Ma 1ère soirée multi dans un château

Inscription sur LeBisou

Jolo138 a vécu une superbe expérience dernièrement : une multi dans un magnifique château ! Il offre en exclusivité aux Bisounautes le témoignage de sa soirée passée en compagnie de sa douce Isabelle138...

Tout commence un soir d'été

Tout commence un soir d’été, alors que je regarde mes courriers sur un site libertin bien connu. Un, attire mon attention :

« 5ème édition d’une soirée dédiée aux plaisirs les plus inavouables…Madame « M » vous reçoit pour l’occasion dans son château pour une nuit hors du temps ».

Intrigué, je lis ce message. Le dress code est plus que sympa : corset ou bustier pour les femmes et costume cravate ou nœud papillon pour les hommes le tout dans un sublime château. Je crois à une erreur de destinataire et le fait lire à Isa. On se regarde, on rigole et on se dit : « jamais ! Nous ne sommes pas prêts à cela ! ».


Les jours passent et nous recevons une relance des organisateurs qui nous demandent si nous sommes intéressés. Nous leur demandons : « Pourquoi nous ? Combien de personnes ? ». La réponse ne se fait attendre, ils aiment nos photos et notre profil correspond aux personnes qu’ils désirent dans cette soirée, ils nous annoncent qu’il y aura 70 couples, une dizaine d’hommes et de femmes seuls.

Les noms des participants sont tenus secret.  Dans un premier temps nous refusons l’invitation prétextant que nous n’étions pas libres à cette date. Nous avions surtout la frousse, cette peur de l’inconnu. Nous laissons donc ce message de côté et passons à autre chose.

Un soir de septembre

Puis, un soir de septembre, nous invitons à la maison 2 amies d’Isa pour l’apéritif. Elles savent que nous sommes libertins et l’une d’entre elle l’est aussi. Au début on parle travail, sorties mais le sujet du libertinage entre très rapidement dans le dialogue. On discute des profils que l’on voit sur les sites de rencontres libertines, des sorties, des échanges…. Et on aborde le sujet de ce fameux courrier que nous avons eu en juin pour une soirée multi. Première question en chœur des filles : « Vous y allez ? ». Isa et moi rions, on leur dit : « Ca va pas, non …70 couples vous ne vous rendez pas compte !!! ».

Pour le reste de la soirée le sujet principal a été cette fameuse multi. Après quelques verres, et le fait incessant de parler de cela je vois dans le regard d’Isa un certain « pourquoi pas ». Je prends mon téléphone, vais sur le site, retrouve le message et demande aux organisateurs s’il reste de la place pour cette soirée. Fait incroyable, nous avons une réponse quasi instantanée : « Oui, il reste de la place, vous venez ? ». J’écris « oui » avec mon pouce prêt à appuyer sur envoi…je redemande à Isa et elle me dit :

« Soyons fous ! »

Je valide instantanément le message. Voilà c’est fait, nous allons à une multi dans 2 mois.

Le compte à rebours a commencé

Nous avons donc 2 mois pour nous préparer à cette aventure. Nous ne connaissons ni le lieu, ni l’heure, ni les personnes conviées… Plus les jours passent et plus le stress monte. Les organisateurs lancent sur le site quelques comptes à rebours en image ou en vidéo. Cela ne fait que monter l’angoisse de l’inconnu déjà présente en nous. Le nom de la soirée est dévoilé « Maison close ». Les likes sur les photos nous permettent de voir qui sera présent à cette soirée. Je ne peux empêcher ma curiosité d’aller voir les profils de ces couples. Je les montre à Isa …et on est d’accord pour dire que pour l’instant aucun couple ne nous plaît.

1 mois avant le jour J, nous recevons un nouveau mail, nous disant que notre inscription a été validée. La maîtresse de maison nous donne le règlement intérieur de la soirée et nous apprenons aussi que les gens viennent des quatre coins de la France…même de la Martinique !!! Nous pensions que ça allait rester assez local mais ils ont vu le local plus grand que nous. Ce mail nous met dans le bain et encore plus dans le doute.

1 semaine avant le jour J. Rien, pas de nouvelles du lieu ni de l’heure… Le stress et l’impatience montent. Cela fait 2 semaines que cette soirée nous hante. Et enfin 3 jours avant, nous recevons l’adresse et l’heure. Immédiatement nous allons voir sur internet le château. Nous restons bouche bée, le cadre est magnifique avec un grand salon, 16 chambres et une décoration soignée. Nous en sommes sûrs, dans 3 jours nous allons vivre une très belle aventure.

Le Jour J

18h30

Nous entrons dans notre voiture pour nous rendre chez les deux amies d’Isa. Nous faisons halte chez elles pour nous préparer et nous habiller. Elles sont toutes aussi excitées que nous. En prenant du recul je me dis que c’est dingue, être chez elles pour s’habiller afin d’aller à une soirée multicouple…Irréel… Elles nous accueillent avec un verre de vin, coteau du Layon, loin d’être mon vin favori mais j’en avais besoin et Isa aussi. Nous montons nous changer et les filles nous suivent, je m’habille dans une pièce à côté même si au fond de moi je sais que me changer devant elles ne les auraient pas forcément dérangées. Je les entends, elles débattent sur le choix du corset : noir ou blanc et cela me fait sourire. Une fois vêtu de mon costume avec nœud papillon je les rejoins. Je me fais reluquer de la tête aux pieds avec le petit sourire en coin des filles. Elles ont choisi, ça sera le noir. Isa n’est vêtue que de ses portes jarretelles et de ses bas offrant une vue magnifique sur son corps et sa poitrine dénudée.

préparation joli isa soirée multi libertine

Je m’assieds sur le rebord du lit et commence le laçage de son corset. Cela ne fait que la troisième fois que je lace un corset mais j’ai comme l’impression que mes mains ont fait cela pendant des années. Il n’y a pas un bruit dans la chambre, Isa est concentrée, prend plaisir quand je lace petit à petit en serrant bien son corset. Les filles nous regardent et prennent des photos. L’instant est très beau. Une fois habillée, Isa part avec une de ses amies pour se maquiller. Pour ma part j’ai encore besoin d’un verre de vin, je redescends donc accompagné de l’autre de ses amies. Elle me demande si je suis stressé, je lui réponds que non, maintenant habillés tous les deux je me sens prêt pour cette découverte. Isa descend à son tour doucement les escaliers et je lui dis :

« Tu es une magnifique libertine, amour »


20h

Nous devons partir. Il nous faut 1h30 pour aller au château. On va avoir une heure de retard mais ce n’est pas grave, nous n’avions pas envie d’être les premiers. Isa enfile son trench laissant apparaître ses sublimes bas coutures.
Pendant le trajet, Isa et moi parlons beaucoup du déroulement de la soirée même si on ne sait pas trop à quoi s’attendre. On adore ces moments entre nous avant de coquiner. Des moments complices. Nous savons ce que nous souhaitons mais surtout ce que nous ne souhaitons pas. Isa me dit :

« Ne me laisse pas seule pendant la soirée hein ? »

Je souris et la rassure en lui disant que je n’en ai pas l’intention. Nous étions persuadés que nous n’allions coucher avec personne mais que la soirée allait être sympa à danser, boire quelques verres et draguer.


21h40

Nous arrivons enfin. Nous repérons le château assez facilement, celui-ci était illuminé de rouge, un rouge passion… Juste à cette vue une petite pointe d’adrénaline monte en moi. Nous nous garons, respirons un grand coup et je lance :

« Let’s go »

Nous marchons une centaine de mètres main dans la main avant d’arriver au bas des escaliers du château. Quelques fumeurs sont là et nous regardent (un peu déstabilisant car on a l’impression d’être de « la viande fraîche »). Nous montons les marches et arrivons devant le maître des lieux que j’ai reconnu. Il nous reconnait de suite et dit : « les 138 !!! » Une partie de notre pseudo sur le site libertin. Je suis étonné d’une part parce qu’il nous a reconnu et d’autre part car c’est la première fois que nous libertinons en étant « les 138 ». Les autres couples rencontrés auparavant connaissaient nos vrais prénoms. Il nous ouvre la porte et nous laisse entrer.

La soirée peut commencer...

Nous arrivons dans un grand hall éclairé par un magnifique lustre à pampilles. La musique bat déjà son plein. Nos regards se portent sur les premiers invités déjà présents. Le dress code est très bien respecté. Les hommes sont avec leur plus beaux costumes et les femmes exhibent fièrement leurs corsets et leurs fesses mises en valeur par des dessous ultra sexy.

Mon cœur bat la chamade mais je m’efforçe à ne rien laisser paraitre sur mon visage. Isa me donne sa veste afin que je la pose au vestiaire. Je vois que les hommes et les femmes la regardent avec beaucoup d’intérêt, cela me fait sourire. Voir que les autres trouvent ma femme jolie est très plaisant. Isa me dit qu’il va nous falloir un peu de champagne pour nous mettre dans l’ambiance.


Nous avançons dans la première grande pièce, juste après l’escalier qui mène aux lieux de la débauche. Cette pièce est remplie de monde, les gens rient, draguent et boivent. Je m’approche du bar, prends deux coupes et une bouteille. Je sers Isa et nous trinquons. Le fait d’avoir une bouteille à la main a permis de servir quelques charmantes demoiselles et d’avoir le droit à quelques mains aux fesses. Je n’étais pas étonné, comme si je m’y attendais. Après quelques verres nous avançons dans ce qui s’appelait le « Grand Salon ». Là un DJ passait un très bon son qui donnait envie de danser sur le dance floor.

Nous regardons les personnes danser et draguer. Beaucoup de femmes s’embrassent en dansant, effectuant des collés-serrés qui ne laissent aucun doute sur leurs intentions. Elles se caressent, s’effleurent les parties les plus sensibles de leur corps. Une des règles de la soirée est que seuls les plaisirs saphiques sont autorisés dans cette pièce. Les hommes peuvent embrasser mais pas plus.


Se laissant porter par le son mais aussi grâce aux quelques verres bus avant, nous nous mettons à danser. Isa se sent vite à l’aise, elle aime danser et la voir se trémousser dans cette tenue me donne encore plus envie de l’accompagner. Quelques regards s’échangent avec certaines femmes mais rien de plus. Nous voulons profiter de la soirée, draguer, charmer, l’acte sexuel n’était pas une fin en soi. La musique était assez forte, nous ne pouvions pas trop nous parler mais entre Isa et moi un seul regard et nous nous comprenions. Nous sortons du « Grand Salon » pour prendre un verre. On se regarde dans les yeux, on s’embrasse langoureusement, on discute, on rit et elle comme moi passons un très bon moment. Nous reconnaissons à ce moment quelques couples qui nous avaient abordés sur le site libertin. Déception totale mais qu’importe, nous avions vu qu’une vingtaine de couple sur ce site parmi les 70 couples.


Nous repartons danser avec l’envie de séduire un peu plus. Isa danse à côté de quelques femmes, elles s’embrassent. Je les accompagne à danser, les embrassent tandis qu’Isa fait de même avec leur conjoint. J’essaye d’entamer le dialogue mais tous les hommes sont assez distants, alors qu’elles s’amusent. Comme ci c’était leur première multi et qu’ils ne se sentaient pas à l’aise du tout. C’était notre cas à nous aussi mais nous nous sentions étrangement bien. Les hommes faisaient à moitié ne montraient aucun plaisir à être là, enfin c’était mon ressenti. Nous continuons à danser et à nous amuser. Une femme se dirige vers Isa et l’embrasse. Elle s’approche de moi et m’embrasse aussi. Elle me tourne le dos et se frotte contre moi. Passe sa main derrière elle et la pose sur mon sexe. Celui-ci ne manque pas de se dresser légèrement. Elle le ressent, me sourit et m’embrasse de nouveau. Là, son conjoint se met derrière Isa et l’embrasse. Je vois cet homme et me dis au fond de moi ça ne va pas le faire, Isa ne l’a pas bien vu car il est arrivé derrière elle. Je croise le regard d’Isa et j’avais raison, impossible d’aller plus loin avec ce couple. Nous faisons mine d’aller boire un verre. On fait quelques mètres et Isa me dit : « wouaw je n’avais pas bien vu le mec, ce n’est pas du tout mon style » et j’ajoute : « je ne te voyais pas du tout avec lui, par contre sa femme était sublime ». « Tant pis » ajoute Isa.

Les escaliers de la luxure

Nous reprenons une coupe de champagne. Nos regards se portent sur cet escalier qui mène au monde de la luxure. Nous voyons des couples, des trios, des femmes monter et descendre. « Ce qui est marrant c’est que ceux qui descendent sont plus décoiffés que ceux qui montent » dis-je à Isa. Elle éclate de rire.  J’ajoute que je suis curieux de voir ce qu’il se passe en haut et que quoi qu’il arrive, accompagné ou pas nous irons en haut et nous aussi et nous seront décoiffés en redescendant. Le regard d’Isa ne trompe pas, elle en avait bien l’intention.
Elle me prend par la main et repart sur le dance floor. Elle est inarrêtable. J’adore quand elle est comme cela, elle m’épuise mais j’adore. Je la laisse s’éclater sur la piste. Je m’installe sur un grand canapé de cuir rouge juste à coté d’une très jolie femme aux cheveux blonds et courts. Nous avions remarqué cette femme en début de soirée, Isa avait dansé avec elle mais je pense que nous ne lui correspondions pas. Je regarde Isa danser sans trop se préoccuper du monde qu’il y avait autour d’elle.

La rencontre

#epub

Je remarque qu’une main se tend vers elle, elle l’attrape sans se poser de question. Elles commencent à danser toutes les deux. Cette femme a une quarantaine d’années, cheveux blonds, les yeux bleu gris. Elle est habillée d’un corset noir en dentelle, de sublime porte jarretelle et coiffée d’un bandeau à plume style années 20. Elles s’embrassent, elles sont magnifiques à regarder, je n’en perds pas une miette. La partenaire d’Isa lui glisse quelques mains sur les fesses et lui chuchote quelques mots à l’oreille. Je vois qu’Isa fait un signe de la tête pour acquiescer. Elle prend Isa par la main pour qu’elle la suive. Isa me regarde avec un sourire coquin, je comprends de suite. Le temps qu’elles se fraient un chemin sur la piste bondée de danseurs libertins j’ai le temps de pouvoir la rattraper. Isa me dit :

« Moment entre femmes »

Je souris, elle aussi et je l’embrasse sans même que sa partenaire s’en aperçoive. Je les laisse donc monter ces fameux escaliers qui nous avaient tant intrigués. Je me sers un autre verre et plein d’images me viennent en tête. Je me dis que le spectacle doit être magnifique, que j’ai envie de les voir mais c’est un moment entre elles. Je me souviens aussi de ce que m’avait dit Isa plus tôt dans la voiture :« Ne me laisse pas seule pendant la soirée hein ? ». Je finis mon verre pensif avec le sourire aux lèvres. Je me fais draguer mais là je n’y porte pas attention, mon esprit est occupé par les pensées de ces deux femmes s’adonnant aux plaisirs saphiques. Je décide de monter car ma curiosité est très forte, que j’avais fait une promesse à Isa et puis je ne voulais pas que des hommes ou couples s’immiscent dans leur étreinte.


Je monte donc ce grand escalier en bois. A chaque marche qui monte vers les étages, j’entends des gémissements, des cris de plaisir, des orgasmes. Arrivé à l’étage j’aperçois un long couloir avec plusieurs portes, certaines ouvertes, d’autres fermées. Je suis sûr et certain de retrouver Isa et sa partenaire dans une chambre porte ouverte. J’ouvre une première porte, je vois une sublime femme en andromaque sur un homme, leur cadence est très puissante. Je referme discrètement la porte. L’autre chambre, deux couples. Une femme faisait une fellation, une autre était en position levrette. Elle m’a regardé, m’a souri, s’est mordu les lèvres et j’ai senti comme une invitation. Je lui ai répondu par un sourire et je suis parti. Soudain j’entends un cri de jouissance, je le reconnaîtrais entre mille : c’est Isa. Le couloir est rempli de couples en train de jouer les voyeurs. Mes pas sont guidés par les sons de plaisir d’ Isa. J’aperçois deux couples en train de regarder dans une pièce. Je le sais, elle est ici.

Elles sont là, allongées toutes les deux sur ce grand lit blanc. A côté d’elles, sur un autre lit, trois autres couples en train de faire l’amour. Je les reconnais, ils s’adonnent au mélangisme et leurs regards se portent sur ces deux femmes en train de jouir. Isa est allongée sur le dos. Sa partenaire à sa tête entre ses jambes et prend une attention particulière à lui donner du plaisir en dégustant son intimité. Isa lui tient la tête en passant sa main dans ses cheveux. Je comprends les trois autres couples et les voyeurs, le spectacle est magnifique. Isa exprime vivement son plaisir sans se retenir. Elle entre-ouvre les yeux et me voit. Elle me sourit mais ne peut contenir son plaisir en laissant échapper de cris. Je sens mon sexe gonfler mais je reste à ma place. Ce spectacle m’excite au plus haut point, il faut dire que c’est le fantasme de beaucoup d’hommes (et le mien) et je suis en train de le vivre, j’espère seulement pouvoir les accompagner à un moment. Mon Dieu qu’elles sont belles. J’ai la vue des fesses de la partenaire d’Isa et le spectacle donne envie d’y poser les mains. Isa me tend la main pour me dire de venir. J’hésite, même si je l’attendais, j’hésite. Isa insiste, pas très longtemps je dois dire.

Se joindre à elles

J’entre dans la pièce, les trois autres couples me regardent, je pose ma main délicatement sur les fesses de celle qui donne du plaisir à ma femme. Je me baisse à la hauteur du visage de Isa et l’embrasse en lui caressant sa poitrine. Je dirige mon regard vers cette femme qui donne du plaisir à la mienne, sa langue en train de jouer avec le bouton d’Isa et ses doigts en elle, elle me lance un regard de désir. Elle lève sa tête, me sourit et je ne peux m’empêcher de l’embrasser. Goûter au nectar d’Isa sur ses lèvres est délicieusement bon.

Isa défait ma ceinture, ouvre mon pantalon, prend mon sexe et le met dans sa bouche. La sensation est très bonne, elle me suce avec une envie débordante. A la vue de ce spectacle, notre partenaire augmente l’intensité de ses succions et pénétrations. Je le vois, ça l’excite beaucoup, Isa amplifie son excitation en me masturbant et me suçant les testicules. Notre partenaire m’invite à venir voir de plus près l’intimité qu’elle était en train de déguster. Je me lève, je m’approche d’elle, elle prend mon sexe dans sa main, le masturbe un peu en m’embrassant et le dirige vers l’intimité d’Isa. Je suis plus que tendu, le cunnilingus que venait de recevoir Isa l’avait très excitée. J’entre en elle et elle laisse échapper un grand cri de jouissance. Je fais de long vas-et-viens, mon sexe est trempé de son nectar, la chaleur humide autour de moi est jouissive.

#epub

Isa embrasse notre partenaire et je me joins à elle pour un baiser a trois. Nos langues se mélangent, jouent ensemble. Une de mes mains se pose sur ses fesses et glisse vers son intimité. La sensation du nectar en train de couler sur mes doigts est terriblement bonne. Je me redresse un peu afin de pouvoir mettre toute ma longueur en Isa. Elles continuent à s’embrasser puis s’avance, ses seins offerts à Isa. J’envie Isa à ce moment car ses seins sont magnifiques et le désir d’y gouter est bien présent. Je me retire d’elle car j’ai une envie forte de goûter celle qui donne du plaisir à ma femme. Elle se met à quatre pattes au-dessus d’Isa et la caresse. Je vois qu’elle remonte son fessier afin que je m’occupe d’elle. Je dirige donc mes lèvres sur son intimité que j’aperçois toute humide. Premier coup de langue… je ferme les yeux, mon dieu que c’est bon. Je la déguste, la mange, la suce et je commence à l’entendre gémir pendant que les doigts d’Isa titillent son bouton gonflé d’envie.

La multi

Orgasmes partagés

Soudain elle se relève et dit : « coucou chéri ». J’étais étonné, je croyais que cette femme était seule mais qu’importe nous étions là pour partager et ce long trio fut très bon. Ma partenaire et moi laissons de la place pour son homme et le laissons s’approcher d’Isa. Je la regarde et elle sourit. Il se met directement entre ses jambes et commence à la déguster, l’effet sur elle se fait bien entendre. J’allonge ma partenaire sur le dos pour faire de même. Elle écarte ses jambes et m’offre la vue de son intimité bien ouverte. Là j’ai la surprise de découvrir qu’elle a un petit piercing au niveau de son bouton. Je n’avais pas pu le sentir, ni le voir vu la position qu’elle m’avait offerte auparavant empêchait ma langue d’y accéder. Mes lèvres et ma langue se dirigent de suite sur ce bijou avec l’envie de découvrir la sensation que cela pouvait produire. J’ai pris de suite mon pied. Je glisse mes doigts en elle tout en jouant avec sa perle et ses lèvres. Elle se cambre de désir et laisse échapper des cris de jouissance. Isa gémit également sous les coups de langue de son partenaire, c’est bon à entendre et à voir.


Sans nous en rendre compte nous n’étions plus que tous les quatre dans cette chambre. Nous sentions des regards sur nous, certains libertins prenaient un malin plaisir à se caresser en couple en nous regardant du pas de la porte, des hommes seuls venaient scruter et à la vue de la bosse sous leur pantalon ils avaient l’air d’apprécier le spectacle qui leur était offert.

#epub

Discrètement, tout en continuant à déguster ma partenaire, je pose un préservatif sur moi car l’envie d’être en elle est très fort. Je lève doucement ma tête d’entre ses jambes, embrasse son ventre que j’avais préalablement débarrassé de son corset, m’attarde sur sa poitrine ferme et délicieuse et l’embrasse en même temps que mon sexe plonge en elle de toute sa longueur. J’entends à ce moment-là Isa jouir plus fort. Cela ne fait aucun doute son partenaire est en elle. Il est plaisant de voir Isa prendre du plaisir avec cet homme et c’était réciproque. L’expression de son visage ne fait aucun doute là-dessus. Il embrasse ses seins avec une telle envie. Ses mains les pétrissent avec énergie.

Je remarque que ma partenaire les regarde aussi et que cela l’excite fortement. Je sens ses cuisses se serrer, son bassin se déhancher. Il faut dire qu’ils venaient juste de changer de sens sur le lit et que nous avions une vue très excitante sur leur sexe. Avec plus de rythme je continue mes mouvements, elle gémit de plus en plus fort. Ses mains ne savent plus quoi faire, entre serrer fort les draps et agripper fermement mes fesses. Je sens qu’elle est en train de monter mais je veux que ce moment dure un peu plus longtemps, essayer de faire en sorte que nous montions tous les 4 ensemble, un vrai tour de force.

Isa fait comprendre à son partenaire qu’elle désire changer de position. Je n’ai jamais su comment elle s’y prenait mais sans un mot, sans un signe elle sait faire comprendre ce qu’elle veut à son partenaire de jeu. Elle n’est pas du genre très dominatrice mais n’est pas passive bien au contraire. Vu la position effectuée par Isa c’était sûr, elle voulait une levrette. Son partenaire se place derrière elle entre doucement. Isa se cambre pour lui donner un maximum de plaisir. Je fais monter ma partenaire jusqu’au visage d'Isa et elles commencent à s’embrasser.

Le visage d’Isa se penche délicatement sur celui de sa partenaire. Leurs lèvres s’effleurent, leur langue se taquinent. Ce baiser est si beau à voir. Les deux femmes se sourient, caressent leur visage. Cette douceur contraste avec l’intensité de nos coups de rein. Une situation que Isa affectionne tout particulièrement. Leurs seins se balancent. Leurs tétons durcis par le plaisir s’effleurent. Le mélange de leurs cris se font de plus en plus forts. Je vois que le partenaire d’Isa se retire, enlève son préservatif et se masturbe au-dessus de ses fesses. Je le vois monter, sa femme le regarde avec un grand sourire et il se déverse sur le dos d’Isa. La sensation de ce nectar chaud sur elle lui laisse échapper un gémissement de plaisir et de satisfaction.

Ma partenaire ne peut s’empêcher de passer sa main sur le corps d’Isa plein du nectar de son homme. Cette vision m’excite au plus haut point, je suis sur le point de monter à mon tour. Ma pénétration se fait de plus en plus rapide et forte, ma partenaire crie de jouissance ce qui m’excite encore plus. Je me retire, prends mon sexe en main afin de faire couler sur ce corps qui m’a procuré beaucoup de plaisir. Elle me regarde fixement dans les yeux en se masturbant à son tour. Isa ne perd pas une miette du spectacle. Je me déverse sur ses seins avec une telle force… Le sourire de nos deux femmes est à leur comble. Je suis essoufflé par ce moment que je viens juste de vivre. Isa se penche vers les seins de notre partenaire, me goute un peu et l’embrasse…


Je me dirige vers Isa et l’embrasse langoureusement. Nos partenaires se lèvent sans un bruit et quittent doucement la chambre. Nous nous échangeons juste un sourire.

Douceur

Je me lève à mon tour et prends Isa par la main pour que nous allions prendre une douche ensemble. Nous traversons le couloir totalement nus sous les regards de quelques couples avec le sourire aux lèvres. J’ouvre la porte de la salle de bain et filons tous les deux sous la douche. Nous nous entrelaçons, l’eau chaude coulant sur nos corps, nous nous embrassons sous les regards de quelques libertins. Tellement bien après notre aventure, je n’avais pas pris la peine de fermer la porte. Après quelques minutes nous sortons de la salle de bain, retour dans la chambre de notre aventure libertine. Deux autres couples avaient pris notre place, deux couples qui nous avaient observé quelques minutes plus tôt. Nous nous rhabillons sous les gémissements de ses deux femmes, moment un peu irréel mais naturel. Ils étaient exactement au même endroit où nous étions quelques instants auparavant. Je remets le corset d’Isa avec autant de plaisir que la première fois puis nous quittons la pièce.

Echanges

#epub

Arrivés aux escaliers nous retombons sur le couple de notre aventure libertine. Nous nous échangeons nos prénoms ainsi que nos pseudos, oui étrangement nous n’avions pas eu l’occasion de le faire avant. Nous prenons un verre ensemble et nous apprenons qu’ils habitent la Martinique. Ils ont profité de leur venue sur Paris pour assister à cette soirée, ils repartent le surlendemain chez eux. L’aube se lève et nous commençons à fatiguer. Nous décidons de quitter les lieux. Nous disons au revoir à notre couple et partons de ce domaine le sourire aux lèvres.

Une fois à la voiture, je demande à Isa si la soirée lui à plu mais je connaissais déjà la réponse. « Bien sûr me dit-elle :« une excellente soirée, je t’aime mon amour ». « Je t’aime aussi mon ange » dis-je.


Avant de rouler nous prenons nos téléphones afin de regarder si quelqu’un nous avait contacté. Bien sûr l’une des copines de Isa avait envoyé un message nous n’en doutions pas. Mais qu’elle fut la surprise à la lecture de celui-ci. Après notre départ l’une d’entre elle avait réussi à convaincre l’autre d’aller en club libertin, juste pour prendre un verre et une photo accompagnait ce message. Elles étaient accompagnées d’un couple de libertins que nous connaissons bien et que nous souhaitons revoir bientôt. La copine d’Isa qui découvrait doucement ce monde arborait un large sourire, c’était beau à voir. Je pense que ce samedi soir beaucoup de personnes ont découvert le monde du libertinage sous plusieurs formes. Pour nous cette multi restera gravée dans nos têtes. Quelques jours plus tard nous recevions un message de la Martinique, nous avons souri car nous ne nous souvenions plus de leur pseudo. Ce message nous a fait plaisir :

#epub

« Un petit bonjour de la Martinique pour vous envoyer un peu de chaleur, nous avons aimé la soirée et vous y avez contribué pour beaucoup. Au plaisir de vous recroiser et quand vous voulez à la Martinique. Gros bisous à tous les deux ».

Merci beaucoup Jolo pour ce super témoignage !


Les commentaires

MrAndromaque à 17:58, le 23 novembre 2018


Superbement conté, une soirée multi que nombre d'entre nous ne serions prêt à réaliser, quelle belle aventure les 138 ;-)

MickK à 21:01, le 23 novembre 2018


Très beau récit qui donne envie d’être à vos côtés, merci pour ces quelques minutes de rêves

K4chou à 08:08, le 24 novembre 2018


C'est tellement bien raconté j'avais l'impression d'être avec vous et de vous voir, certains auteurs font moins bien ;), c'était très imagé et très excitant merci de partager cela avec nous

Eddy à 17:42, le 26 novembre 2018


Merci pour ce beau récit les 138 !

Tendre71 à 17:01, le 4 janvier 2019


Très beau récit, très existant,qui me permet d'alimenter mes fantasmes


Découvrez notre défi photo : Photo risquée

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo