Sonate à la plage - PART II

Inscription sur LeBisou

Retrouvez la suite des aventures de Sonate à la plage !

Bain romantique

De retour de la plage où je t’ai fais redécouvrir l’envie d’être femme...tu te rend à ta chambre et doucement tu te coules un bain. Le vent s’est levé et tu as envie de cette chaleur... Tu m’as invité plus tôt à te rejoindre, prendre un verre sur la terrasse de ta chambre avant le souper. Plongée dans ce bon bain plein de mousse, tu rêves de moi ...

Doucement tu entends frapper à la porte, tu ne bouges pas, la porte étant débarré, je fini par entrer. Je constate que tu es bien installée dans le bain qui trône au milieu de la chambre.
Le soleil est presque couché et le vent souffle doucement les rideaux laissant entrer cette douce brise vers nous. Sans se dire un mot, je prends le verre de vin qui m’attend et je te rejoins. Mon corps nu s’approche doucement de la baignoire.
La musique envahit la pièce, la lumière tendre de la chandelle danse sur mon corps. C’est magnifique.
Je me glisse habilement dans l’eau, tu me laisses prendre place afin que je sois adossé bien confortablement. Tu as une intention bien précise en tête...

Nous savourons nos coupes délicieusement puis tu t’agenouilles tranquillement entre mes jambes, ton corps sors en partie de l’eau dégageant tes hanches, tes seins droits tout mouillés. Tes lèvres s’approchent doucement des miennes, le temps s’arrête pendant que je t’embrasses sensuellement. 5Tu te redresses un peu, reprenant ton souffle alors que mes mains caressent tes seins. Le bout de tes mamelons se dressent et l’excitation monte encore d’un cran, tout comme cet après-midi à la plage, tu as envie de ma bouche expérimentée partout sur toi !
Tu le lèves alors doucement. Je m’allonge, le dos dos bien caller au bain. Tes jambes sont biens ancrées de chaque côté de ma tête afin que je puisse de nouveau goûter ton sexe mouillé, que je puisse sucer cette partie si tendre et juteuse tout comme cet après-midi... huuuuum

Après un long échange de petites douceur intime

Tout les deux debout dans ce bain, coupes de vin à la main nous prenons une petite pause pour savourer ce magnifique soleil qui descend tout doucement dans la mer tout en éclairant nos corps nus de cette belle couleur orangé. La brise qui fait vibrer le rideau arrive jusqu’à nous en amenant avec elle cet air salin.
Nos corps tout chaud savourent ce doux mistral car ces derniers moments intenses ont fait grimper nos températures corporelles.
La musique de ta playlist entame un morceau sensuel contenant une partition de piano toute légère accompagnée d’un solo de saxophone des plus langoureux et sensuel !
Nous vidons nos verres tout en se regardant dans les yeux. Profitant de cette belle mélodie, nous échangeons de tendres et savoureux baisers. Tu sens une certaine cette nervosité qui semble soudainement m’envahir !

À mon oreille tout doucement tu me dis, "Laisse toi aller" tout en prenant dans ta main ma verge encore tout en erection. Ta jambe se replace sur le rebord du bain, tu approches mon sexe au tiens et tout doucement mon gland bien humide  vient en contact entre tes grandes lèvres toutes chaudes. Tu pratiques un mouvement de haut en bas afin de bien nous  lubrifier.

Tes deux mains saisissent mes fesses. Tu les pousses vers le haut, tu m’attires à toi...

Je comprends que c’est maintenant le moment que j’attends depuis si longtemps déjà qui se produit en ce moment-même. Je rêve de toi chaque soir depuis si longtemps déjà... m’y voici enfin...

—Pénètre moi Sergio - pénètre moi !
Je suis prêt à toute te prendre, je t’attends depuis si longtemps...

Mes mains sur tes épaules, je me glisse tout doucement dans ce havre de douceur. Je m’élève en toi, à travers ton regard je peux sentir chaque centimètres qui s’incruste à toi. Mes lèvres se posent alors sur ton cou et embrassent cette partie de ton corps si douce et si sensible.

La musique est de plus en plus sensuelle... Nos bassins s’accordent à ce rythme lent. C’est si doux, tellement bon d’être uni à toi. De devenir en quelques sorte la prolongation de l’un à l’autre...

Nous changeons de position, toi allongée sur la grande serviette toute douce bien appuyée sur tes coudes les jambes tombantes dans le bain. Je continue de te faire l’amour sans m’arrêter. Je suis concentré et sérieux. Inconsciemment tout comme le tempo de la musique qui accélère au son qui flotte dans la pièce, j’augmente le rythme de mon va-et-viens !

Tu éclate soudainement de rire .

—Relax mon beau ! Il n’y a rien qui presse ! Ce n’est pas un marathon que tu fais là, il n’y a pas de médailles qui t’attendent à la fin ! Prend tout ton temps !


Je retrouve alors le tempo de la musique qui s’est ralentit quelques peu. Nous changeons de place, moi couché sur le dos bien appuyé sur mes coudes et à mon tour les jambes dans le bain. Tout doucement tu montes sur moi à cheval et m’apportes de doux baisers à la bouche.

—Laisse toi aller, laisse moi aller... tu verras ça ira bien... Ton sexe trouve sans aide le chemin du plaisir.

Tout délicatement ton bassin monte et descend sur ma verge, tu danses littéralement sur moi ! Le mouvement de tes seins près de mon visage m’excite au plus haut point. Je les prends dans mes mains et les caresses. Ma langue tente aussi de les goûter mais sans succès, tu les appuies contre mon visage afin de me contenter, j’ai peine à respirer mais n’ose pas te le dire... je ne veux pas que ça s’arrête. C’est trop bon !

Mes deux mains sur tes fesses suivent le mouvement de ton bassin, je les pousses et retires tout en donnant moi aussi de petits coups de bassin. J’essaie de contribuer de mon mieux à cet échange de plaisir intense !

Ta respiration s’accélère tout doucement. Tu me préviens que si je veux jouir en même temps que toi ce ne sera pas bien long. Tu ralentis le rythme presqu’à l’arrêt.
Je pousse sur ton bassin en le remontant afin de faire une pression sur ton clitoris qui se frotte contre moi et tu lances en râlant "C’est ça qu’il me manquait, ne t’arrêtes pas !Continue..! C’est troooop booon !"
Ton corps se met à vibrer tout en gémissant de plaisir. Tu te mordilles les lèvres, tes yeux tombent presque en transe !
Tu jouis sur moi. Les muscles de ton sexe se contractent contre ma verge... oooooh !

Je relâche ma garde et à mon tour et je jouis comme jamais je n’ai joui, je relâche en toi ce puissant jet tout chaud de pure bonheur. Tu t'étends sur ma poitrine. Nos corps soudés l’un à l’autre pour profiter de ce doux moment pendant de longues minutes...

Le Soleil est maintenant couché, la playlist est terminée. Je te remercie encore pour ces beaux cadeaux de fête.

— Mais Sergio .! Il n’est pas encore minuit ! Ce n’est que demain ta fête  en me pointant le grand lit blanc tout en m'invitant.   

Étendu à tes côtés dans ce grand lit blanc

J’attend que tu te réveilles. Je te regarde dormir depuis un bon moment. La lumière du jour peine à pénétrer dans la chambre. Je peux maintenant distinguer les traits de ton doux visage si paisible. Je meure d’envie de poser mes lèvres sur les tiennes afin de te réveiller comme cette princesse dans ce célèbre conte de fées. Mais je me contente de t’attendre et de t’offrir lorsque tu ouvriras les yeux ce doux baiser.

Tu dors si profondément que même si je me lève et me recouche à tes côtés rien ne semble t’ébranler. Tes mains tiennent précieusement cette couverture juste sous ton menton. Je me demande bien à quoi tu peux réver !?

Moi je n’ai plus à rêver... mon rêve est maintenant réalité... accessible tout au bout de mes doigts... Je peux le toucher, le sentir, l’écouter, le voir et même y goûter !

Je repasse dans ma tête tout comme un film cette intense journée que nous avons vécu hier. Toi et moi sur cette chaise sous le chaud soleil des Antilles, face à la mer à savourer nos corps, à déguster nos fluides les plus intimes. Suelle après-midi intense !

Je ne me savais plus capable de telle folie ! Et que dire de cette invitation pour l’apéro sur la terrasse. On ne s’y est jamais rendu !
Quelle journée ! Tu m’as fait redécouvrir mon corps. Je suis à nouveau un homme avec toute sa vigueur et sa complète intégrité !

C’est aujourd’hui mon anniversaire. Je croyais avoir reçu tous mes cadeaux hier ! Mais tu me réserves une surprise pour aujourd’hui. Je ne tiens plus en place ! C’est peut-être un peu la raison de mon insomnie de ce matin ?


Le Soleil entre tout doucement dans la pièce. Il porte ses rayons au pied de ce grand lit blanc. Il atteint délicatement ton corps et l’escalade jusqu’à ton visage. Il dépose en passant ce doux baiser sur tes lèvres qui s’entrouvrent. Au même moment, tes grands yeux bleus s’illuminent. Tu m’aperçois à tes côtés tout souriant ! Je te dis:

— Ce matin j’ai vu Le Soleil se lever deux fois !

La chambre étant doublement éclairé par ces deux soleils levant, une douce chaleur envahie petit à petit la pièce. On peut sentir transporter par la brise l’air salin qui entre par les grandes portes laissées ouvertes toutes la nuit.  Le roulis des vagues s’échouant sur la berge nous rappelle que nous sommes bien dans le sud sur ce site paradisiaque.

Étant donné que tu as réservé pour un très grand groupe, l’hôtel t’as offert pour ces deux semaines la suite la plus luxueuse du site.
J’aperçoit les coupes de vin sur le rebord du bain, ton peignoir sur la chaise ainsi que mes vêtements laissés par terre devant la baignoire. La chambre est énorme et toutes tes choses semblent placées avec soin. Je vois ce fameux paréo blanc suspendu à un support...huuuuum ! Quel beau souvenir !

Mais peu importe l’endroit dans le monde où nous puissions êtres, rien ne peut équivaloir à ce moment présent, nous serions dans une tente de toile que nous n’en serions pas moins heureux !

Suite à ce petit baisers que Le Soleil a posé sur tes lèvres afin de te réveiller, je m’allonge à tes côtés et porte à mon tour ce tendre baiser tant souhaité plus tôt dans la noirceur. Nos lèvres molles et toutes humides se bécotent quelques instants puis demeurent scellées un long moment. Nos langues s’agacent mutuellement en entrant et sortant de nos bouches, tu me mordilles alors les lèvres, je fais de même.
L'excitation Monte aussitôt d’un cran ...ouuuf !
La journée s’ annonce bien chaude !
Une petite pause s’impose !

Un peu plus tôt alors que tu dormais je suis sortis en douce de la chambre, descendu au lobby de l’hôtel et ramené un grand carafon de jus d’orange fraîchement pressé.  Je m’étire le bras et en porte un verre à tes lèvres. Nous le partageons en discutant de l’horaire de la journée.

Reposant le verre sur la table de chevet, nous reprenons notre langoureux baiser là où on l’avait laissé. L’excitation remonte aussi vite au même niveau que tantôt. Je me glisse nu sous ce drap blanc et caresse doucement ton corps tout chaud ! Du bout des doigts, je te touche de la cheville jusqu’à la hanche en effleurant ta peau.
Je pose alors mes lèvres toutes humides sur cet endroit si sensuel, sensible et si réceptif en même temps. Juste entre l’épaule et l’oreille et le couvre de doux baisers. Je remonte un peu plus haut mes doigts, effleurant le côté de ton sein. Celui ci réagit immédiatement ! Ton mamelon se réveille et je le vois qui commence à pointer au travers le drap !
Mes pulsations cardiaques augmentent aussitôt. Mes doigts remontent à ton cou et s’enfoncent dans tes cheveux, alors que je presse tout délicatement ton sein dans mon autre main. Je suis de plus en plus excité ! Tu t’aperçois que le drap s’élève rapidement.

—Ho c’est ton anniversaire ce matin mon beau Sergio ! Je crois que ta fête sera célébré toute la semaine en glissant la tête sous ce drap blanc....

 Huuuuum que c’est bon les vacances au soleil !

FIN


Merci à vous chers lecteurs-lectrices. Juste vous mentionnez que suite à ce récit ma Belle *confinée* de Nathie m’a fait parvenir de magnifiques autoportraits vêtus d’un simple paréo blanc au travers duquel on distingue très bien ses beaux mamelons bien gonflés d’excitation. Comme dans mon récit il est ouvert en V jusqu’à son intimité que sa douce main recouvre ....
Bien hâte que le confinement soit derrière nous, je vous laisse, je vais consulter les sites de voyages...Huuuuum !
À bientôt pour une future torride aventure ;-)


Les commentaires

Mac Gyver à 21:28, le 6 mai 2020


Une bien jolie suite, j'imagine bien la semaine "cadeaux" de bonheur... Et merci de nous narger avec de si désirable photo ;) Elle peut fierement publier ici ;)

Sonate à 01:03, le 7 mai 2020


Effectivement ce serait tout un honneur!

Sim camille à 21:01, le 8 mai 2020


Superbe description. Je visualise bien les différents moments comme une suite de photos ou de cartes postales de vacances ! Très joli et très sensuelles que ces moments d'intimité

Sonate à 22:31, le 8 mai 2020


Merci pour ces bons commentaires avec de tels encouragements je vous reviendrai sous peu avec une nouvelle aventure ! ;-)

Sim camille à 18:34, le 9 mai 2020


Cool. N'hésite pas

Terremer à 07:58, le 26 mai 2020


Belle suite qui se laisse vivre et imaginer. De la douceur et un brin de passion.... de quoi nous donner l'envie de partir en voyage. Merci à toi et surtout n'hésite pas à récidiver !


Découvrez notre défi photo : Proverbes et expressions illustrés

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo