle faisait. Elle lui a chuchoté quelques mots à l'oreille puis ils sont venus vers moi, elle me présenta comme son mari comme on le fait habituellement. Le patron me demanda si s'était réellement ma femme car elle avait plutôt l'air d'une pute qu'une femme mariée. Je lui ai répondu que c'était bien ma femme mais que c'était aussi une pute à ses heures. Il enchaîna en me demandant si elle m'avait prévenu Qu'il l'avait baisée et sa copine aussi et qu'elles étaient très bonnes et suçaient comme des reines. Il me dit qu'avec une chatte pareille, je devrais l'envoyer travailler pour lui à faire des passes à l'étage ou à servir dans le bar et que je me ferais pas mal de blé. J'ai ajouté que c'était à elle de prendre la décision et pas à moi. Ma chérie était très heureuse de cette proposition en disant qu'elle pouvait faire un essai maintenant. Elle est allée chercher un plateau pour débarrasser les tables et se trémousser devant les clients qui lui caressaient la chatte et les seins au passage sans qu'elle ne trouve à redire. Le patron m'a regardé en me disant qu'il n'avait jamais vu une salope pareille. Après cet essai concluant ma chérie est revenue à la table en demandant si elle s'investissait assez et qu'elle pourrait améliorer sa tenue alors qu'elle avait déjà la chatte et les seins à tout vent.
Il m'a demandé s'il pouvait baiser ma chérie encore une fois pour voir si elle était à la hauteur de la tâche qui l'attendait. J'avais à peine dit oui qu'il la prenait par la taille pour aller la baiser. Elle l'a accompagné avec plaisir en me faisant un bisou pour que je patiente. Ils ont pris leur temps vu qu'il l'a prise dans toutes les positions en lui ramonant bien la chatte. Après elle a repris un peu de service pour montrer sa bonne volonté. Quand elle est venue s'asseoir à côté de moi directement le patron est venu la féliciter et c'est là que ma chérie lui dit en riant : " tu ne m'avais pas promis de m'enculer la dernière fois " peut-être pour le taquiner mais lui réagit aussitôt en nous disant de le suivre en précisant que ma chérie allait en prendre plein le cul. Il ne m'a pas demandé si j'étais d'accord cette fois. Il m'a donné du lubrifiant en me disant de bien lui astiquer la rondelle en la faisant mettre à 4 pattes sur le plancher. Après lui avoir bien doigté le cul je lui ai demandé de me sucer pendant que le patron lui appuyait son gland énorme sur la rondelle qui à un moment céda pour disparaître dans son cul. Elle a fait une grimace en poussant un cri puis comme il s'était arrêté, elle a repris son souffle pendant qu'il s'introduisait à fond en lui démontant le cul sans relâche pendant 10 minutes avant de décharger bien au fond. Quand il s'est retiré, son trou est resté béant et débordant de sperme donc j'en ai profité aussi Mais je ne touchais même pas les bords tellement il lui avait élargi la rondelle.

Les passes

Avec humour elle lui a réclamé le prix d'une passe mais il lui a dit qu'il ne payait jamais pour baiser avec une pute. Après un repos mérité ma chérie a repris un peu de service au bar et lorsque l'on est reparti le patron lui a donné 80 £, on ne sait pas si c'est pour l'avoir baisée ou pour le service en lui demandant de venir le samedi suivant pour travailler de préférence avant 21 h mais qu'elle pouvait venir de bonheur si elle voulait faire quelques passes.
Naturellement, la semaine suivante elle était prête pour aller au bar mais en ayant un peu réfléchi, elle avait envie de tester les passes avant le service du soir. Donc je l'ai emmenée vers 14 h en lui promettant que je viendrais la voir pendant son service du soir. Elle est montée à l'étage ou une femme l'a accueillie en lui demandant d'aller vite se mettre en tenue. Déjà des clients attendaient donc à peine revenu la patronne l'envoya avec le premier venu en disant qu'elle avait 1/4 d'heure à lui consacrer. Après 4 clients elle a fait une petite pose au bar puis elle est retournée faire encore 4 passes et repose. Ensuite retourner se faire rebaiser 4 fois. Elle me raconta que ça manquait de charme mais qu'elle a souvent joui quand même. Elle avait plus d'enthousiasme pour le bar, là aussi elle dû changer de tenue. Le patron voulait qu'elle se mette topless à partir de 21 h mais elle ne voulait pas malgré qu'elle avait les seins à vue sous chemisier ouvert et son mini soutien. Pour le bas pas de souci elle se plaisait sans culotte et en ultra mini. Comme il insista pour le topless, elle a enlevé le chemisier donc le dessous ses seins étaient seulement soutenus par deux petites coquilles et dit au patron qu'elle voulait encore bien relooker le bas en enlevant sa jupe et en nouant un foulard en pointe à sa taille. Le bas du triangle arrivait juste au niveau de son clito donc elle avait la chatte et le cul à la portée de tous les clients. Cette fois le patron était convaincu de sa tenue et les clients ravis.
Elle avait passé le mot qu'elle acceptait d'être caressée par le client qui commandait la tournée et donnait un bon pourboire et que les autres devaient attendre leur tour.
ça marchait très bien, le patron était content car elle poussait à la consommation par contre elle ne compte plus les mains à la chatte et même les doigts entre ses lèvres. Faut dire que ça ne la gênait pas de poser un pied sur une table base et d'écarter les cuisses en attenant le payement.
Quand je suis arrivée, je l'ai trouvée rayonnante car c'était son monde.
Par la suite ça s'est encore corsé mais c'est une autre histoire.

Suite de l'histoire à suivre...


Les commentaires


Découvrez notre défi photo : Halloween

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo