Une seconde chance

Inscription sur LeBisou

Nouvelle écrite par TêteOcarré

La place était bondée, les citadins profitaient de cette belle journée pour se retrouver aux terrasses du centre-ville. Emma et Valentin scrutaient les passants, Yann ne devait plus tarder.
Cela faisait plus de six mois qu’il avait déménagé pour son nouveau job, et ils n’avaient pas trouvé le temps de se revoir, emportés par des quotidiens trop chargés. Valentin était ravi de retrouver son ancien collègue, ami et colocataire. Ils avaient partagé des moments qu’il n’oublierait jamais. Sans lui et ses plans rencontre sur internet, il n’aurait jamais connu sa belle Emma.

Soudain, Emma lança un sonore « YOUHOUUUU… on est làààààà ! » lorsqu’elle aperçut Yann au coin de la rue. Elle courut vers lui et se jeta à son cou. Valentin sourit, un peu honteux, mais amoureux. La discrétion, c’était pas son truc à Emma… mais il aimait ça ! Elle était comme ça, jusque dans ses tenues. Ce jour-là, du fait du beau temps, elle avait choisi de porter une petite robe volante aux couleurs vives, une paire de sandales dorées aux talons vertigineux et… rien d’autre. Bien souvent, les hommes se retournaient sur elle les yeux débordants de désir, elle aimait ça… et Valentin aussi.

#epub


Autour de quelques verres, les trois amis avaient refait le monde. Tout y passait, la nouvelle vie, les anciens collègues, le nouveau job de Yann qui était sympa mais lui « flinguait le dos » … bref, ils rattrapaient le temps perdu. Mais le rhum des cocktails aidant, la conversation tourna rapidement autour du sexe… C’était le désert pour Yann et les deux amoureux le charriaient avec malice à ce sujet. A fleur de peau, il reconnut que la masturbation ne lui suffisait plus. Pour ne rien arranger, Emma et Valentin évoquaient avec détails leur vie sexuelle. Emma remarqua que Yann était de plus en plus à l’étroit dans son pantalon à mesure qu’elle se confiait. Excitée par la situation, elle continua de plus belle : son penchant lesbien, son plaisir pour la pluralité sexuelle, la fois où elle s’était fait prendre par Valentin sur le bureau de Yann… On allait le perdre ; Emma s’en amusait et trempait ses cuisses.


L’après-midi passa rapidement dans une ambiance des plus joyeuses. Pour prolonger le plaisir, Yann voulait faire découvrir son nouveau chez lui à ses 2 amis. Valentin accepta immédiatement, se sentant trop enivré et somnolent pour conduire immédiatement (les nuits étaient courtes avec Emma dans son lit). A l’inverse, Emma était bien réveillée et même bien émoustillée par cette idée. L’époque où les deux colocataires vivaient ensemble, avait été une source de fantasme torride pour la jolie coquine… et c’est échauffée par la situation qu’elle se retrouva toute seule avec Valentin et Yann à l’abris des regards indiscrets.

Ils montèrent l'#escalier pour arriver à l'appartement. Celui-ci était petit, les invités en firent rapidement le tour. La décoration était inexistante. Finalement, la seule chose qui les avaient interpelés était la présence d’un rouleau de sopalin sur la table de nuit. Face à une nouvelle vague de railleries, Yann, résigné, n’avait même pas cherché à se défendre. Emma l’attrapa par la taille et entreprit de le chatouiller pour lui faire avouer sa dépendance à la branlette, mais dans un mouvement de dégagement Yann se crispa et lâcha un sonore : « Aieeeeeee… fichu mal de dos ! »
Emma était confuse : « Je suis désolée, tu ne peux pas rester comme ça ! Laisse-moi faire et allonge-toi ! » Emma était directive, elle connaissait ses talents de masseuse.


Confortablement installé dans le canapé, Valentin somnolait en mélangeant doucement le sucre de son café. Il était aux premières loges pour assister au massage d’Emma. Elle avait installé son patient sur le tapis et prodiguait ses soins avec beaucoup de cœur a l’ouvrage. Elle chevauchait Yann, à qui elle avait retiré la chemise, « travaillant » méthodiquement et… sensuellement.
Valentin était absorbé par le spectacle que lui offrait sa belle. Le massage méthodique se transformait petit à petit en une véritable danse charnelle. Emma ondulait sur le corps de Yann, ses mains, comme animées de leur propre conscience, voyageaient sur le dos de son ami. Depuis le creux de ses reins, elles remontaient le long de sa colonne vertébrale, passaient entres ses omoplates et saisissaient énergiquement les épaules de Yann, puis, lentement, passant par les flancs, elles redescendaient jusqu’à ses hanches.
L’atmosphère se saturait de phéromones. Emma prenait du plaisir, beaucoup de plaisir. Elle aimait ce contact, ces peaux qui se frôlent, se touchent, ces chairs qui s’écrasent, se compriment l’une contre l’autre… le souffle court, elle appuyait son intimité, lisse, glissante et gonflée de désir directement contre le sommet des fesses de Yann… elle le désirait profondément en elle.
Elle sentait, posé sur elle, le regard de Valentin. Poussée par le besoin d’exhiber son plaisir, elle remonta sa petite robe sur ses hanches. Elle voulait qu’il sache qu’elle se masturbait. Elle lui offrait un point de vue superbe sur ses fesses rondes et attirantes. Ses mouvements hypnotisaient Valentin, elle se cambrait et donnait des coups de bassin, cherchant contre son clitoris ardent le contact de la peau de Yann.

#epub

Valentin était dépassé par les évènements, en lui, brûlait un feu de désir sans égal. Le cœur battant à tout rompre, il ne savait pas comment agir. La queue durcie à en avoir mal, il reconnaissait l’attitude d’Emma, une vague orgasmique montait lentement en elle. Le corps de Yann recevait les assauts de désir d’Emma, dans chacune de ses terminaisons nerveuses explosait une envie de sexe puissante, bestiale, nécessaire. Yann avait toujours envié Valentin, d’autant plus qu’il lui avait souvent confié les talents d’Emma.

Enfin, Valentin réagit. Avec des gestes robotiques, il se leva et s’approcha de sa belle. Quand il passa une main dans ses cheveux, elle bascula aussitôt la tête en arrière en un long soupir… Valentin sentait le sang pulser dans ses veines comme jamais. Ses doigts glissèrent sur l’agrafe de la robe… en une pression, il pouvait libérer la délicieuse poitrine… Soudain, comme sorti d’une transe, Valentin se ressaisit, fourra précipitamment sa main dans la poche de son pantalon pour en extraire les clés de la voiture et lança avec un ton malhabile : « il est tard, il est temps de partir, Emma ! »


Plus tard dans la voiture, l’ambiance était glaciale. Emma, dévorée par la frustration, n’avait pas adressé la parole à Valentin… Elle lui en voulait et il s’en voulait peut-être davantage encore. Rattrapé par la raison, il venait de reculer devant ce qui aurait été sa plus grande folie sexuelle… Plus il ressassait, plus il était somnolent. II avait beau lutter, ses paupières étaient de plus en plus lourdes, il sombrait dans une étrange torpeur. Soudainement, il en fut extrait par un petit cliquetis. Comme sorti d’apnée, il se réveilla assis dans le canapé de son ami. De nouveau le cliquetis se fit entendre : c’était la cuillère touchant le bord de sa tasse… avait-il rêvé ? Non, Emma était là, devant lui, chaude comme jamais, chevauchant Yann. Il avait une seconde chance !


Sans plus attendre, le regard sombre, Valentin se leva, et d’un geste ferme et franc saisit la chevelure d’Emma. Il l’embrassa langoureusement, la dévorant… Leurs langues se liaient au rythme des mouvements de bassin d’Emma. Du bout des doigts, il fit sauter l’agrafe de la robe, qui retomba sur les hanches de la jeune femme en libérant ses seins lourds, rebondis et raffermis par le désir. Emma fut instantanément parcourue par une décharge de plaisir. Portée au firmament de l’excitation, elle ne put contenir un gémissement de plaisir. Elle qui avait tant de fois fantasmé cette situation…

Détaché de toute raison, porté par ses sens, Yann se retourna sur le dos, offrant à Emma une queue d’acier. En un geste animal, elle la saisit et s’y empala, logeant ce gland chaud, humide et palpitant au plus profond de sa chair. Yann poussa un râle grave et agrippa à pleines mains les seins de la jeune femme. Aussitôt, une vague d’extase s’empara d’elle. Emportée par des envies orgiaques, elle libéra le sexe de Valentin. Elle le voulait en bouche, elle voulait s’en délecter maintenant, elle voulait deux queues en elle, elle voulait satisfaire deux hommes en même temps, leur procurer un plaisir qu’ils n’oublieraient jamais. En étouffant ses râles, elle le suçait avec énergie. Elle le gardait en bouche, sa langue tournoyant autour du gland gonflé, au bord de l’explosion, et le branlait au rythme des coups de bassin de Yann. Le bougre ne relâchait pas le rythme, il voulait la prendre au maximum.

#epub

Ils étaient tous trois portés par des instincts primaires. Valentin agrippa Emma, la souleva littéralement du sol avec une force incroyable et la projeta contre le canapé. Comme par réflexe, elle écarta les cuisses plus largement encore. Sa petite chatte était luisante et gonflée comme jamais, son corps était une véritable centrale sexuelle. Le moindre contact avec sa peau se transformait en une décharge de plaisir. Valentin la saisit par les hanches et s’engouffra en elle puissamment. Il n’était plus question de rien d’autre que de se laisser aller au plaisir le plus primaire… elle voulait être baisée, elle allait être baisée, et de toutes ses forces !

Jamais il n’avait donné des coups de bassins si forts et frénétiques. Emma était portée au nirvana, elle ne cessait de jouir, elle hurlait sans aucune retenue son plaisir… Valentin fut emporté par un orgasme tsunamique parti du fond de ses entrailles, secouant son corps jusqu’au bout de ses doigts pendant plusieurs minutes. Au bord de l’évanouissement, il bascula en arrière, le corps engourdi par le bien-être… Emma n’était toujours pas libérée de son étreinte de plaisir. Elle gémissait, elle ondulait, se caressait les seins, se frottait le clitoris et les lèvres… insatiable. Elle en voulait encore. Elle voulait Yann… il le sentit et vint prendre la relève de son ami. Il pilonna à son tour Emma qui criait, criait encore, criait plus fort…

Au volant de sa voiture, Valentin jetait des regards tendres à sa belle Emma, endormie, lovée contre son épaule. Ils étaient fous… Dieu qu’il l’aimait !

Lire une autre histoire d'Emma & Valentin


Les commentaires


Découvrez notre défi photo : Roman photo

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo