Sonate à la plage

Inscription sur LeBisou

Présentation de Sonate, l'auteur

Bonjour à vous tous les Bisounautes !


J’ai une très bonne amie à moi avec qui je correspond depuis plusieurs années, nous sommes devenus de bons amis par le biais de notre travail.
Elle, belle grande blonde cheveux très court, yeux bleu brillant, mince et silhouette élancée 1m72 avec de longues jambes si sexy oufff ! Et un corps de déesse à faire rougir une petite jeunette de 35 ans... Car ma Belle Nathie approche à grand pas la cinquantaine et ne se sent pas à l’aise de franchir ce tournant de sa vie... j’ai beau lui dire comme elle est belle et séduisante malgré ces petites pattes d’oie qui s’incrustent au coins de ses yeux lorsqu’elle sourit ...
Elle prend grand soin de sa santé autant physique que mentale en se rendant au gym plusieurs fois par semaine et pratiquant aussi le yoga régulièrement...
Elle s’alimente sainement et bien sûr prends grand soin de sa peau en appliquant les crèmes nécessaires ! Mais ce qui la caractérise le plus c’est sa personnalité attachante. Tout le monde veut une amie comme ma Belle Nathie  !

Nous sommes en confinement comme pratiquement toute la planète entière... Afin d’alléger la lourdeur de ce sombre épisode nous convenons ma belle amie et moi de s’échanger de coquins petits courriels ...

J’ai commencé par celui-ci que je vous présente tout de suite après cette introduction. Ma belle amie a bien aimé mes petits récits sortis tout droit de mon imagination afin de la divertir et m’as fortement suggérée de partager avec d’autres lecteurs-lectrices mes écrits !

J’ai cherché un site quelconque pour partager mes récits érotiques sur le net et mon choix s’est arrêté ici, sur Lebisou !

Je prévois en partager quelques-uns avec vous. Même que celui qui est en cours d'écriture sera probablement lancé en primeur ici sur ce site. Ma Belle Amie devra donc s’inscrire afin de pouvoir savourée son petit cadeau presque quotidien par ces temps-ci ! Ce qui devrait pimenter quelques peu nos échanges ! Huuuuum

Je n’ai pas de talent d’auteur... loin de là ! J’ai tout simplement voulu m’amuser ...nous amuser ! En écrivant ces textes avant tout pour ma belle amie et elle en retour me fait parvenir de coquines photos illustrant chacun de mes textes ! WoW !
Elle m’envoie de superbe clichés d’elle vêtue de la façon dont je la décrit dans mes textes. Photos vraiment remplies de séduction d’érotisme et de sensualité ! Toujours avec ce petit sourire coquin et des grands yeux bleus pétillants de joie !

Je tenterai si vous avez aimé mon récit de la convaincre de vous faire parvenir un de ces clichés! Ce n’est pas une promesse... mais si cela se produit un de ces jours... vous serez agréablement surpris !

La qualité de mon français n’est pas au point. Vous trouverez plusieurs fautes dans mes écrits. Je vous demande d’être un peu indulgent à cet égard. J’ai plus de 50 ans ..je n’ai pas écris énormément depuis la petite école...alors j’en ai passablement perdu depuis ce temps !

Bonne lecture !

Sonate à la plage

Je suis assis au petit matin à cette table à prendre un bon cappuccino, ce sera une belle journée chaude et ensoleillée pour profiter de la plage. Les gens ici sont tous heureux et ne semblent pas préoccupés par leurs habitudes quotidiennes ...
Je suis là à m’imaginer ce que dans la vraie vie, ils font comme travail. Comme ce grand et gros monsieur avec son bien drôle de petit chapeau et ses sandales qui lui donnent une démarche de canard... Il porte sur son épaule un grand fourre-tout et sous son bras une serviette de plage ! Peut-être un ouvrier de la construction, un avocat, ou un médecin ?

Qui sait??? En vacances dans les îles on décompresse et il n’y a pas de rôle à jouer ! On déconnecte du quotidien et si ça nous tente de faire un énorme château de sable au bord de la mer toute la journée ... Alors Go ! Personne ne portera de jugement. Parce que les vacances c’est fait pour Déconnecter et mettre le cerveau en mode pause.

Je suis là à siroté mon café lorsqu'un groupe d’un vingtaine de personnes passe tout près de ma table, je les entends mais ne les vois pas vraiment... par leurs accent ce sont des gens de chez nous et en majorité des femmes. Elles sont toutes habillées en tenue de bureau. Le groupe se dirige rapidement vers le Hall d’entrée de l’hôtel et monte à bord d’un gros
autobus. Je me mets à rêvasser en voyant ces femmes et je pense alors à ma belle Nathie. Avec son tailleur et son petit veston noir ornée de l'écusson de la compagnie ! Ce que j’aimerais qu’elle soit ici sur ce site avec moi...

Je pars pour la plage. J’ai toujours l’image de cette belle Nathie en tête ! J’en fais alors une fixation ! Je regarde toutes les femmes autour de moi et je tente de trouver celle qui pourrait bien le plus lui ressembler.
Je marche sur la plage et cherche un petit coin en retrait afin de ne pas me mêler au brouhahas des baigneurs et du groupe d’animation de l’hôtel. J’ai envie de solitude et de calme.

Un beau p’tit spot sous les mangroves me semble parfait pour comme havre de paix, bien en retrait de la plage, entre deux hôtels, loin des regards. Ma chaise longue sous un palapas improvisé et un p’tit verre de rhum à la main ... me v’la parti pour ma semaine de décompression !
J’ai une vue à 180 degrés de la mer, le bleu du ciel et l’océan ne font qu’un ! Je sens les chauds rayons du soleil jusque dans mes os ! De la pure vitamine D, c’est ce qu’il manque à mon système !

Je me sers un autre ti-rhum ( j’ai apporté la bouteille ainsi qu’un Thermos de jus de fruits et des glaçons) je me sens comme Robinson Crusoé sur son île déserte...! Quoi qu’avec mon ti-chapeau à la Guilligan et ma presque petite bedaine de cinquantaine, j’ai plus le look du * Capitaine *.
Je rêve à ma * Ginger-Nathie * ou encore de trouver sur la plage cette bouteille d’Aladin et d’en faire sortir ma *Jinny-Nathie * prisonnière de sa lampe magique depuis des millénaires.

Tout doucement les effets de mon alambic portable ont le dessus sur moi et je sombre dans un profond sommeil au pays des rêves ...

Tout doucement le vent du large commence à se lever. Le bruissement du vent sur les feuilles de mon abri et les parfums de la mer éveillent tranquillement mes sens. Mais une odeur familière me fais entrouvrir les yeux !
Assise sur le bout de ma chaise, je distingue une silhouette féminine. Je vois un chapeau de tulle blanc bougeant avec la brise et un grand voile blanc qui lui recouvre le corps mais Le Soleil m’empêche de voir correctement.
Ça y est je suis mort et un ange vient me chercher que je dis tout haut !

— Ben Non gros bêta ! Tu n’est pas mort et je ne suis pas un ange ! Du moins pas aujourd’hui mon beau...!

Je reconnais immédiatement cette voix ! impossible de l’oublier, j’ai si souvent appelé la messagerie vocale de son bureau juste pour entendre sa voix que je crois que la messagerie me dit maintenant Bonjour Sergio chaque fois que j’appelle à ce numéro !!!

— Nathie  ... ??? Mais que fais-tu donc ici ? Je te cherche depuis ce matin en pensée mais comment se fait-il que tu m’apparaisse comme ça en personne ici au bout du monde ??


— Nous sommes venues ici tout le groupe du bureau pour une semaine et nous avons eu un séminaire de formation.
Tous les matins nous avions une activité de groupe et l’après-midi de libre.

— Ça fait déjà une semaine que nous sommes ici et je viens tout juste de ramener le groupe à l’aéroport, étant donné que c’est moi qui ai tout organisé, je demeure une semaine de plus pour me reposer ! Ce matin, je suis passé avec le groupe près du petit bistrot et je t’ai aperçu du coin de l’oeil ! Je me suis glissée au milieu du groupe afin que tu ne me voie pas ...tu imagines comment je me serais fais taquiner ! Et de plus à mon retour au bureau... ? J’entend déjà les filles me dirent * une semaine seule avec le beau Sergio...! * et patati et patata !!!
— Mais je dois t’avouer que depuis mon retour de l’aéroport je suis à ta recherche... !
— Ça n’a pas été facile de te trouver !
— C’est une bien belle cachette que tu t’est fait là, bien à l’abri des curieux !
— Tu sais ça fait plus d’une belle heure que je suis là, à t’observer dormir.

—J’ai senti ton doux parfum ! C’est ce qui m’a réveillé !

— Tu aimerais le sentir de plus près ? Je viens tout juste de m’en mettre là où ça sent si bon comme tu le dis ! (Nathie porte ce doux parfum sur sa nuque et à chacune de nos rencontres au bureau je me perd dans son cou ...huuuuum !) C’est ça qui t’a réveillé mon bel Ami !

Elle se leva et me présenta cet endroit si convoité ! Ah ce que c’est bon ! Ça fait si longtemps que j’en rêve ! Comment refuser une telle offre !  Nathalie se leva de la chaise et vint me faire humer ce doux nectar. Mes yeux se posent alors sur son visage tout bronzé .

—Comme tu es bronzée ! Ta peau est d’un doré brillant ! Çe bronzage n’est pas le résultat d’une seule semaine ?

— Oui, juste les après-midi au chaud soleil et voici le résultat ! Regarde la différence qu’il y a !

Nahie ouvre légèrement son paréo et me dévoile une infime partie de sa poitrine. Juste assez pour voir la démarcation du soleil et de la peau blanche de son sein qui semble douce comme la pelure d’une pêche gorgée de jus ! Mes yeux maintenant tout grand ouvert ... ont vite remarqué que Nathalie ne portait pas le haut de son bikini ! J’ai une vue plongeante sur sa magnifique poitrine, libre de toute attache.
Je regarde la courbe parfaite de ses seins. Son paréo légèrement transparent laisse paraître bien dressés par la friction de ce léger tissu, ses mamelons tout gonflés d’un beau rose pâle.

— Je ne suis peut-être pas mort... mais c’est vraiment un ange descendu du ciel qui vient de me ressuscité !!!

— À voir tes grands yeux et ton visage tout rouge je peux comprendre que quelques chose sous ce voile semble bien t’intéresser petit coquin !

— Mes yeux et mon nez ont eux droits aujourd’hui à tout un cadeau ! J’aimerais bien que mes autres sens puissent aussi bénéficier de ce majestueux présent.

— Tu sais quelle date nous sommes aujourd’hui Sergio ?

— Oui c’est la fin mars ! Demain sera mon anniversaire !

— Voici donc avec une journée d’avance ton cadeau.
Elle s'assoit sur moi, ses grandes jambes de chaque côté de la chaise et mets ses deux mains sur ma tête pour m’enlever ce ridicule chapeau de Guilligan !

Bien en évidence, je peux voir ce grand V formé par le paréo jusqu’à son nombril. Elle le détache et prends mes deux mains pour les poser sur son ventre tout chaud. Très sensuellement, ses mains toutes douces guident les miennes. Nos quatre mains montent vers les plus majestueux sommets de mes rêves mais s’arrêtèrent juste sous ses seins. Sous ma main droite je sent chacun des battements de son cœur. Elle relâche ses mains et les pose sur le dessus de la chaise tout en me regardant dans les yeux, toute souriante :

— Tu as utilisé presque tout tes sens ... Ton nez pour sentir mon corps... Tes yeux pour voir mon corps... Tes mains pour toucher mon corps... Tu peux maintenant utiliser tes autres sens !
Et elle avançe sa poitrine sur mon visage.

—Il ne te reste qu’a goûter mon corps et l’écouter gémir de plaisir !!!

Mes doigts entreprennent alors d’escalader ces douces montagnes. Tel un alpiniste, je grimpe jusqu’au plus haut point afin de prendre une pause et admirer la vue qui s’offre à moi. Rendu au sommet, mes doigts s’arrêtèrent sur ces deux promontoires qui pointent vers le ciel ! Tout délicatement je prends entre le pouce et mon index de chaque main les durs mamelons de Nathie... J’exerçe sur ceux-ci une douce pression entre mes doigts ce qui les fait durcirent encore plus.

Le visage de Nathalie devint tout rouge et je pris alors dans ma glacière un petit glaçon que je porte à sa bouche afin d’abaisser sa température ! Elle porte alors ses lèvres sur les miennes pour partager cette offrande. L’eau froide qui tombe de nos bouches s’égoutte tranquillement tel un ruisseau entre ses seins. Je descends alors la tête pour récolter le tout avec mes lèvres, tout en léchant les côtés de ces montagnes de rêves !

Mes lèvres froides embrassent le téton de droite. Au contact de mes lèvres, j’ai cru qu’il allait exploser tellement le contraste de chaleur était intense ! Tout délicatement, je fis disparaître ce mamelon dans ma bouche qui tranquillement se réchauffait.

Toujours confortablement assis sur cette chaise longue face à la mer, j’entends pousser par le vent le rythme des vagues qui augmente, tout comme le rythme cardiaque de nos deux cœurs. Mes mains descendent sur tes hanches alors que ma bouche suçote toujours ces mamelons tout durcit qui me supplie de ne pas les abandonner ! Mais je n’ai qu’une seule bouche !

Avec mes doigts Je cherche le tissu de ton maillot mais sans résultat... Ton grand sourire me le confirme ! Tout doucement mes deux mains se glissent sur tes cuisses, je caresse au passage ce doux velours doré de ton intimité... Tes jambes bien ouvertes étant de chaque côté de moi laisse voir ton sexe légèrement entrouvert, tout rose et bien humide. J’approche mes deux mains vers celui-ci tout en massant tes douces cuisses. Mes deux pouces font de petites pression de chaque côté de cette grotte que j’ouvre et referme. Cela crée un douce mélodie et lubrifie tout ton sexe. Je pose alors mes pouces un peu plus à l’ intérieur et les ressorts aussitôt. Ils sont tout humides et je les portes à nos deux bouches afin de savourer ce doux miel.

Ma main redescends caresser ce sexe alors que nos deux bouches s’echangent de savoureux baisers. Tout doucement, mes doigts trouvent l’entrée de cette grotte et partent en explorer les parois toutes chaudes. Dans un mouvement de va-et-viens, je te procure de douces caresses pendant un certain temps. Tu te relève et me dit : il est temps que tu goûtes à cette sauce tout en approchant ton sexe de ma bouche. Mes deux mains sous tes fesses et ma bouche bien ouverte, je déguste à plein cette offrande.

Ma langue entre et ressort tout doucement, je découvre ton clitoris tout rose et bien gonflé. Je place ma langue en V et tu le dépose sur celle-ci. Tu entames un léger mouvement de bassin qui s’intensifie. Tu te masturbe sur ma langue toute chaude et moi, je bois goulûment ce jus de sexe ! Ta main descend tout le long de mon corps. Tu caresses à ton tour mes mamelons qui eux aussi sont bien dressés ! Tu continue à descendre tout en me massant jusqu’à ce que tu arrives à mon maillot. Tu me dis à l’oreille : il est grand temps pour toi de l’enlever ! Sinon il va déchirer tout seul !

Sitôt cet encombrant maillot retiré laissant ma verge en pleine érection aux quatres vents, tes doigts viennent cueillir la sève qui s’en égoutte. Tu la porte à tes lèvres et l’étend sur toute ta bouche. Tu me tires par les cheveux en me disant : viens goûter !
Nos lèvres glissent sur ce lubrifiant et c’est tellement agréable ! Je redescends à ce sexe si juteux afin d’étancher ma soif de ton intimité...Tu continues ces mouvements de bassin sur ma bouche.
Ohhh! C’est trop bon  !
Je t’entends gémir de plaisir de plus en plus fort !

Ta main droite me tire les cheveux et celle de gauche saisit mon sexe et commence un mouvement de va-et-vient... Le rythme augmente et nos respirations s’accélèrent... Tes gémissements se transforment en petits cris de plaisir. Tu me rends complètement fou ! Je suis de plus en plus excité !! Une bonne rasade de mon lubrifiant s’écoule de mon penis.

— Je ne veux pas le perdre.. je veux le prendre avec ma bouche !

— C’est si bon ! Je veux pas m’arrêter ...

Tu descends alors le dossier de la chaise et improvise aussitôt un lit de fortune. D’un coup sec, tu te retournes. Ton sexe se retrouve à nouveau sous mes lèvres qui ne cessent d’engloutir la moindre parcelle de ce jus qui peut s’en échapper.

Placer comme je suis, je vois très bien ta bouche qui s’approche de mon sexe dur et plein de ce liquide qui descend de chaque côté. Tout doucement ta langue lèche cette sauce... Tes lèvres recouvrent mon gland qui disparaît dans ta chaude et humide bouche ! Tu prends pleinement possession de mon sex en l’aspirant chaudement, enroulant ta langue
autour de mon gland à chaque va-et-vient tout en gardant dessus une légère succion. Huuuuum

Je te supplie de poursuivre ce doux plaisir. Je veux jouir pour toi. Je te promets que tu recevras sous peu une magnifique rasade de mon jus bien chaud dans la bouche.

— Huuuuum’ouiii -ouiiii viens dans ma bouche je veux toute te boire de ton jus
En poursuivant de me sucer avec avidité, tu accélères le rythme. Pendant ce temps je fais entrer mon pouce dans ton vagin tout en pressant avec mon index ton clitoris et je pratique le même mouvement de vas et viens que ta bouche. Nous sommes au diapason !

Tout doucement, tu te mets à émettre des son de plus en plus strident. Je sens ton corps tout entier se mettre en mode vibrations. Une vague de jouissance te traverse le ventre pour s’échouer tout au bout de ma langue et mes doigts.

Je n’en peux plus ! Je suis au bord de l’explosion ! Je fais de même !
Dans un profond râlement je jouis à mon tour... Je relâche une grande coulée de sperme bien chaude tout autour de ta bouche. Il y en a tellement que tu ne peux pas toute la prendre. Tu la ramasse avec ta main et l’étend sur tes seins tout en te caressant les mamelons.

Tu apportes le fruit de ce labeur à ma bouche afin que je nettoie ton doux visage et ta voluptueuse poitrine avec ma langue de ce débordement de plaisir.

C’était ton cadeau de fête mon beau Sergio !
Mais ta vraie fête est demain !
Donc passe ce soir à ma chambre et je te préparerai d’autres belles surprises...

FAiM ! oup’ FIN ;-)

LIRE LA SUITE


Les commentaires

Terremer à 21:15, le 28 avril 2020


Une introduction toute en humilité et un récit qui se laisse savourer. Au diable les quelques erreurs de frappe, l'imagination comble tout cela. Merci pour ce récit, j'attends la suite !

Sonate à 03:33, le 29 avril 2020


Un grand merci à vous !

Cunilover91 à 09:04, le 3 mai 2020


Je ne sais pas s'il y a eu des fautes mais tout a bien glissé avec la sensualité de ta plume, chapeau bas

Sonate à 18:48, le 4 mai 2020


Merci beaucoup!

Mac Gyver à 21:12, le 6 mai 2020


Une belle intro et un très beau récit qui fait monter le désir. Le charme n'as pas d'âge surtout avec un beau sourire un un regard profond et ouvert ;)

Sonate à 00:56, le 7 mai 2020


Bien heureux que vous ayez senti sa beauté ! Merci pour vos mots !

Vince3469 à 19:57, le 12 mai 2020


Envi de partir sur une île !

Sonate à 12:12, le 13 mai 2020


Ho-que ouiii !


Découvrez notre défi photo : Proverbes et expressions illustrés

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo