Le 1er trio de Pepette & Messidor

Inscription sur LeBisou

Messidor, membre VIP Lebisou, nous raconte son premier Threesome. Ce récit est très excitant. Il va faire de nombreux envieux !

Une amie aux formes envieuses

« 1er trio... Ma compagne, connue ici sous le nom de Pepette, et moi étions ensemble depuis quelques mois. Nos nombreux fantasmes étaient déjà au court de beaucoup de discussion et beaucoup de délires.

Le fait que Pepette ait déjà entretenu des relations, sexuelles ou amoureuses, avec des femmes alimentait bien sur de nombreux fantasmes chez moi ! Une de ses amies était une belle femme au corps entretenu et à la poitrine arrogante, souvent mise en valeur par des tenues moulantes. Elle était alors en couple depuis peu avec un homme plus jeune qu’elle. Mais la relation était houleuse et cette amie confiait souvent à Pepette ses malheurs.

Un samedi soir, alors que je prépare un apéro dinatoire en vue d’une sympathique soirée à 2 et coquineries au programme ; le téléphone de Pepette sonne.

Message de l’amie éplorée qui annonce qu’elle vient de se faire larguer ! Pepette se fait rassurante, consolante, et moi je m’impatiente.

Taquin, je lui lance un « Dis-lui de venir, je saurai comment la consoler ». Humour ! Mais Pepette s’en amuse, entre dans mon jeu, et tout aussi taquine, envoie un tel message à l’amie. Le fait que personne ne prenne cette phrase au sérieux, avant tout destinée à redonner le sourire à l’amie, rendait la démarche innocente.

Elle répond : « Eh bien vous savez quoi, ok, j’arrive, ça me fera du bien.» On se regarde Pepette et moi. Merde. On n’avait pas prévu ça ! L’histoire de l’arroseur arrosé, vous connaissez ?

Moi, je me dis que Pepette va calmer le jeu, rebondir sur de l’humour et que tout va s’arrêter là. Mais non, elle me regarde, sérieuse, un sourire aux lèvres, et me demande : « t’es partant ?»

Wow

Je suis bluffé. Mais joueur. Et l’amie est quand même sacrément sexy. Elle a fait l’objet de quelques discussions destinées à s’exciter et d’après Pepette le libertinage ne lui est pas inconnu !

L’amie vient. C’est acté. Je suis un peu stressé. Mais je me dis que l’amie vient pour se joindre à notre apéro au final et que la soirée risque de se terminer en un réconfort alcoolisé d’une fraiche célibataire et que le sexe sera bien éloigné de tout ça.

Notre amie arrive

La sonnette retentit et j’ouvre la porte. Ouch. A priori elle n’est pas venue pour pleurer !

La robe qui moule ses formes avantageuses est à la fois classe et sexy. Rehaussée de talons, sa silhouette me lasse rêveur un instant, avant de la faire entrer.

Nous buvons un verre. La discussion porte forcément sur sa relation fraichement finie, elle vide son sac. Son ex doit avoir les oreilles qui sifflent ! Nous apprenons qu’ils avaient parlé libertinage et qu’il avait longuement insisté pour organiser une partie à 4 avec nous. Apparemment Pepette ne le laissait pas indifférent.

Cela dit rapidement la discussion devient plus centrée sur le sexe. Les esprits s’échauffent à mesure que la bouteille se vide, et les regards se font coquins.

Les robes remontent naturellement sur les cuisses des 2 femmes sur le canapé devant moi, laissant apparaitre de jolies paires de bas. Je suis aux anges et mon esprit vagabonde. Je me demande ce que l’amie porte sous sa robe. Pepette, je le sais, a fait comme à son habitude : rien.

Les 2 filles ont les yeux dans les yeux, le mode de la confidence leur a fait rapprocher leurs visages.

Et la phrase de « trop » (que j’ai oubliée mais à connotation clairement coquine !) les fait chavirer.

Elles s’embrassent. Là, devant moi. Je ne perds pas une miette de ce spectacle. Surtout qu’un regard dans ma direction me montre qu’elles cherchent clairement à faire le spectacle sous mon regard.

Les mains remontent sur les cuisses, laissant paraitre les derniers éléments de peu encore cachés. Et je découvre que l’amie a suivi la mode de Pepette. Son joli sexe parfaitement lisse apparait furtivement, vite caché par la main de Pepette qui se pose délicatement dessus.

Mon intimité se tend, je suis à l’étroit dans mon pantalon ! Mais je les laisse à leur découverte l’une de l’autre. Je n’ai pas envie d’interrompre ce moment de toute beauté.

Il dure de longues minutes, puis les baisers cessent, et elles se tournent vers moi. L’amie est intimidée, comme ne se rendant pas compte de ce qu’elle est en train de faire.

Pepette est sûre d’elle. Elle me regarde, avec son œil toujours coquin, et lance un « On va dans la chambre ? »

Je les suis, main dans la main, et j’admire ces 2 fessiers superbes qui ondulent devant moi.

#epub

Sur le lit, à 3

Sur le lit, Pepette allonge l’amie, et lui dit « profite ».

Je m’approche et embrasse l’amie. Je sens le désir dans son baiser, sa langue est agile et taquine, j’adore ça !

Sa robe est vite enlevée, celle de Pepette aussi. Les voilà nues, sur le lit. Je les admire, debout.

Elles s’approchent et entreprennent de déboutonner mon pantalon, dans lequel je suis toujours à l’étroit.

Ma virilité se dresse lorsqu’elles l’extirpent. Elles se regardent puis plantent leurs yeux dans les miens. Et c’est ainsi que Pepette, prenant mon érection en main, la tourne en direction de l’amie.

Ses lèvres sont un délice. 

La situation exacerbe les sensations. Sa fellation est à la fois tendre et vorace. Elle me déguste et je profite !

Mon sexe passe de bouche en bouche, leurs langues tournoient autour de mon gland, puis se rapprochent en un baiser. Je vis un fantasme, réellement.

Les scènes s’enchainent : l’amie s’allonge et me gardant en bouche, je suis aux anges pour regarder Pepette glisser entre les cuisses ouvertes et partir à la découverte du sexe offert.

Je vois pour la première fois ma compagne souder la bouche sur un sexe féminin et partir à la recherche du plaisir de cette femme qui me tient en bouche.

Et elle sait y faire, apparemment. Il ne faut pas longtemps avant que l’amie crie son 1er orgasme. Ce ne sera pas le dernier.

Les rôles changent, ma douce s’assied à la tête du lit et invite l’amie à s’allonger contre elle, dos à elle.

A mon tour de venir déguster ce sexe offert.

Il est luisant de son plaisir. J’y glisse doucement la langue, déclenchant des frissons. Pepette empoigne la poitrine fièrement dressée et en agace les tétons, alors que je m’active délicatement sur le clitoris gonflé de désir. Le second orgasme est atteint, qu’elle crie dans la bouche de Pepette qui l’embrasse.

Pepette m'offre son amie

Elles restent en place, et leurs deux regards se tournent vers moi. L’invitation est claire. Pepette m’offre son amie. Et cette amie me veut en elle !

#epub

Je suis dressé, face à elle. J’enfile un préservatif rapidement et viens me placer sur elle. Ma bouche vient les embrasser tour à tour. C’est lorsque ma langue tournoie contre celle de ma compagne que je m’enfonce au creux de son amie.

Un gémissement, des soupirs ! Une pénétration lente et profonde ; ça y est, je suis au fond d’elle. Elle souffle, je stoppe ! Puis j’entame de lents va et viens, profonds, intenses.

Je me redresse afin d’avoir plus de puissance et d’admirer ce beau corps offert, dans les bras de ma compagne qui me regarde, et qui tient dans les mains cette superbe poitrine.

Je me souviens avoir eu une pensée amusante à  ce moment-là. J’ai repensé à une scène des « Valseuses», à la fin du film. Lorsque Dewaere fait découvrir l’amour à une jeune fille allongée dans les bras de Miou Miou. Qui a dit « fantasme» ?

C’est fluide, c’est intense, c’est sensuel !

Puis la sensualité prend congé et la fougue fait son entrée. Je pilonne maintenant ce sexe ouvert qu’elle (qu’elles !) m’offrent.

Les positions changent. Pepette s’allonge. L’amie se met à quatre pattes, entre ses cuisses. Et je viens derrière elle, admirant un instant cette croupe relevée, n’attendant que mon entrée !

La bouche soudée sur le sexe de ma compagne, elle reçoit ma virilité d’une poussée, laissant échapper un gémissement étouffé. Les cris emplissent la pièce. Je la prends fermement, venant de toute ma longueur en elle, faisant claquer mes hanches contre ses fesses, la maintenant fermement de mes mains fermes.

Et les cris de Pepette, qui commencent à monter, annonçant l’arrivée d’un orgasme puissant.

#epub

La vague monte, monte, et dans un bel ensemble, marquant l’apothéose de cette situation aussi incongrue que réussie, nous nous laissons aller à  nos orgasmes.

Pepette se cabre, hurlant presque le sien. Je jouis dans l’amie, en saccades de plaisir, et celle-ci étouffe ses cris dans le sexe de ma compagne!

C’était fort, c’était intense ! C’est un fantasme pour les 3 qui s’est réalisé ! » Messidor


Les commentaires

sam à 17:55, le 16 janvier 2018


Oh ! J'avais raté cela ! Jolie plume, Messidor ! Si votre amie a toujours besoin d'être consolée...;)

Lidia à 18:51, le 9 octobre 2018


Merci messidor pour ce partage d'expérience.. qui ne me laisse pas de marbre!

Bencedben à 11:33, le 3 mai 2019


Très beau récit, la lecture a été très excitante

Sim camille à 03:48, le 4 août 2019


Tres joliment écrit. On imagine tres vite les differentes scènes et les plaisirs qui en découlent...


Découvrez notre défi photo : Photo risquée

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo