Deuxième chance pour le grand amour

Inscription sur LeBisou

Lebisou vous fait découvrir aujourd'hui le livre très coquin d'Emmanuelle Tiberlin "Deuxième chance pour le grand amour". Une très belle histoire à lire pendant les vacances... pendant la sieste crapuleuse ;-) !

Livre "Deuxième chance pour le grand amour"

Date de parution :

Auteur : Emmanuelle Tiberlin

Nombre de pages : 395 pages

Editeur : Librinova

Prix : fomat numérique : 1.99 €

A propos de l'auteur, Emmanuelle Tiberlin :

Une vie d'entreprise très active et une vie familiale très forte, avec 4 enfants, qui ont fait traverser à Emmanuelle Tiberlin la vie de manière intense. Grâce à cela, l'auteur a pu observer les comportements humains, leurs richesses et leurs travers. Sa conclusion : l'amour est la seule chose qui rend vraiment heureux, dans toute ses composantes.

Résumé

Ce livre est celui d’un équilibre où Amour et sexe se complètent, entrent en synergie. Les corps-à-corps sont l’expression ultime, transcendée, du cœur-à-cœur ! N’est-ce pas cela que chacun cherche, en le disant ou sans le dire ?

"Deuxième chance pour le grand Amour" raconte l'histoire d’un homme et d'une femme que la vie a rendus seuls. Leur rencontre va bouleverser leur existence ! Ils vont vivre ensemble quelque chose d'incroyable, qu’ils n'avaient même jamais osé espérer après une période terriblement difficile, chacun de leur côté.

Leur bonheur va même se diffuser auprès de deux autres couples, l’un se découvrant, l’autre se reconstruisant.

Dimension érotique, maelstrom des sentiments, émotions, retournements de situations, tout est fort dans ce roman. Ponctué de scènes érotiques très bien décrites, le livre "Deuxième chance pour le grand Amour" a comme fil directeur la problématique amoureuse de couples. On se retrouve tous dans l'un des trois couples décrits dans le livre.

Au fur et à mesure de leur (re)construction, les couples vont voir s’entrelacer les sentiments et le sexe, et mesurer comme l’un magnifie l’autre quand les premiers sont sincères et profonds.

Avec rires et larmes, moments de grande sensualité, exotisme dans le temps et dans l’espace, ce roman n’est prévisible à aucun moment, et pourtant, le scénario a plus ou moins été vécu par bien des couples. A vous de juger en lisant ce livre !

Au programme de ce livre : des heures de plaisir et de sensualité...

Extrait

livre érotiqure deuxième chance pour le grand amour

Amandine est la meilleure amie d’Hélène, la seule vraie. Elle a subi un divorce qui l’a terrassée. Elle fuit les hommes, sinon pour des rencontres sans lendemain, car elle ne veut pas prendre le risque de souffrir encore. Mais les hasards de la vie vont en décider autrement.

Chapitre 9 – L’inconnu était si loin et si proche

Rentrant d’un rendez-vous en fin d’après-midi, Amandine arriva devant l’ascenseur et appuya sur le bouton d’appel. Elle entendit un pas lent arriver près d’elle, typique de quelqu’un qui rejoint l’ascenseur en sachant qu’il a déjà été appelé.
— Bonsoir madame ! dit une voix d’homme
En se retournant, elle vit un habitant de l’immeuble et ne put s’empêcher de laisser paraître sa surprise. Depuis qu’elle habitait cet immeuble, après son divorce, elle n’avait de lui que des images fugitives. Il ne prenait jamais l’ascenseur, se précipitant sur l’escalier et montait les marches deux par deux. Elle ne savait d’ailleurs pas à quel étage il habitait, tout au plus savait-elle que c’était plus haut qu’elle car, le matin, il lui arrivait d’attendre l’ascenseur à son étage et de le voir dévaler l’escalier.
— Bonsoir monsieur ! dit-elle simplement.
Elle ouvrit la porte et monta dans l’ascenseur, suivi de ce voisin. Elle ne put faire autrement que de le regarder pour tenter de savoir pourquoi il changeait une habitude pourtant bien ancrée. Il ne semblait pas malade. Il lui souriait avec un regard qui lui semblait amusé.
— Vous ne prenez pas l’escalier aujourd’hui ? lança-t-elle.
— C’est pour le plaisir de prendre l’ascenseur avec vous.
Comment ne serait-elle pas troublée par une telle réponse ? Que lui voulait-il, après deux ans sans autre chose que bonjour – bonsoir ?
— C’est un plaisir qui vous apparaît maintenant, comme ça ? Avouez que je suis en droit de me demander ce que cache votre comportement. De l’ignorance, vous passez à la tentative de séduction, brutalement, dans un ascenseur. D’ailleurs, je suis arrivée.
Elle ouvrit la porte, mais lança un nouveau regard à cet homme pour attendre la réponse qui ne tarda pas.
— Je ne vous ai jamais ignorée ; je me suis contenté de la courtoisie. J’espère que vous l’avez constatée. Aujourd’hui, je sais que vous avez changé ; je vous connais beaucoup mieux que vous croyez.
— Ah oui ! s’exclama Amandine. Et que savez-vous de moi ?
— Que du bien ! Soyez rassurée !
Il sortit sur le palier et laissa la porte se refermer.
— Il y aurait beaucoup à dire et ce n’est pas le lieu. M’accorderiez-vous le temps d’un café, demain. C’est samedi, je ne travaille pas. Votre heure sera la mienne.
Amandine se sentait dépassée par les événements. À la fois étonnée par ce changement de comportement de la part d’un homme qui semblait l’ignorer au point qu’elle-même ne le considérait que comme une silhouette circulant dans l’immeuble, inquiète de ce qu’il pouvait savoir, choquée qu’il puisse lui dire qu’il la connaissait bien. Elle se sentait dans une totale inégalité pouvant cacher bien des choses. Le doute l’envahit sur ce qu’il pouvait savoir et pouvait déjà en faire. Son sourire amusé de tout à l’heure pouvait être interprété comme l’expression d’une domination qu’elle n’accepterait certainement pas. Mais comment s’y opposer sans savoir de quoi il retournait précisément ?
— Je vous trouve bien cavalier. Imaginez-vous que je vais vous accorder un rendez-vous, simplement parce que vous prétendez me connaître ?
— Je sais tout de votre divorce. J’en connais toute l’histoire. Sachez que je n’ai rien fait pour cela ; je n’ai été que spectateur.
— Il me semble que vous me devez une explication bien détaillée.
À ce moment un couple descendit l’escalier. L’homme en profita pour sourire :
— C’est justement ce que je vous propose, mais ici ne me semble pas adapté... Quelle heure vous conviendrait ?
— J’ai un rendez-vous téléphonique à 9h30. Moi, il m’arrive de travailler le samedi. Je me rends disponible pour mes clients. 11h me conviendra, dit-elle d’un ton sec.
— Parfait. Je vous propose de nous retrouver au Café de l’industrie, sous les arcades.
— J’y serai. Bonsoir !
Amandine tourna aussitôt les talons et introduisit la clé dans sa porte, se précipita pour l’ouvrir et la fermer, bien qu’elle ait senti l’homme, car elle ne savait vraiment rien de lui, monter aussitôt vers son étage.
Une fois chez elle, elle posa son sac et s’assis dans le canapé. En quoi avait-elle changé ? Si c’était le cas, comment le savait-il ? En quoi cela le concernait-il ? Comment pouvait-il se permettre de l’observer, peut-être de l’espionner, de se renseigner sur elle ? Elle resta un moment à essayer de répondre à une multitude de questions auxquelles elle finit par penser qu’elle ne pouvait répondre. Très fâchée, elle alluma le téléviseur pour se contraindre à penser à autre chose.
***

Avis

C'est toujours un plaisir de lire de nouveaux livres pour ensuite vous les faire découvrir... Dès réception, je me suis tout de suite mise à lire "Deuxième chance pour le grand amour" ! La couverture et le résumé m'ont tout de suite attirés ! L'histoire m'a tout de suite plu. Je me suis moi même reconnu dans l'un des couples décrit dans le livre. Emmanuelle Tiberlin a une très belle plume et décrit avec perfection les scènes érotiques. C'est toujours très excitant ! Je tiens personnellement à remercier l'auteur pour ce très beau moment passé en compagnie de son livre.

#yoga

Lire le livre


Les commentaires


Découvrez notre défi photo : Movember

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo