Un heureux hasard, Part I

Inscription sur LeBisou

Aux vues du succès de la 1ère nouvelle coquine écrite conjointement par 2 membres Lebisou, Sam & Soaog, ils ont décidés de vous offrir une suite. Nous espérons qu'elle vous enchantera autant que la première.

Episode 1

Cette incroyable expérience, cette si délicieuse aventure dans les dédales de l’exposition de street art n’avait fait qu’exacerber en moi d’autres envies, plus ou moins inavouables. D’autant que la frustration engendrée par l’intrusion inopinée de ce vigile indésirable était de taille !

J’avais aussitôt regagné mes pénates, seul et évidemment déçu de l’épilogue de cette rencontre magnifique. Quelques jours s’étaient écoulés depuis et je me remémorais régulièrement avec un plaisir inouï le corps de cette demoiselle, soumise à nos moindres caprices masculins, son regard de braise qu’elle avait plongé dans le mien à un moment bien précis. Il fallait que je prenne un peu l’air pour éviter d’y penser sans cesse…

Inscription sur LeBisou

Direction la ville ! Ca me changerait un peu de ma campagne perdue et de la solitude inhérente ! Un soleil radieux m’accompagnait et il était bien agréable de déambuler dans les rues animées, de farfouiller dans les étals de boutiques, de ressortir des magasins avec le dernier album de DM, le dernier bouquin de Goby et encore la paire de Pataugas que je convoitais depuis un certain temps. Bref, ça faisait un bien fou ! Au terme de mon périple urbain, je décidai de me rendre dans une petite artère que j’appréciais beaucoup, afin de me désaltérer. La Rue de la Soif, comme on la nomme ici. J’entrai dans le croquignolet bar à vins qui se dressait devant moi. Bien envie d’un petit Bourgogne aligoté pour parachever cette belle journée de printemps. A peine le seuil franchi, je m’arrêtai, interdit, en proie à une vive émotion. Mon cœur battait la chamade, prêt à s’extraire de sa cage thoracique. Elle était là, devant moi, sublime, attablée avec l’une de ses amies…

Elle leva la tête à mon entrée et sembla elle aussi interdite. Nul doute que ce ne soit pas mon visage qui l’ai le plus marqué de notre première rencontre, va-t-elle me reconnaitre ?

Je me demande si elle aussi ressasse notre charmant épisode en boucle depuis que nous nous sommes séparés. Son amie lui parle mais elle ne semble pas l’entendre, elle a l’air subjuguée par ce qu’elle voit, tout comme moi. Le bar est noir de monde, il n’y a plus une place où s’assoir, pas étonnant avec une si belle journée !

Je décide de jouer le tout pour le tout et de m’installer à leur table, son regard m’attirant irrésistiblement, je ne saurai faire autrement. Peut-être va-t-elle s’en aller en me jetant un regard méprisant ou même me gifler pour mon audace. Mais son souvenir et notre épopée quelques jours plus tôt me hantent tellement ! Peut-être n’aurai-je plus jamais une occasion comme celle-ci... Mes jambes tremblent un peu lorsque je m’approche mais semblant soudain sortir de sa torpeur, elle m’adresse un grand sourire et m’invite à m’assoir entre elles en me présentant à son amie. Amie qui semble parfaitement au courant de notre récente escapade si j’en juge par le malicieux « voyeur dont je t’ai parlé tout à l’heure » qu’elle précise à son intention en me désignant du regard. Quel embarras, mon dieu ! Jamais je n’ai autant eu besoin d’un verre de vin !

Inscription sur LeBisou

Lorsque le serveur m’apporta enfin mon Bourgogne, l’ambiance était beaucoup plus détendue et notre discussion allait bon train, à propos de l’exposition de street art que nous avions vue puis d’autres expositions, d’art, de culture, de musique, de passions.

J’étais totalement immergé dans notre conversation, trop heureux d’apprendre à découvrir cette belle qui avait été si éphémère lorsqu’une douce main se posa sur ma cuisse droite alors qu’un pied se frottait doucement sur ma jambe gauche. Je dus sursauter à leur contact car toutes deux se mirent à rire en échangeant un regard complice 

Episode 2

Quels rires enjôleurs et encourageants ! Des rires cristallins, emplis de joie de vivre et dénués de toute forme de gêne quelconque ! Je dus presque me pincer pour réaliser que je ne rêvais pas. La douce main sur ma cuisse appartenait bien à ma belle, qui m’adressait en coin un sourire plus que prometteur. Et le mignon petit pied, déchaussé, qui me caressait presque langoureusement déjà la jambe était celui de cette magnifique brunette, look bcbg et sexy en diable, assise à ma gauche …

La surprise passée, je repris vite mes esprits, ne voulant pas paraître déstabilisé, ne serait-ce qu’un peu ! J’avais une « réputation » à tenir désormais ! Nul doute que ma conquête récente, si j’en croyais ces rires, avait dit à son amie le plus grand bien de ce que je qualifierais de mon ardeur au travail. Je leur rendis donc le sourire et, moi aussi, pris les choses en main. Ces 2 demoiselles portaient chacune une jupe, droite, stricte, mais courte pour la jolie brune, courte et élégamment fendue pour ma voisine de droite.

Inscription sur LeBisou

Délaissant sans aucun regret mon Bourgogne que je reposais devant moi, je posais moi aussi les mains sur leurs cuisses respectives. Sur le tissu, bien évidemment, pour ne pas les brusquer, mais mes doigts effleuraient leurs peaux douces et satinées. Je sentis de suite ma belle frissonner, réminiscence présumée de nos ébats artistiques. Elles s’adressèrent de nouveau un sourire de connivence et leurs caresses se firent plus appuyées. Je sentis à mon tour que l’émoi me gagnait, d’autant que la paire de cuisses de la brunette s’ouvrait ostensiblement…

J’aurais bien fait mon 4 heures de chacune d’elles mais les deux ensemble… Je m’imaginais déjà un festin digne d’un roi ! Seulement voilà, il n’y aurait pas de festin si on ne passait pas à table et ce bar bondé n’était pas le lieu idéal pour dresser le couvert. Comme si elles avaient lu dans mes pensées, elles se levèrent et m’entrainèrent à leur suite. Nous sortîmes du bar et nous dirigeâmes vers un hôtel proche.

Sans la moindre gêne, elles y entrèrent et demandèrent une chambre en gloussant et en m’envoyant des regards complices. Mon esprit galopait à 100 à l’heure, il était traversé d’images plus sensuelles les unes que les autres, elles deux s’embrassant, elles deux se caressant, elles deux se déshabillant…. Elles deux se goûtant, se frôlant, se touchant, se baisant… et moi pauvre hère, spectateur de la première heure, me régalant de ces visions avec bonheur.

Nous montâmes dans la chambre, l’hôtel était propre, sans prétention, sans luxe ostentatoire mais calme et agréable. Aussitôt arrivés dans la chambre, toutes deux s’entendirent pour faire monter la pression. Elles me jetèrent - il n’y a pas d’autre mot - dans le fauteuil qui se trouvait dans un coin de la pièce et entamèrent devant moi une danse sensuelle en se frôlant et se frottant l’une à l’autre tout en échangeant des regards langoureux et d’affolants baisers dans le seul but, j’en suis sûr, de mettre à l’épreuve mon pauvre cœur qui se sentait soudain bien à l’étroit dans ma poitrine ! 

Inscription sur LeBisou

Episode 3

Les admirer se trémousser de la sorte devant moi était un spectacle des plus jouissifs. La brunette s’était placée derrière ma douce amie, tout contre elle, et tout en remuant toutes les deux leurs fesses, lui caressait voluptueusement la poitrine. Elle entreprit de dégrafer bouton par bouton son chemisier, laissant apparaître le liseré de son corsage, puis sa peau opaline qui me plaisait tant. Le chemisier tomba à terre, bientôt suivi du soutien-gorge de la belle, tandis qu’elles continuaient leur affriolant ballet.

Elle lui pétrissait désormais les seins, en pinçait les pointes ce qui n’était visiblement pas pour déplaire à l’intéressée, si j’en jugeais par les quelques gémissements que je percevais de mon fauteuil. Cela ne me déplaisait pas non plus, loin de là. Je bandais déjà comme un taureau. Je déboutonnais mon jean et sortis ma verge tendue pour me caresser en les regardant, tout en attendant secrètement plus. Les demoiselles inversèrent les rôles et bientôt la brune incendiaire se retrouva elle aussi poitrine nue. Une poitrine plus opulente que celle de la belle de mon cœur, mais néanmoins fort alléchante !

Elles se faisaient face désormais et s’embrassaient à pleine bouche, se tripotant les seins à l’envi. Je ne sais s’il s’agissait pour elles deux de leur première expérience saphique, toujours est-il qu’étant donné l’entrain qu’elles y mettaient, ce ne serait pas la dernière ! Tout en dansant toujours, elles se rapprochaient de moi. J’aurais pu, en tendant le bras, commencer à effleurer leurs corps divins. Les mains de ma douce se posèrent sur les fesses de son amie, relevèrent doucement sa jupe, juste sous mes yeux. Je découvris alors peu à peu un fessier charnu, rebondi, qu’un string de dentelles blanches sertissait. Avec une habilité rare, ses doigts firent glisser le zip et la jupe rejoignit au sol chemisiers et soutiens gorges…

Inscription sur LeBisou

Soudain je vis un éclair de malice passer dans les yeux de ma bien aimée, éclair qu’il m’avait déjà été donné de voir et dont j’avais fait les frais ! Cela me laissait présager beaucoup de bonheur, de plaisir et de frustration ! Je ne savais pas grand-chose d’elle mais de cela, j’étais sûre ! Elle s’éclipsa un instant et réapparu avec dans la main deux liens qu’elle avait déniché je ne sais où , peut-être au fond de son sac à main … Toujours est-il qu’à son retard, la jolie brune vint se placer à côté de moi et chacune armée d’une fine cordelette entreprit de m’attacher les mains aux bras du fauteuil dans lequel elles m’avaient expédié un moment plus tôt.

J’avais une queue bandée comme un arc, qui s’échappait de mon pantalon, la merveilleuse vision de ses deux femmes qui s’offraient au moins en spectacle à moi et j’étais maintenant ligoté de telle manière que je ne pouvais ni les toucher, ni me toucher ! Je savais bien qu’il me fallait me méfier de ce fameux éclair de malice ! Et comme si ça ne suffisait encore pas, elles recommencèrent de plus belle à s’embrasser et se peloter devant moi…

Lentement, je vis la brunette se diriger vers moi, toujours enlacée à ma belle et au fur et à mesure qu’elle oscillait sur elle-même pour me tourner le dos, elle s’abaissait en même temps pour me dévoiler des lèvres rouges et gonflées de désir ainsi qu’un cul des plus appétissants. J’avais l’impression que toute cette scène se passait au ralenti, mon cerveau analysait chaque scène, chaque mouvement, il anticipait chaque possibilité nouvelle à mesure qu’elles se dessinaient et m’envoyait illico des images plus bandantes les unes que les autres !

Et pourtant en une fraction de seconde la brunette était soudain assise sur moi, en train de se frotter sur ma queue pendant que je faisais déjà un effort surhumain pour ne pas jouir. Sa complice lui léchait délicatement seins et tétons tout en l’aidant des mains dans son lancinant mouvement de va et vient sur mon anatomie. La tournure que prenaient les choses n’était pas vraiment pour me tranquilliser ! Comment allais-je tenir avec 2 divines créatures qui s’adonnaient sans retenue à tout ce que ma psyché a pu imaginer de plus lubrique ? Comment j’allais m’y prendre pour les satisfaire toutes les 2 ? Si toutefois elles voulaient bien me détacher…

Ces réflexions m’aidaient, même un peu trop, à faire redescendre la pression dans mon sexe et la jolie demoiselle qui avait entrepris de m’astiquer avec ses lèvres et ses fesses a dû s’en rendre compte car elle s’est soudain levée et placée face à moi. Elle dévoila à son amie ses fesses et son joli sexe en se baissant vers ma queue avec un grand sourire. Sourire que je partageais sitôt que ses lèvres commencèrent à monter et descendre le long de ma verge.

Inscription sur LeBisou

Elle me caressa ainsi me picorant par moment le gland du bout de la langue, puis recommençant à monter et descendre tout le long de ce chemin de plaisir. Elle me mettait au supplice et la vision de notre troisième qui s’était accroupie derrière elle et lui léchait la chatte en titillant en même temps le clitoris n’était pas pour me soulager, bien au contraire ! En revanche cela réclamait impétueusement une autre forme de soulagement à laquelle je n’étais pas sûr de résister encore très longtemps !

SUITE


Les commentaires


Découvrez notre défi photo : Roman photo

Rejoignez la communauté Lebisou et découvrez les photos coquines publiées pour le défi photo