Soirée entre amis

Nouvelle coquine écrite par Guillaume94. Nous vous souhaitons une belle découverte avec cette histoire très excitante !

Début de soirée

Nous sommes début Juillet, pas encore la canicule, mais il fait chaud… Vendredi soir, les enfants sont partis en vacances chez leurs grands-parents. Nous avons donc un peu plus de temps mon épouse et moi pour nous retrouver. Elle est belle, brune, pas très grande, quelques rondeurs bien placées, très féminine et sexy, elle sait se mettre en valeur et attirer les regards …

Ce soir nous avons invité Julien, un collègue et son amie pour le Dîner. Julien est un collègue avec qui je partage beaucoup, je le sais très libre et porté sur les plaisirs du corps. Il est également passionné de musculation, très athlétique et il est assez impressionnant physiquement … D’un caractère très doux, le contraste est saisissant ! Il doit nous présenter sa nouvelle copine, Cécile je ne l’ai jamais vue, mais je l’imagine plutôt petite avec elle aussi des rondeurs bien placées, il faut dire que je connais les goûts de Julien, nous en avons assez parlé.

Ne travaillant pas le vendredi après-midi j’en profite pour ranger la maison et préparer le repas : ce sera donc une salade, des grillades et un cocktail de fruits frais en dessert, pour les boissons, j’ai prévu une Margarita pour l’apéritif et le traditionnel rosé pour le repas.


Emma rentre à la maison vers 19h, elle a profité que les enfants ne soient pas là pour rester un peu plus tard au travail et finaliser certains dossiers.
Elle semble fatiguée, elle me dit avoir eu très chaud et qu’en cette période de vacances scolaires, le manque de personnel se fait sentir. Mais à présent elle est en week-end et elle est très contente de voir que tout est prêt. Elle ne connaît pas très bien Julien, mais lorsqu‘ils se sont vus la première fois, le courant est plutôt bien passé.


Elle file donc à la douche, j’entends l’eau couler, je l’imagine, l’eau ruisselant sur son corps superbe, sur ses seins lourds aux larges auréoles brunes et si sensibles, j’imagine ses tétons durcir au contact de l’eau fraîche, j’imagine l’eau courir sur ses jolies fesses bien rondes glisser le long de son sexe. Je la vois se tenir la nuque, offrir sa poitrine au jet bienfaisant et se cambrer sous l’effet de la détente. J’imagine seulement car je tiens à la laisser tranquille et finir mes préparatifs.


Quelques temps plus tard, elle apparaît, elle est superbe, sa jolie robe blanche met en valeur son bronzage, cette robe je lui avais offerte il y a quelques temps, mais elle l’a très peu mise car elle est trop sexy et un peu transparente… Je n’arrive pourtant pas à deviner les sous-vêtements qu’elle porte, en tous cas, je l’admire, elle est stupéfiante et totalement irrésistible sur ses talons hauts qui augmentent sa cambrure naturelle déjà affolante !!! Je me retiens de la caresser, je l’embrasse néanmoins et nos langues se trouvent naturellement…J’ai à présent une belle érection et je suspecte à son sourire coquin qu’elle s’en est rendu compte.


Je lui propose de goûter le cocktail, lorsque je lui tends, je sens à nouveau son parfum … il va être difficile de patienter toute la soirée, je meurs d’envie de l’embrasser, la caresser …

Elle me demande :
« Nous mangeons dehors ? Ce serait sympa un petit SPA en fin de soirée ? Non ? »
« Si, c’est une bonne idée, mais je n’ai pas prévenu nos invités de prendre un maillot… »
« Tant pis, c’est l’occasion d’essayer le naturisme  (rires)… »
« Méfie-toi, Julien en est capable. »
« Humm, intéressant ! »

Il est un peu plus de 20h lorsque Julien sonne à la porte, je vais lui ouvrir, il est seul et m’explique que Cécile nous rejoindra un peu plus tard et repartira sans doutes un peu plus tôt car elle travaille ce week-end.
Comme à son habitude, il porte une tenue décontractée, jean-chemisette. Son physique de rugbyman n’en est pas moins impressionnant, son cou est  large, ses épaules massives et ses bras assez volumineux. Contrairement à certains adeptes de la musculation, le reste de son corps est harmonieux, ses cuisses sont puissantes et son fessier moulé dans son jean sont fermes et rebondies.
Il entre, je lui propose de s’installer dans le canapé et de prendre un verre, il accepte et Emma sort de la cuisine, dans ses bras, le plateau chargé de gâteaux apéritifs et autres friandises…


Elle est décidément radieuse, à présent maquillée, son regard vert émeraude est transperçant, elle dépose le plateau sur la table basse, le regard de Julien plonge dans son décolleté. Je découvre pour ma part, qu’elle porte un soutien-gorge que je ne connais pas, une dentelle blanche raffinée, ses seins sont collés l’un à l’autre, son bronzage est mis en valeur par des paillettes couleur or … Elle sait vraiment y faire pour attirer les regards ! Elle ne semble pas avoir remarqué ces indiscrétions.


Elle embrasse mon collègue :
« Tu es tout seul ? »
« Cécile ne devrait pas tarder, elle travaille aujourd’hui et demain, elle est dans la sécurité RATP.»
« Ah la pauvre … ça doit être chaud en ce moment ! »
Nous échangeons quelques banalités, lorsque la sonnette retentit, je vais ouvrir, je découvre donc Cécile, une petite blonde, très loin du stéréotype de l’agent de sécurité. Mise à part la couleur de cheveux, elle ressemble beaucoup à ma charmante épouse, sa robe légère et colorée souligne un corps voluptueux et qui semble ferme à la fois…
« Cécile, je suppose ! enchanté, moi c’est Frédéric, Julien est déjà arrivé, il est dans le salon avec mon épouse »
« Il ne perd pas de temps (rires…)»

Je l’accompagne donc, Cécile fait la bise à Emma, puis embrasse rapidement mais à pleine bouche son amoureux … Le petit couple, assis dans le canapé nous fait face, pour ma part, je suis assis sur un petit tabouret et Emma sur un fauteuil de coiffeur que nous avions chiné il y a quelques temps. Celle-ci à les jambes croisées et la robe fluide qu’elle porte remonte assez haut sur ses jambes satinées… J’adore ses jambes, parfaitement dessinées, ses cuisses sont fermes et musclées, parfaitement épilées elles semblent infiniment douces.
Lors de la discussion, Cécile nous informe que sa journée a été dure et qu’elle a eu très chaud, que sa douche lui a fait un bien fou. L’espace d’un instant, je revois Emma, sa poitrine provocante et son sexe humide  …

Nous finissons notre verre avant de passer au jardin, je suit Cécile, mon regard se pose sur ses fesses, et, contrairement à mon épouse, je peux parfaitement distinguer qu’elle porte un joli tanga noir à travers sa robe transparente. Je crois que Emma m’a vu regarder, mais elle me sourit, et la rougeur de ses joues m’indique que le deuxième cocktail provoque son petit effet … à moins que ce ne soit la situation… Cécile a une jolie démarche, ses sandales compensées provoquent un déhanchement sensuel.


Arrivés au jardin, nos invités découvrent le SPA.
Julien : « Tu m’avais caché ça Frédéric ! »
Moi : « Je ne te dis pas tout …. En fait oui j’ai oublié, j’aurais dû vous dire de prendre un maillot »
Emma : » ceci dit on peut vous en prêter si ça vous tente, Frédéric a un maillot trop grand et toi Cécile, tu dois faire à peu près ma taille … »
Cécile : « le bas oui, je pense, mais pour le haut, tu me sembles un peu plus fournie… (Rires) »
Je vois Julien qui semble acquiescer tout en souriant niaisement …


Je vais en cuisine, m’occuper de la préparation du repas, après avoir installé nos invités, Emma me rejoint, elle se plaque dans mon dos, ses mains glissent sous ma chemise et pape mes pectoraux…
”Tu es très beau ce soir”
Les mains prises, je me contente de répondre:
“merci, tu es ravissante aussi”
“Je vais sortir les maillots”
“ok, je pense que celui qui est tout en bas de mon Armoire devrait aller à Julien”
“Je vais en profiter pour enfiler le mien”
J’attends quelques secondes, puis décide de jeter un oeil en direction de la chambre située à proximité de la cuisine.
Le spectacle est saisissant, La porte grande ouverte, ma charmante épouse se dévêtit avec une extraordinaire sensualité, les volets à demi-fermés laissent passer des bribes de lumières orangées sur le corps impudique de ma muse. Elle retire ce petit bout d’étoffe qui lui sert de robe pour laisser découvrir un superbe soutien-gorge que nous avions pu découvrir tout à l’heure avec Julien, mon regard descend et je détaille un charmant  micro-string . Je comprends à présent pourquoi je ne pouvais deviner les dessous qu’elle portait … premièrement, ils sont tellement légers, et minimalistes que leur présence est presque indécelable, et deuxièmement je ne les ai jamais vus … Emma a dû les acheter pour une occasion particulière, elle sait que je suis très sensible à ces petites choses ...


Le string est si petit qu’il en est presque indécent, il remonte haut sur ses hanches, formant un « V » d’une extraordinaire sensualité, le tissu épouse la forme de sa vulve, d’où je suis, je ne saurais dire si c’est la fluidité de l’étoffe ou l’humidité ambiante qui en est responsable …
J’allai retourner à mes occupations lorsque je l’entends dire sans lever la tête :
« Je t’ai vu me mater coquin ! »
« Il a bien raison, j’aurais fait pareil ! »

Lance Julien que je n’avais pas vu arriver dans mon dos. Elle repousse la porte, et lorsqu’elle réapparait, elle a réenfilé sa jolie robe blanche, et je peux nettement voir qu’elle porte son joli maillot de bain blanc dessous, toujours perchée sur ses talons, elle porte une chaine de cheville couleur or.


Etonnamment elle n’a pas l’air gênée et c’est avec un grand sourire qu’elle nous lance :
« Alors les garçons ? On matte en cachette ? »
Nous rejoignons tous les trois Cécile qui s’était levée pour faire un tour dans le jardin, elle est penchée sur le Spa et sa robe peine à dissimuler la naissance de ses fesses. Julien en profite pour y passer sa main tout en soutenant mon regard, Cécile, ne semble absolument pas gênée et accentue même sa cambrure provocante… appuyée sur le rebord, les bouts de ses doigts effleurent l’eau :
« elle est trop bonne »
« tu m’étonnes ! » dis-je en m’esclaffant.


Nous passons à table et pendant le repas, alcool aidant, les conversations dévient rapidement sur le sexe, le jeune couple nous fait part de leur grande liberté et de leur fougue, quant à nous, nous expliquons qu’après 18 années de vie ensemble, il est nécessaire de pimenter nos ébats pour ne pas tomber dans la routine.
La discussion est très naturelle et absolument pas gênante, nous apprenons que Cécile est également sensible aux charmes féminins et qu’ils envisagent d’inviter une partenaire dans leurs ébats…
Je sais que Emma serait tentée par ce genre d’expérience, mais qu’elle n’est sans doute pas encore prête, elle fixe quelques secondes Cécile, entrouvre la bouche, comme pour parler puis semble se raviser. Mon collègue n’a rien raté de la scène et sourit malicieusement, provocant, il lance :
« et toi Emma ? »
« Je n’ai jamais eu ce type d’expérience, mais dans l’idée je ne suis pas contre, il faut voir les circonstances »
« et avec un autre homme ? »
« Ça c’est Fréderic que ça excite …, mais pourquoi pas ! »


L’ambiance est à présent brûlante, je pars chercher la salade de fruit, rapidement, Emma me rejoint, sans ménagement, elle glisse sa main dans mon jean, constate mon érection et me dit :
« Elle t’excite hein ?! »
 Avant que je n’ai pu répondre :
« Bah moi aussi figure toi ! »
Le dessert pris, nos invités se dirigent vers la chambre pour enfiler les maillots que nous leur avons préparés.

Au spa

A leur retour, Julien semble un peu à l’étroit dans mon short de bain, le tissu laisse deviner un sexe d’une taille fort honorable, quant à Cécile, elle apparaît en vêtue uniquement du bas de maillot brésilien d’Emma :


« J’espère que ça ne vous dérange pas, le haut était effectivement trop grand ! »
Ses seins libres, sont certes plus petits que ceux de mon épouse, mais ils sont mignons, et je me vois bien mordiller ces petits tétons.
Nous prenons place dans le Spa, les femmes se font face, après quelques échanges concernant les bienfaits d’une telle installation, Emma retire son haut de maillot.
Cécile :
« Tes seins son vraiment superbes »
« Merci, Fréderic les apprécie aussi !(rires…)


Cécile approche une main et caresse la poitrine tant convoitée, loin de se refuser, Emma lâche ta tête en arrière signifiant ainsi une tacite approbation …
Sa main s’enhardit, flatte le galbe parfait des seins de mon épouse, effleure ses tétons à présent dressés.


Lorsque La jolie blonde se glisse entre ses cuisses pour approcher ses lèvres de ces monts désirés, je vois la main d’Emma qui tremble sur le rebord du Spa, sans doute un mélange de nervosité et de désir, ses yeux sont fermés et sa bouche entrouverte … elle respire fort ma douce…


Cécile est penchée en avant, complètement cambrée, ses petites pointes de seins effleurent l’eau. Je ne peux qu’admirer ses fesses charnues difficilement cachées par ce petit maillot brésilien. Julien y pose une main puissante, caresse leur contour, puis se glisse sous le tissu. J’entends un gémissement j’ignore de qui il provient, les deux femmes s’embrassent à présent à pleine bouche.


Je peux voir leurs langues se lier et virevolter, la main de Cécile emprisonne un sein d’Emma, pinçant un téton plein de désir. Elle respire fort, ma muse.
Je sens ses dernières réticences s’évanouir. Quand elle se relève, la scène est saisissante, il fait nuit, à la lueur des spots de jardin éclairent son corps superbe, le jeu des contrastes met en valeur la générosité de son corps de femme. Nous sommes trois, à ses pieds, à l’observer, elle fait glisser sa culotte, totalement nue, je découvre qu’elle a laissé un simple trait de toison au-dessus du pubis, tout le reste semble parfaitement doux et soyeux … Elle ne semble ni gênée, ni hésitante, quand elle vient s’asseoir sur le rebord, elle attire à elle le visage de notre invitée entre ses cuisses, je ne reconnais plus ma femme … La maman parfaite, la travailleuse consciencieuse laisse la place à l’image même de l’érotisme et de sensualité.


D’où je suis, je vois assez mal ce que lui fait Cécile, je me rapproche donc, sa langue effleure le petit bouton de désir, les lèvres sont largement ouvertes.
La main de ma femme se pose sur ma cuisse, puis remonte sur mon sexe, elle le caresse doucement, puis vient le sortir de son étreinte de tissu, elle me branle langoureusement.
Mes yeux se posent alors sur la deuxième naïade, ses fesses totalement offertes sont entreprises par la main de Julien, je le vois glisser ses doigts entre ses fesses, pour s’introduire dans ce sexe que j’imagine si accueillant. Avec sa deuxième main, il caresse sa tige, à présent, je la vois, elle est d’une taille impressionnante, totalement épilée, elle sort de l’eau tel un phare rougeoyant …


J’approche ma bouche de celle d’Emma, nous nous embrassons longuement, lorsque nos lèvres se séparent, elle me susurre :
« occupe-toi d’elle «
Assez surpris, mais surtout très excité, je me rapproche de Cécile, je caresse son dos cambré, elle ne fuit pas le contact, au contraire elle semble s’enhardir dans son activité buccale entre les cuisses de ma femme.
J’aventure ma main un peu plus loin, lorsqu’elle atteint la hanche, c’est celle de Julien qui vient à mon contact, il la dirige directement vers le sexe de son amie. Encouragé, j’y glisse un doigt, elle est trempée, Julien recule, s’assied lui aussi sur le rebord, il semble vouloir  être spectateur de la scène, ses yeux sont rivés sur Emma. Il faut dire qu’elle est sublime, assise jambes ouvertes, le sexe offert aux assauts de la blonde assaillante ses mains saisissent ses propres seins pour une caresse langoureuse. Totalement impudique, elle n’en est pas moins superbe et désirable.
Je suis heureux de la voir ainsi libérée, je découvre une nouvelle facette, qu’elle aussi, j’en suis sûr ignorait …

Je fais doucement glisser la culotte de Cécile, mes doigts passent doucement sur son anus ;, puis descendent le long de ses lèvres…

Sur le canapé

Nous décidons alors de rentrer à l’intérieur, Emma reprend sa position, assise sur le haut du canapé, elle ouvre largement les cuisses, elle a remis ses talons, et la voir nue ainsi chaussée la rend encore plus désirable, Cécile l’embrasse fougueusement, sa main se pose sur sa nuque, descend le long de ses seins, atteint son ventre puis plonge en son intimité, elle effectue de petits mouvements circulaires sur son clitoris gonflé de désir, Emma gémit…


Je la sens au bord de l’explosion, je peux voir les frissons qui parcourent sa peau hâlée, les doigts de Cécile s'enfoncent un peu plus dans son sexe, elle la doigte fermement…
Je m’approche, ma langue se lie à celles des amantes d’un jour, mes mains se posent sur les seins de Cécile, ils sont doux, chauds, les pointes sont particulièrement dures et longues, je joue un peu avec, je les fais rouler entre mon pouce et mon index, à son tour elle gémit, elle y est donc elle aussi sensible.


Je me lève, je vais chercher la boîte de préservatifs dans la chambre, à mon retour Emma est complètement absorbée par les caresses de la jolie blonde, plus rien ne semble exister autour d’elle. Elle caresse les fesses offertes de Cécile, mes doigts parcourent son sexe humide, Emma un peu revenue à elle me regarde intensément, me saisit la main, attrape le préservatif et l’ouvre …


Je m’approche, elle saisit mon sexe gonflé, y déroule le plastique protecteur et me chuchote :
« Tu as envie de la prendre ? »
« Oui »
« « Alors vas-y prends là… elle n’attend que ça … »
Cécile enfouit son visage entre les cuisses de ma belle, à présent, sa langue rejoint ses doigts inquisiteurs, elle en a glissé trois …


Je fais le tour, le sexe dressé, je m’approche du postérieur désiré, la vue est sublime, Emma au summum de l’érotisme, jambes écartées, elle se mord la lèvre, pour retenir encore un peu ce plaisir inattendu, et la croupe de Cécile qui m’est offerte luisante de désir, je peux voir qu’elle se caresse…
J’approche donc mon gland de cet orifice qui semble si accueillant, à son contact, la main de Cécile attrape ma queue pour la diriger… Nul doute qu’elle en meurt d’envie, Emma nous regarde tout en se faisant déguster…


Je la pénètre donc, son sexe est chaud, parfaitement lubrifié, j’y entre sans peine, il faut dire que Julien a dû faciliter le passage, depuis le temps, vu la taille de son engin !
Ce dernier nous observe, n’en manque pas une miette, il est très attentif à mes coups de reins, je pénètre profondément son amie qui pousse un petit cri à chacun de mes mouvements…


Petit à petit, je vois les doigts de ma douce qui se crispent dans la chevelure blonde, pour finalement, elle laisse éclater un grand cri de jouissance.


Je n’ai jamais entendu Emma jouir aussi fort … Julien s’est approché il se masturbe en nous regardant, Emma se dégage, nous changeons de position.
A présent assis sur le canapé, Cécile me chevauche en me tournant le dos, elle saisit le sexe de Julien et le prend en pleine bouche, je suis tout près de ce sexe turgescent, il est impressionnant avec ses veines et son énorme gland violacé. Elle l’avale complètement, il ressort, elle gobe ensuite ses testicules épilées, elle semble se régaler, il ressort son vit pour éjaculer sur sa poitrine, il jouit en saccade…


C’est alors que je sens le plaisir monter de manière in contrôlable, les contractions vaginales de Cécile qui indique qu’elle jouit aussi, ont raison de ma résistance, je jouis en elle, alors qu’Emma m’a rejoint et m’embrasse fougueusement…
Elle voulait partager cela avec moi …. Je suis comblé, épuisé, et il semble que c’est la même chose pour chacun d’entre nous …


Cécile part prendre une douche, nous indiquant qu’elle aurait aimé rester plus longtemps, mais que la journée du lendemain serait difficile… elle devra donc partir…
Julien quant à lui, nous demande si cela ne nous dérange pas s’il dort à la maison, car il ne serait pas prudent de rentrer…
Bien sûr nous acceptons, mais il dormira dans le canapé et nous dans la chambre …



Ce soir-là, nous nous endormons l’un contre l’autre, paradoxalement nous sommes plus proches que jamais. Emma se love contre moi complètement nue, la douceur et la chaleur de sa peau sont très agréables, c’est sans un mot, mais amoureux comme jamais que nous nous endormons.

Le matin

Lorsque j’ouvre un œil, les rayons du soleil percent à travers les volets, je peux alors admirer la beauté de ma douce : sur le ventre, une jambe tendue, l’autre repliée, cette position souligne l’érotisme de ses courbes, ses hanches marquées forment un creux auquel je suis particulièrement sensible. Ses fesses d’un galbe parfait laissent entrevoir son sexe encore luisant de la veille. La douce lueur caresse son dos, et remonte sur sa nuque. Son cou découvert est terriblement sensuel, ses yeux sont à demi clos et sa bouche entrouverte. A ce moment précis je réalise à quel point je suis chanceux de l’avoir, bien loin des considérations du quotidien je savoure ce bonheur. Doucement je me rapproche, me serre contre elle, ma main vient se poser naturellement dans le creux de sa hanche. Rapidement mon sexe se tend et vient poindre contre ses fesses je la sens se cambrer, rechercher ce contact, ma main remonte le long de ses flancs pour venir effleurer le côté de son sein… A présent elle gémit doucement, lorsque je regarde son visage, celui-ci est fendu d’un large sourire, j’ai toujours aimé son sourire, un savant mélange de malice et de mystère…


Je l’embrasse dans le cou, elle s’abandonne doucement, à son tour, Emma se colle à moi, elle prend bien soin d’accentuer la pression sur mon sexe tendu elle semble s’en amuser… Elle bascule sur le dos, ouvre largement les cuisses, m’indiquant clairement qu’elle souhaite que je m’occupe de son intimité, obéissant, je me glisse donc happant au passage ses tétons durcis par le désir. Mon visage atteint la hauteur de son sexe, j’aime son odeur légèrement épicée, mes mains enserrent ses seins, elle se cambre…
Je la sens libérée et entreprenante, par un savant mouvement de basculement elle se retrouve assise sur moi, elle chevauche mon visage, m’offrant sa fente à présent complètement détendue…Elle me tient la tête et la dirige pour, à nouveau elle se cambre, je la sens féline, sa respiration est de plus en plus rapide.


Soudain, la porte de la chambre s’ouvre, Emma se décale et Julien apparaît la situation est cocasse, je suis allongé sur le dos, mon érection est flagrante, quant à Emma, elle tente désespérément de se cacher sous la couette…. Finalement nous partons tous d’un rire sonore :
Julien : « j’en étais sûr !!, je vous ai entendu, espèces de petits coquins »
Moi : « J’avoue ! on est pris en flag !... »
Julien : « je peux me joindre à vous ?? »
Je regarde Emma cherchant sa réaction … Je la sens perdue… Je propose alors à notre invité d’aller se servir un café, il s’exécute.
A nouveau seuls dans la chambre, je demande :
« Tu en penses quoi ? »
Emma : »Je ne sais pas … »
Moi : »Il te plaît ? »
Elle »oui mais je ne sais pas si je pourrai… »
Moi : »tu en as envie ? ça t’exciterait ? moi beaucoup… »
Elle : « d’accord »
Sur ce, je crie à Julien de nous apporter deux cafés, et je me replace entre les cuisses de mon amour. Absorbé à ma tâche, je ne réalise sa présence que lorsqu’il est à côté de nous, sur le lit, il nous observe, je sens Emma de plus en plus excitée, elle se contorsionne, caresse mon crâne…
Lorsque je lève à nouveau les yeux, Julien est en train de lécher goulûment les seins de ma femme, les mains d’Emma, m’ont quitté pour caresser les cheveux de Julien, elle est superbe ainsi, je la vois amener le visage de notre invité jusqu’à elle, elle l’embrasse fougueusement, d’où je suis, je vois leurs langues danser l’une contre l’autre sensuellement…
Je décide alors de la prendre, je me redresse, ses jabes restent complètement écartées, je présente alors mon gland contre sa fente, je le frotte contre son clitoris …
A son tour, Julien se redresse, ma belle glisse sa main dans son jean, elle en sort sa queue tendue.
Je la pénètre, mon sexe n’a aucun mal à se glisser en elle, elle est trempée d’excitation, je commence alors de logs va-et-vient …
Le sexe de Julien est vraiment de belle taille, et la main de ma chérie semble bien petite , elle le branle langoureusement puis amène sa tige jusqu’à sa bouche, elle me jette un regard coquin …
A présent mes mouvements se font plus profonds et plus rapides, encouragée, ma belle avale ce sexe étranger, je la vois aspirer ce vis inconnu, ses joues se creusent .Sa main caresse ses testicules imberbes, elle gémit …
Je me rapproche de son oreille, et je lui glisse :
« j’ai envie de te voir en levrette »…

 

A suivre...

#deguisement


Les commentaires

Ptitcokin à 18:06, le 25 février 2019


Très joli récit. Vivement la suite

aleph à 19:47, le 25 février 2019


Pioufff ! Très bien tourné mais surtout extrêmement excitant ! J'adore et je trépigne de lire la suite !

Gaet. à 21:43, le 25 février 2019


Wahou, quel recit ! Genial. Vivement la suite !

MrAndromaque à 03:22, le 26 février 2019


Whaouch un récit qui a su me donner une tension tant il est bien mené, merci Guillaume et j'attend la suite avec impatience maintenant

Guillaume94 à 09:32, le 26 février 2019


Merci à tous !!! c'est très encourageant !!!

Ladyly à 20:45, le 26 février 2019


Ouiiiiii !!! Comme les autres, il me tarde la suite !!!

denis73 à 23:45, le 26 février 2019


Je confirme. Très bien écrit, très chouette scénario très excitant

Djibi à 10:47, le 27 février 2019


Wahou, un super réçit qui te tiens en tension jusqu'au bout. Vivement la suite....

Sibergag à 18:10, le 27 février 2019


Ouuuuf ... Très beau récit, J’ai hâte de savoir la fin

L@ur à 07:21, le 28 février 2019


Super on veut la suite.....

Cunégonde à 10:55, le 28 février 2019


Super récit!!

Isa7 à 20:34, le 28 février 2019


Vivement la suite...

Marjofab à 22:55, le 3 mars 2019


sabyetcyril à 07:23, le 12 mars 2019


Huuummm j’image facilement les scènes ... je suis sure de ne pas être le seul...

Carott juice à 19:13, le 8 avril 2019


Très belle entrée en matière sur le bisou. Merci


Découvrez notre défi photo : Concours photo - 1 livre à gagner

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo